Sixers

Brett Brown conservé par les Sixers : on ne veut pas lâcher l’un des piliers du Process à Philly

Brett Brown

Ouf !

Source image : NBA League Pass

Suite à l’élimination terrible des Sixers face aux Raptors, on pouvait avoir des doutes sur l’avenir de Brett Brown sur le banc de Philly. Mais le coach peut être rassuré car sa direction a décidé de le conserver après six années de bons et loyaux services.

Il y a quelques jours, avant ce fameux Game 7 entre Toronto et Philly qui s’est terminé par un finish de dingue, quelques rumeurs avaient circulé concernant un possible licenciement de Brett Brown en cas d’élimination en demi-finale de conférence. Les Sixers ont bien été renvoyés à la maison par Kawhi Leonard mais le coach de Philadelphia a tout de même été conservé par les dirigeants de la franchise pour la saison prochaine, lui qui avait signé une prolongation de contrat de trois ans en mai 2018. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, Brett Brown s’est entretenu longuement avec le proprio Josh Harris et le manager général Elton Brand lundi pour discuter principalement de l’intersaison. Celle-ci sera très importante à Philly étant donné que Jimmy Butler et Tobias Harris seront sur le marché. En conservant Brown, les Sixers misent sur la continuité et ont estimé que ce n’était pas le bon moment pour faire un changement aussi important. Compréhensible quand on prend en compte les cas Jimmy et Tobias. Ces deux-là représentent évidemment deux pièces importantes du cinq et ça aurait été risqué de mettre un nouveau coach en place, d’autant plus que Brett Brown semble respecté et apprécié par ses joueurs. Pas plus tard qu’hier, Joel Embiid a défendu son coach face aux rumeurs de licenciement et a pris la responsabilité de l’élimination.

Arrivé à la tête des Sixers en 2013, Brett Brown représente l’un des piliers du Process. On pense souvent à Joel Embiid et Ben Simmons, mais Brown est là depuis le début. Les saisons de merde à moins de 20 victoires, il connaît. Le tanking des Sixers, il a vu ça de près, très près, sans jamais se décourager. Au contraire, il a persévéré, et quand il a eu à sa disposition le duo Embiid – Simmons, avec l’apport de quelques vétérans, les Sixers ont commencé à s’imposer comme l’une des grosses écuries de la Conférence Est. Si Philly est aujourd’hui de retour au premier plan, c’est aussi grâce à Brett Brown. Il mérite donc d’avoir une chance de continuer au moins une saison de plus malgré cette élimination en Playoffs, qui est évidemment prématurée par rapport aux grosses ambitions affichées par la franchise. Alors oui, ça fait deux ans que les Sixers bloquent en demi-finales de conférence, et on peut donc parler de stagnation. On peut parler aussi du fait qu’il n’a pas été le plus inspiré dans son duel face au coach de Boston Brad Stevens l’an dernier, quand Philly a pris 4-1 contre les Celtics. On n’est donc pas là pour défendre aveuglement Brown, juste pour remettre les choses en perspective. Et puis il ne faut pas oublier non plus qu’avec les arrivées en cours de saison de Jimmy Butler et Tobias Harris, et les pépins physiques de Joel Embiid, ce n’était pas facile de trouver un équilibre et des automatismes en si peu de temps. Pour toutes ces raisons, conserver Brett Brown était la décision la plus sage, à lui désormais de montrer que ses dirigeants ont fait le bon choix.

Est-ce que la saison des Sixers est une déception ? On peut dire que oui car ils ont été éliminés au même stade que l’an passé malgré un cinq majeur XXL. Mais virer Brett Brown aujourd’hui, ça semblait quand même prématuré, surtout quand on voit tout ce qu’il a fait pour aider à redresser la franchise. Maintenant attention, la pression est sur ses épaules. 

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top