Raptors

Preview Raptors – Magic, Game 2 : premier tout de passe-passe réussi, on sort le lapin de la manche ce soir ?

Kyle Lowry Toronto Raptors

Playoffs K c’est quelque chose quand même.

Source image : NBA League Pass

Retour à la Scotiabank Arena ce soir pour le Game 2 de cette série qui semble réserver encore son lot de dingueries. Au cas où vous l’aviez loupé, les Raptors ont assumé leur statut de plus gros losers en Playoffs, D.J. Augustin celui de meilleur meneur all-time, et c’est la bande d’Evan Fournier qui était contente, réalisant le gros upset en terres nordiques. Attention cependant à la réaction des Dinos à partir de 2 heures du mat…

C’est la mode en ce début de postseason, et ce n’est carrément pas pour nous déplaire. Entre les Nets, les Clippers et donc le Magic, on prend un malin plaisir à mettre à terre toute notion de logique depuis quelques jours. C’est donc dans le plus grand des calmes que cette équipe d’Orlando, emmenée par notre dégarni préféré, est allée taper Toronto et son effectif pléthorique, et à l’extérieur en plus. Un café et l’addition, s’il vous plait. Il n’y a pas à dire, la troupe de Steve Clifford porte son surnom à la perfection cette année, cette victoire n’étant que la validation d’un parcours en saison régulière en ayant déjà choqué plus d’un. Alors oui, côté Raptors, il manquait OG Anunoby, opéré en urgence de l’appendicite juste avant le début des hostilité, et sa capacité à défendre sur plusieurs positions tout en étant le seul réel back-up de poids à son poste, mais qu’on le dise, c’est loin d’être une excuse suffisante. Non non, malgré les chamboulements, que ce soit au niveau de l’effectif ou le changement de head coach, il faut croire que le simple fait de revêtir leur tunique transmet directement des gènes héréditaires, ceux de se chier dessus.

Le poster-boy de cette addiction incontrôlable ? Gagné, c’est une nouvelle fois Kyle Lowry. Sans vouloir stigmatiser le meneur des Raps, encore une fois auteur d’une campagne très solide, on pourrait véritablement faire une compil’ de ses plus gros choke en Playoffs au cours des dernières saisons. Les séries films d’horreur face aux Cavs ont laissé des troubles obsessionnels du comportement à tous les fans canadiens, en plus d’être précurseurs du trade de DeMar DeRozan à San Antonio l’été passé. Il fallait casser ce cycle de la lose coûte que coûte, mais visiblement, ça attendra encore un autre match, au moins… En même temps, c’est sûr que avec un 0/7 de son point guard titulaire, autant jouer à quatre. Pour vous donner un peu plus une idée, Calorie en Game 1 de Playoffs sur les cinq dernières années c’est respectivement 7, 11, 4 et 11 points, avant bien sûr son zéro pointé d’il y a deux jours. Choquant, surtout quand on précise qu’il fut All-Star chacune de ces saisons. Et si c’était pas ça, son « Playoffs mode » à lui ?

Connerie absolument prohiber cette nuit pour les Raptors, qui jouent tout un processus remontant à plusieurs saisons afin de bâtir une équipe à même d’atteindre les Finales. On leur fait confiance pour arriver le couteau entre les dents, mais le Magic n’est en est plus à son coup d’essai. Au cas où la pression n’était pas assez grosse pour Toronto, on leur rappelle qu’il y aussi très possiblement un Kawhi Leonard en jeu lors de cette postseason… 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top