Sixers

Boban Marjanovic veut rester à Philadelphie : félicitations aux Sixers pour la signature de Tobias Harris, on n’a rien pu faire

Boban Marjanovic Tobias Harris

Deux meilleurs amis dans la cité de l’amour fraternel, l’image est belle et surtout crédible !

Source image : ESPN

A l’approche d’une Free Agency déterminante, les Sixers peuvent déjà compter sur la coopération de Boban Marjanovic. Il faut bien commencer quelque part et prolonger le géant en provenance de Serbie pourrait être un bon argument pour tenter de conserver Tobias Harris aussi.

En se faisant éliminer par les Raptors sur un tir au buzzer de Kawhi Leonard (désolé pour les souvenirs douloureux), Philadelphie se tournait immédiatement vers la FA avec de nombreux dossiers à régler pour aborder la suite avec la même ambition. En effet, si Brett Brown a été conservé à son poste, il pourrait retrouver un roster totalement différent à la rentrée. Récemment nommé GM en Pennsylvanie, Elton Brand va avoir du boulot à partir du 30 juin puisque seulement quatre joueurs sont sous contrat garanti pour la saison prochaine (Joel Embiid, Ben Simmons, Zhaire Smith et Jonah Bolden). Les Sixers pourraient donc perdre trois titulaires et l’intégralité de leur banc sans aucune contrepartie pendant l’été, de quoi mettre le Process à la poubelle avant d’avoir pu aller au bout de celui-ci. Du coup, il va falloir beaucoup de négociations pour tenter de conserver Jimmy Butler, Tobias Smith ou J.J. Redick afin de voir jusqu’où ce groupe peut aller. Si le cas du premier semble délicat, celui du deuxième pourrait se simplifier suite aux dernières déclarations de son BFF, Boban Marjanovic, avec qui il entretient une bromance qui a commencé à Detroit et qui s’est poursuivie aux Clippers avant qu’ils ne soient échangés tous les deux aux Sixers en cours de saison dernière. En effet, le plus grand joueur de la Ligue (en taille au moins) a l’air de se plaire sur la côte Est et voudrait s’y installer pour un petit moment selon ses propos recueillis par Zurnal et récupérés par Stefan Djordjevic d’EuroHoops.com.

« Je ne sais pas ce qu’il va se passer. Il y a 90% de chances pour que je reste à Philadelphie mais ça reste des spéculations et il n’y a rien d’officiel pour le moment. Je me suis plu là-bas alors pourquoi pas rester ? La ville vit pour le basket et le sport en général. Ils ont du hockey, du baseball, du foot et ils suivent tout. Peu importe où l’on se trouve, tout le monde nous reconnait parce qu’ils sont à fond. C’est une expérience très agréable. »

En même temps, le géant doit avoir du mal à passer inaperçu dans la rue du haut de ses 221 centimètres et avec ses grandes oreilles. Blague à part, le jeu d’échec a commencé pour les Sixers qui vont devoir la jouer fine pour atteindre leurs objectifs durant l’été. En effet, si Jimmy Buckets et Tobias Harris étaient prolongés au max, il ne resterait que très peu de marge de manœuvre en-dessous de la luxury tax. Néanmoins, le problème ne se pose pas trop pour Bobi dont les Bird rights sont justement détenus par Philly. Reste encore à savoir si Elton Brand est d’accord pour filer plus que le minimum vétéran à son back-up au poste 5. Bien que ses moyennes soient impressionnantes quand on les rapporte à son temps de jeu, on a bien vu qu’il atteignait très vite ses limites en défense dans ces Playoffs où les Sixers encaissaient 29,3 points de plus toutes les 100 possessions lorsqu’il remplaçait Jojo. Il y a vraiment du pour et du contre mais on sait aussi combien les relations personnelles peuvent peser dans la décision d’un joueur et l’amitié qui le lie à Tobias Harris pourrait être l’argument qui fera pencher ce dernier vers une prolongation à Philadelphie. Rien que pour ça, les Sixers ont tout intérêt à prendre le risque.

Deux meilleurs amis dans la cité de l’amour fraternelle, l’image est belle et en plus elle est crédible. Tobias Harris n’aura pas de mal à trouver des offres un peu partout mais il n’y a qu’un seul Boban Marjanovic et il a envie de rester aux Sixers. Allez, il ne reste plus qu’à signer le meilleur pote de Jimmy Bulter et Philly est reparti pour un tour !

Source texte : Zurnal

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top