Nets

Free Agency : les Nets et les Clippers sont les grands gagnants de l’été, comme quoi le travail à long-terme finit toujours par payer

En réussissant leur Free Agency, les Nets et les Clippers ont donné un parfait exemple de comment monter une équipe compétitive.

Source : memegenerator

Nous sommes le 7 juillet 2019 et deux équipes se détachent comme les vainqueurs de cette Free Agency 2019. Du hold-up parfait des Nets, en passant par les Clippers qui ont presque le trophée Larry O’Brien déjà dans les mains, toujours plus, analysons sans plus attendre tout ça, en mode le petit guide la FA bien réussie. Hey les Knicks, prenez-en de la graine.

Petite leçon pour vous qui espérez faire carrière en tant que propriétaire d’une franchise NBA. Bon, déjà, dans la NBA d’aujourd’hui, les stars s’allient pour créer des squads d’Avengers indestructibles et ça c’est assez nouveau. Fini l’époque des joueurs qui se débrouillent seuls pour porter leur navire vers la gloire et cet été en a été la parfaite illustration. C’est l’histoire de trois potes qui discutent, et qui un jour se disent : mais pourquoi on ferait pas du basket dans la même équipe au lieu de s’affronter tout le temps ? On est copains après tout non ? Allez hop, Kevin Durant, Kyrie Irving et DeAndre Jordan signent à Brooklyn. Dans le même esprit, Kawhi Leonard a donc signé aux Clippers a partir du moment où il a su que Paul George y allait aussi… Pour les fans de basket, c’est vrai que savoir dès juillet qui sera champion la saison suivante c’est assez moyen. Mais pour vous, propriétaires des franchises concernés… c’est le rêve. L’exemple des Nets et des Clippers tombe très bien parce que les deux franchises ont quelque chose en commun que les autres n’ont pas. Pour faire une bonne affaire ? Allez de préférence dans les grandes villes. Forcément la localisation joue un rôle majeur pour les agents libres avant de faire leur choix. C’est vrai qu’une star qui veut signer dans le Minnesota resterait plus surprenant qu’autre chose…

Autre conseil pour récupérer de la star lors d’une Free Agency ? En regardant bien ce qu’il s’est passé jusqu’à aujourd’hui, il faudra déjà que votre équipe ait réalisé une bonne saison juste auparavant. Pour que le nouveau trio de Brooklyn signe, les Nets auront créé la surprise la saison dernière en se classant sixième de la Conférence Est, en posant quelques problèmes à Philadelphie en Playoffs et en redevenant par ce biais une destination attractive après un paquet de saisons passées à vivre une véritable reconstruction suite à la destruction de la ville par un certain Billy King. Pour les Clippers, même délire puisque Lob City a impressionné la saison dernière par sa dureté et son implication dans les tâches ingrates, poussant le vice jusqu’à aller emmerder en Playoffs les Warriors champions en titre à ce moment-là. Ce qui a sûrement tapé dans l’œil de Kawhi, un joueur qui sait ce que c’est de remporter un titre. Autre conseil, on ne va pas se le cacher, il faudra avoir un max d’oseille à donner. Pour que Kyrie Irving, Kevin Durant et DeAndre Jordan débarquent, il a ainsi fallu sacrifier l’un des joueurs qui a tant donné pour que la franchise retrouve une crédibilité : D’Angelo Russell. Maintenant que D-Lo est dehors, l’argent rentre dans l’autre sens et bingo le cap space réapparait comme par enchantement. Aussi malheureux soient-ils, les propriétaires sont prêts à remercier leurs meilleurs soldats pour pêcher de plus gros poissons, poke DeMar DeRozan et Isaiah Thomas.

Si vous voulez devenir propriétaire d’une équipe un jour, ne pensez pas que des stars tomberont du ciel seulement grâce au nom de votre équipe. LeBron James était l’unique exception qui a dérogé à la règle récemment en signant aux Lakers sans qu’une équipe compétitive soit en place, mais LeBron reste LeBron. Avec tous ces conseils, aucune raison de rater votre Free Agency désormais alors il ne vous reste plus qu’à rassembler un ou deux milliards de dollars et à vous lancer dans le game. On vous a dit, y’a rien de plus facile.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top