Playoffs NBA

Preview Raptors – Warriors, le duel des ailiers : Andre Iguodala vs Kawhi Leonard, l’un des deux est en mission, devinez lequel

Kawhi Leonard Andre Iguodala

Duel d’ailiers dans ces Finales : bonne chance dédé, tu en auras besoin

Source : Youtube

On continue notre petite série de previews poste par poste, à la veille de Finales NBA inédites qui en font saliver plus d’un. Les Warriors sont sur la route d’un incroyable triplé pour leurs derniers Playoffs à l’Oracle Arena, et les Raptors débarquent le couteau entre les dents après avoir bouffé du Daim. Du côté des ailiers, c’est aussi l’opposition entre les ailiers Andre Iguodala et Kawhi Leonard, entre un Iggy qui fait de solides Playoffs et un Kawhi qui est sur une autre planète. Duel déséquilibré ? Peut-être pas tant que ça.

Si les deux bonhommes n’ont pas la même influence sur le jeu de leur équipe (cela dit, compliqué de faire aussi impactant que Leonard en ce moment), il faut bien avouer qu’on pourrait avoir sur les ailes lors de ces Finales un duel intéressant. Iggy nous a déjà montré sa capacité à sortir des Finales de grande qualité, et réalise des Playoffs vraiment propres. Néanmoins, il faut aussi relever que les deux bonhommes arrivent dans ces finales pas mal épuisés physiquement. Allez, on se fait un petit topo vite fait.

#Andre Iguodala

Alors que la saison de ce bon vieux Iggy laissait croire que ça commençait à tirer physiquement, le monsieur a décidé de nous sortir des Playoffs sacrément solides. Défensivement c’est toujours autant en place, et offensivement ça tourne à 10,1 points de moyenne, 3,9 assists, 4,3 rebonds, à plus de 52% au tir et en restant presque 30 minutes sur le parquet. Pas mal pour un bougre de 35 piges quand même. Laissé au repos pour le Game 4 contre Portland après avoir été touché au mollet, il devrait bien revenir apte pour le début de ces Finales Vu le rôle qu’endosse Iguodala à l’heure actuelle pour les Dubs, ont comprend plutôt qu’il ait été ménagé. Durant ces Playoffs, l’ancien Sixer représente pour Golden State ce monsieur plus, ce type qui a bien compris que dans un effectif all-star comme celui des Warriors il ne serait pas toujours titulaire, mais qu’il fallait qu’il donne sacrément de sa personne, tout le temps. Un problème ? Pas du tout, Iguodala a fait une saison plutôt discrète avant de poser ses balls en posteason. Résultat, le garçon est dans le cinq à neuf reprises, et il a toujours une sacrée dalle. Plus de deux semaines de repos pour le vétéran, on se dit que ça ne peut pas lui faire de mal, et qu’en l’absence de KD pour au moins le Game 1, il se pourrait bien que les Dubs aient besoin d’un grand Iggy sur l’aile. Surtout quand on connait le garçon qu’il y aura en face…

Ses stats face aux Raptors cette saison :

  • 30/11/18 : 6 points, 5 passes et  4 rebonds, en jouant 36 minutes (Raptors 131, Warriors 128)

#Kawhi Leonard

Bon bon bon…Si au début il pouvait y avoir débat, ce n’est plus le cas. Le MVP de ces Playoffs 2019 est bel et bien dans les rangs des Raptors, et c’est un ailier aux sacrées grandes paluches. Kawhi Leonard est en train de montrer à la planète basket que s’il fait bien flipper quand il se met à rigoler, c’est aussi sur ses Playoffs qu’il ne fait plus sourire grand monde. Kawhi sur l’ensemble de la postseason, c’est 31,2 points, 3,8 assists, 8,8 rebonds, à 50,7 % au tir dont un méchant 38,8 % du parking. Oui oui, c’est sale, très sale, mais si seulement ce n’était que ça. On parle là d’un leader singulier, du type qui ne sera pas du genre à brailler sur les collègues aux temps-mort, mais qui portera ces dits collègues sur son dos en toutes circonstances. Un type qui offre à tout un peuple ses premières Finales, en étant solide sur tout le long des Playoffs, et en décidant que quand il le fallait, il toucherait un niveau rarement égalé. Kawhi réinvente le mot « décisif » sur la série face aux Sixers, avant de tuer les Bucks en mettant notamment Giannis dans sa poche. Ce ne sont que des exemples de ce qu’est en train de nous offrir Leonard actuellement. Ah oui, il faut aussi préciser que le garçon joue sur une jambe depuis un certain temps maintenant. S’il arrive aux Finales en tirant très certainement la langue, on se dit que ça a pas l’air de trop le déranger de ne pas être à 100 % physiquement. Attention si Kawhi a réussi à suffisamment se reposer, ça risque d’être très très moche pour ceux qui sont en face.

Ses stats face aux Warriors cette saison :

  • 30/11/18 : 37 points, 8 rebonds et 3 passes (Raptors 131, Warriors 128)

DU COUP, AVANTAGE QUI?
Sur le papier et en voyant les Playoffs de l’ailier de Toronto, on peut se demander si ce match-up n’est pas le plus déséquilibré de ces Finales 2019. Néanmoins il semble important d’insister sur la propreté d’André Iguodala depuis le début de la postseason. Le vétéran a eu le temps de bien reposer son mollet, devrait revenir encore bien décisif, à un moment où KD sera absent des radars et où les Dubs auront bien besoin de lui. C’est évident, il va avoir un sacré boulot pour faire ce que pas grand monde à réussi à faire jusqu’à maintenant : stopper Kawhi. Ce match-up résidera aussi beaucoup sur la capacité des deux joueurs à revenir d’une petite blessure, et pour ça, c’est avantage Kawhi qui n’a pas le même âge… mais qui n’a pas eu le même temps de récupération non plus. Plusieurs facteurs rentreront donc en jeu dans ce duel, mais pour le moment, vu ce que nous propose Leonard, on se dit que ça risque encore de bien bien nous faire kiffer.

Voilà donc pour cette opposition entre ce bon vieux Iggy toujours bien présent où il le faut, et le monstre devenu Roi du Nord incontestable et incontesté en seulement une saison. On espère que les deux seront au maximum de leur forme, et si c’est le cas et bien… bonne chance Dédé. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top