Spurs

Le revirement de Marcus Morris a ravivé les tensions entre les Spurs et les Knicks : le point de départ ? Kristaps Porzingis

Kristaps Porzingis

Porzingis sous les ordres de Pop’ ? Ça aurait pu être violent.

Source image : NBA League Pass

Il y aurait de la friture sur la ligne entre les San Antonio Spurs et les New York Knicks. La raison ? La décision de Marcus Morris de mettre un vent aux premiers pour aller jouer chez les seconds mais pas que… On apprend aujourd’hui que les Knicks n’auraient pas trop appréciés les avances des Spurs pour Kristaps Porzingis, du temps où il était à New York. Ambiance.

L’affaire avait surpris plus d’une personne et pour cause : Marcus Morris avait trouvé un deal sur deux ans avec les Spurs avant de revenir sur sa parole et de signer aux … Knicks, une équipe pourtant bien fournie sous les panneaux. Une fin étonnante mais pas si improbable au vu des antécédents ces dernières années (DeAndre Jordan notamment). De quoi tout de même avoir le seum pour les Spurs, qui perdaient là un joueur précieux tout en ayant dû sacrifier Davis Bertans, solide role player. L’histoire aurait pu s’arrêter là mais on apprend via Ian Begley de SNY que le beef entre les deux équipes remonte à beaucoup plus loin, à l’époque où un certain Kristaps Porzingis était encore à Big Apple.

« Si les Spurs sont en colère contre les Knicks, certains dirigeants new-yorkais remettent en cause l’innocence de San Antonio, notamment sur les règles d’éthique. Il y a des personnes dans l’organisation des Knicks qui pensent que San Antonio n’a pas respecté les normes NBA du temps où Porzingis était encore aux Knicks. Certains estiment que San Antonio a franchi la ligne durant les négociations du trade de Porzingis. »

« Il n’est pas facile de savoir ce que les Knicks reprochent aux Spurs concernant Porzingis mais chaque camp a l’impression que l’autre a franchi la ligne à un moment ou un autre. »

Oui, vous avez bien compris, on est de retour en plein dans le « tampering ». Oubliez Magic et ses clins d’œils, c’est au tour des Spurs d’être au centre de l’attention mais cette fois peu d’information ou presque sur la méthode utilisée. Ont-ils poussé « The Unicorn » à demander son trade de NY ? Impossible à dire et il serait stupide de lancer des hypothèses mais toujours est-il que les dirigeants des deux franchises ne partiront pas en vacances ensemble. Au final, les Knicks ont Marcus Morris tandis que San Antonio a vu son rival de Dallas récupérer Kristaps Porzingis. On a vu des jours meilleurs pour Gregg Popovich et R.C Buford.

Un peu trop de cachoteries et c’est la guerre entre les Knicks et les Spurs. A voir si la NBA ouvrira une enquête mais on espère que ça animera les rencontres entre les deux équipes. Une grosse victoire des Spurs avec Pop’ qui mime une licorne, ce serait marrant non ? On a le droit de rêver hein. 

Source texte : SNY / Ian Begley

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top