Raptors

Les Raptors se qualifient pour le tour suivant : fessée au Game 5, Toronto n’aura paniqué que 24h contre Orlando

Raptors
Source image : NBA League Pass

Pas de surprise côté Raptors, pas de miracle côté Magic. Cette nuit, à Toronto, les dinos n’ont fait qu’une bouchée des copains d’Orlando et se sont donc officiellement qualifiés pour le round suivant : les demi-finales, on arrive en courant.

Finalement, le doute n’aura duré que 24h. Allez, 48 minutes si on est précis, ou même 12 si on revient sur ce money-time complètement foiré en début de série. Il y a dix jours, Kawhi Leonard et sa bande démarraient leurs Playoffs comme seuls les Raptors sont capables de le faire, c’est-à-dire avec une défaite pas du tout surprenante. On est méchants, mais en même temps le rituel est devenu tellement respecté en avril qu’on pourrait presque parier dessus les yeux fermés. Kyle Lowry au fond du trou, DJ Augustin qui se prend pour Kyrie Irving, la débâcle du Game 1 aura fait son petit effet, à la fois à Toronto et à Orlando. Mais en regardant en arrière, on se demande si, finalement, cette défaite initiale n’est pas la meilleure chose qui soit arrivée aux Raptors. Immédiatement poussés à devoir se concentrer des deux côtés du terrain, les hommes de Nick Nurse se sont mis sur leur 31 et n’ont laissé aucune chance à Evan Fournier et sa clique. Un match serré ? Allez, deux si on est gentils, et encore. La série n’aura duré qu’une seule rencontre, juste assez pour que les fans du Magic fassent tourner les serviettes et sortent le mégaphone. Derrière, ce fût tout simplement une avalanche en attaque comme en défense, Lowry activant son mode sérieux pendant que Siakam écoeurait de polyvalence, Kawhi rappelait son spot dans les meilleurs joueurs au monde, et ainsi de suite.

La défense de Marc Gasol, l’impact de Danny Green ou de Norman Powell en sortie de banc, la deuxième meilleure équipe de la Conférence Est cette saison aura joué comme tel sur les matchs 2 à 5, et le dernier était justement le point d’exclamation de cette soudaine hausse du ton. Comment dire les choses simplement. Disons que, concrètement, ce Game 5 n’aura duré qu’une petite minute, de la même manière que le Game 2 qui servait d’annonce côté Raptors. Un début de match sanglant, laissant très peu de chances au Magic pour scorer le moindre point, et permettant aux cadres de la franchise canadienne de dérouler leur basket. Pas un seul moment d’inquiétude ou de doute aura été déclaré sur cette fin de série, un sentiment aussi rassurant que nouveau pour des fans habitués à aborder chaque série de Playoffs avec la boule au ventre. Car oui, sans manquer de respect à DeMar DeRozan ou Dwane Casey, cette équipe 2019 de Toronto est tout simplement la meilleure de l’histoire des Raptors, la plus complète, la plus expérimentée, la plus talentueuse, la plus prête à relever n’importe quel challenge. Cela tombe bien, au tour suivant c’est un sacré steak qui sera servi dans l’assiette des dinosaures. Les Sixers, qui se sont eux aussi repris très sérieusement après un Game 1 raté à domicile, ont su écarter les Nets avec la manière et se retrouvent désormais devant un déplacement très attendu au Canada. Toronto d’un côté, Philadelphie de l’autre, deux équipes extrêmement ambitieuses et avec la détermination d’accéder à la finale de conférence, que demander de plus ? En tout cas, du côté des fans des Raptors, une chose est sûre, on a rarement abordé le second tour avec autant de confiance. Et quand on voit le potentiel de ce groupe lorsqu’il se fait chicoter au Game 1, on a limite envie de les voir perdre ce weekend face à Embiid et compagnie.

C’est donc fait ! Toronto, sans surprise, se qualifie au round suivant. Le Magic aura fait durer le suspens le temps d’un épique weekend de lancement des Playoffs, maintenant les choses sérieuses commencent pour la bande à Kawhi. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top