Spurs

Les Spurs viennent donc d’assurer une 22ème saison de suite avec un bilan positif : update, Gregg Popovich est fabuleux

Gregg Popovich

Gregg Popovich est une légende, 22ème saison de suite avec un bilan positif pour ses Spurs, ouate deux phoques.

Source image : YouTube

Quel incroyable record de longévité… Gregg Popovich vient d’emmener ses Spurs de San Antonio vers une 22ème saison d’affilée avec un bilan positif. Mieux encore, sauf cataclysme, les éperons participeront aux Playoffs pour la 22ème fois de suite, évidemment.

25 juin 1997 à Charlotte en Caroline du Nord. « With the first pick of the 1997 NBA Draft, the San Antonio Spurs select… Tim Duncan from Wake Forest university ». En prononçant ces mots, David Stern ne savait sûrement pas qu’il démarrait à cet instant précis la plus longue dynastie de l’histoire de la NBA. Après la Draft du meilleur ailier-fort de l’histoire, les coéquipiers de l’Amiral David Robinson passent de 20 victoires pour 62 défaites en 1996-97 à 56 victoires pour 26 défaites en 1997-98. Un léger step-up en somme, surtout que l’année encore suivante, ils vont faire quoi les potes de Timmy ? Ah bah ils vont devenir champions NBA, tout simplement. Le problème pour la concurrence, c’est que ce n’est qu’un début. Depuis cette fameuse Draft 1997, on est donc à 21 participations de suite en Playoffs, bientôt 22, neuf finales de conférences pour six Finales NBA et cinq titres à la clé. Cinq titres étalés sur trois décennies différentes avec trois MVP des Finales différents. Preuve ultime de l’ajustement permanent qu’a effectué Gregg Popovich pendant 22 ans pour permettre à ses Texans de rester toujours une place forte de l’Ouest et de la NBA. L’équipe très défensive de 1999 a au fil des années laissé sa place au jeu flamboyant de 2014. Gregg Popovich est tout simplement l’un des meilleurs coachs de l’histoire et il le prouve chaque année davantage.

On pensait pourtant, comme chaque année, qu’il aurait plus de mal cette saison. Après cet été terrible émotionnellement pour les fans Texans comme pour lui, le décès de son épouse Erin, le transfert de Kawhi Leonard, le départ de Tony Parker et enfin la retraite de Manu Ginobili, une énorme page se tournait du côté de San Antonio. On ne savait pas si en repartant avec aucun de ses leaders historiques, avec une équipe totalement différente de celle qui a fait sa gloire, Popovich continuerait sa marche en avant. Après un début de saison très compliqué, on se demandait même s’il était l’homme de la situation et encore une fois il nous a répondu de la meilleure des manières. Une remontée au classement petit à petit et  une série en cours de neuf victoires pour assurer ou presque les Playoffs. Cette fameuse neuvième victoire de rang a du sens, battre les doubles champions en titre pour s’assurer encore cette année un bilan positif, c’est grandiose. 22 saisons donc, avec désormais des leaders du nom de LaMarcus Aldridge et DeMar DeRozan, c’est somptueux et quelque chose nous dit que Gregg n’a pas encore fini de nous surprendre. Il peut continuer encore et encore, qu’importe de quels joueurs il dispose, à enchaîner les Playoffs année après année. Au final, il est même capable de nous faire une David Robinson et de prendre sa retraite sur une bague. Et c’est absolument tout ce qu’on lui souhaite.

Gregg Popovich est une légende, et cet exemple de longévité et d’adaptation n’en fini plus d’allonger ses séries record. 22 saisons avec un bilan positif, bientôt 22 participations consécutives à la postseason, alors en un mot… bravo Monsieur. Bravo Immense Monsieur.

Source : slamonline.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top