Blazers

Enes Kanter impacte direct les Blazers : 18 points et 9 rebonds en 20 minutes pour ses gros débuts

Enes Kanter

Arrivé à Portland il y a quelques jours, Enes Kanter n’a pas attendu longtemps avant de se faire remarquer : avec un grand sourire en dehors des terrains, et avec une grosse première perf en sortie de banc.

Voilà une story qui sera intéressante à observer sur cette fin de saison, si les prémices intrigantes sont suivies par des sorties du même genre dans les raquettes adverses. Rappelons ce qui s’est passé pour Enes, afin d’en arriver là. Initialement, Kanter est chez les Knicks et se voit finir sa carrière à New York, normal. Le problème, c’est que tout ne va pas se passer comme prévu et le bûcheron va vite être bouté hors de la rotation de David Fizdale. Une situation frustrante qui va tout simplement mener au buy-out du joueur, Kanter ayant la possibilité de rejoindre n’importe quelle franchise dès que la paperasse était réglée. Et bien après avoir hésité entre les Lakers et les Blazers, c’est Portland qu’Enes a choisi. Et vu ce qui a été proposé sur le premier jet, on peut déjà dire que c’est bien joué. En sortie de banc, Kanter a apporté exactement ce qui était attendu de lui. Du scoring, de l’intensité au rebond, notamment offensif, des finitions musclées, de la défense de tréteau, des errements sur pick and rool, du Enes quoi. Et c’est exactement ce dont les Blazers avaient besoin, hier soir. On verra ce que cela donnera par la suite, mais dans un match où Brooklyn tenait, il fallait un petit push supplémentaire, et c’est Kanter avec sa production instantanée qui poussait Portland jusqu’à la gagne.

Combien de fois peut-on dire que Damian Lillard finit sa rencontre à 5/21 au shoot, et pourtant son équipe gagne en déplacement chez un client de Playoffs à l’Est ? Voilà la gueule du script, qui doit donner le sourire au All-Star de l’Oregon. Dame n’était pas adroit hier soir, et McCollum n’a pas non plus été transcendant. Par contre, à l’intérieur, quel bordel proposé par la paire Nurkic – Kanter. Dans un registre assez similaire, même si Jusuf apporte largement plus de défense et de passing sur le terrain, la transition a été superbe entre les deux pivots. Nurk commence le match et se met à tousser, hop, tu fais rentrer Enes en jeu et il apporte tout de suite dans les chiffres. Vingt minutes, 18 points et 9 rebonds à 8/9 au shoot, ça c’est propre. Quand vous y ajoutez les 27 points et 12 rebonds de Jusuf en titulaire, vous tombez rapidement sur un poste 5 qui envoie 45 points et 20 rebonds sans trembler. Alors certes, cela n’arrivera pas tous les soirs, mais ça ne s’est pas produit par le passé, notamment car Zach Collins et Meyers Leonard n’ont pas du tout l’efficacité offensive de Kanter. Le Turc prend de la place, trouve ses repères, et ce sont les fans de Portland qui se frottent les mains.

Difficile de demander meilleurs débuts pour Enes Kanter chez les Blazers. Une victoire, une belle perf, un vrai bon rôle, attention à la défense qui reste méchamment mauvaise pour l’intérieur, mais pour le reste c’est jackpot. Vivement la suite.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top