One-on-One

Le Top 30 des joueurs de la saison régulière sur TrashTalk : Kyrie Irving (#17) !

kyrie irving

Un motto pour 2020 ? Moins parler pour (encore) mieux jouer.

Source image : NBA League Pass

Trente jours, trente coups d’œil dans le rétroviseur sur trente joueurs qui ont laissé leur empreinte sur la saison 2018-19. Alors que les Finales NBA battent leur plein, retrouvez le classement made in TrashTalk des plus grands acteurs de la dernière régulière. Six mois de compétition intenses notamment marqués par plusieurs performances historiques : c’est l’heure de faire les comptes !

Trois critères principaux ont été sélectionnés pour établir cette hiérarchie des meilleurs joueurs de la saison régulière 2018-19, avec un ordre d’importance minutieusement défini, comme vous pourrez le voir ci-dessous. Le classement a ensuite été élaboré en fonction des avis de tous les membres de la rédaction, pour former une moyenne du rang final. Ainsi, le Top 30 de cette saison respecte à la fois les responsabilités d’un joueur, sa production quotidienne, et son impact sur les résultats de son équipe.

  1. Les statistiques individuelles
  2. Les statistiques collectives
  3. Leadership au sein de la franchise

Ce système permet notamment de départager certains clients, lorsque ceux-ci ont des tâches nettement différentes. Par exemple, un D’Angelo Russell aura plus de pression et de poids dans la victoire des siens qu’un DeMar DeRozan dans son rôle de co-leader aux Spurs. Du coup, si leurs statistiques pourront être similaires, ce qui les départagera sera le bilan collectif ainsi que le rôle au sein de l’équipe. Sans plus attendre, on prend la direction de Boston pour découvrir notre client du jour !

___

# Statistiques individuelles 2018-19 : 23,8 points, 5 rebonds et 6,9 assists à 48,7% au tir et 40,1% de loin en 33 minutes.

# Résultats collectifs : 49 victoires pour 33 défaites, 4ème de Conférence.

# Meilleur match de la saison (vs Toronto, le 16/11) : 43 points, 11 assists, 2 rebonds et 3 interceptions à 18/26 au tir pour entretenir l’illusion que les Celtics jouent pour la première place à l’Ouest.

De nombreuses fois durant la saison, on s’est dit qu’il aurait mieux fait de tourner sept fois sa langue dans sa bouche avant de l’ouvrir. D’autres fois, on a pu remettre en cause son leadership suite à des déclarations un peu étranges ou à un body language assez chiant sur le parquet. Ça, c’était pour les points négatifs. Car, aussi haut soit-il dans notre classement, Kyky a pas mal déçu cette saison et interroge sur sa capacité à entraîner toute une équipe derrière lui vers les sommets. Plutôt lieutenant Uncle Drew ? On va encore attendre un peu pour en avoir le coeur net, mais toujours est-il que le point guard a chuté de deux places dans notre Top 30 cette année malgré une fin de saison dernière anéantie par une blessure. Plus gestionnaire et plus présent au rebond, l’ancien bras droit de LeBron est plus all-around et a encore montré l’exemple au scoring tout en nous distillant quelques instants sponsorisés par la Croix Rouge avec des cross létaux pour les chevilles adverses. Mais avec un effectif au grand complet on attendait beaucoup mieux des Celtics cette saison et c’est en partie de la faute de son franchise player désigné. Pas assez régulier et trop souvent présent dans les discussions de free agency plutôt que de basket, le first pick 2011 va vraiment devoir se poser avec son clan pour réfléchir à ce qu’il veut vraiment alors que son prime commence à pointer le bout de son nez. Il y a trop de talent pour le gâcher avec une nouvelle saison collective comme celle-ci.

Pour découvrir le Top 30 au complet c’est par ici !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top