Raptors

Kawhi Leonard attaque Nike en justice : The Klaw est aussi dur sur le terrain qu’en affaires, pas touche à son logo !

Kawhi Leonard

Don’t fuck with The Klaw.

Source image : YouTube

Après le beau coup de pub réussi par New Balance à Oakland, on apprend que la nouvelle égérie de la marque aurait déposé plainte contre son ancien équipementier. On n’utilise pas le logo de Kawhi Leonard sans lui demander son accord. Nike risque de le payer cher et NB est prévenu. Don’t fuck with The Klaw.

On le sait, Kawhi est un spécimen unique en son genre. Les images où on le voit en train d’esquisser un sourire se comptent peut-être sur les doigts d’une seule main. Même s’il s’agit d’une mimine XXL de l’ailier des Raptors, ça reste assez peu sur huit années de carrière professionnelle où chaque fait et geste est susceptible d’être capturé par une caméra, même quand on s’y attend le moins. Mais on a appris à faire avec et c’est comme ça que l’on aime celui que l’on surnomme The Klaw. Un basketteur aussi talentueux que mystérieux qui laisse volontiers son oncle prendre la parole à sa place pour se concentrer sur le terrain. Cependant, il semblerait qu’il ne soit pas davantage possible de plaisanter avec lui dans le business game que sur les planches. Joel Embiid et Giannis Antetokounmpo peuvent déjà prévenir les avocats de Nike, ils doivent s’attendre à un adversaire tenace suite au dépôt de plainte du natif de Riverside contre la marque à la virgule. En effet, selon Matthew Kish du Portland Business Journal, Leonard aurait lancé une procédure juridique ce lundi à l’encontre de son ancien équipementier pour utilisation de son logo contre son accord.

Sous contrat avec le Swoosh jusqu’au 30 septembre 2018, Kawhi Leonard a depuis changé de firme et souhaiterait récupérer le célèbre logo de main en forme de K qu’il aurait dessiné lui-même lors de sa période universitaire, lorsqu’il n’était pas encore lié à Nike. Or, la firme basée dans l’Oregon ne l’entendait pas de cette oreille et a déposé le copyright sur le logo avant de réclamer au joueur de cesser de l’utiliser car il ne lui appartenait pas. La réponse ne s’est pas faite attendre et c’est donc un juge qui tranchera sur la propriété intellectuelle de ce logo que The Klaw souhaitait notamment utiliser pour d’autres lignes de vêtements mais aussi lors d’événements caritatifs qu’ils organise. Avec cette histoire, la virgule ne marque pas des points en termes d’image. Après avoir été incapable de retenir le MVP des Finales 2014 et un des meilleurs joueurs de la Ligue cette saison, la firme semble avoir joué avec la confiance de son ancien partenaire. Ce n’est pas la meilleure pub qui soit alors que les équipementiers sont actuellement en pleines négociations avec les nouveaux arrivants en NBA pour signer leur premier contrat pro.

La Grande Ligue ne s’est jamais aussi bien portée et exportée qu’aujourd’hui et les joueurs deviennent de véritables marques à eux tout seul. Ainsi, leur image devient de plus en plus valuable et tout le monde essaye d’en profiter pour venir picorer dans leur assiette. Mais ce qui est sûr, c’est que quelle que soit l’issue de ce procès, Kawhi Leonard devrait toucher un joli petit paquet d’argent durant la Free Agency cet été.

Source texte : PDXBizJournal

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top