Warriors

DeMarcus Cousins prend son pied aux Warriors : aucune défaite dans le rétro, alors ça fait ça de gagner ?

DeMarcus Cousins

Steve Kerr aime DeMarcus Cousins, DeMarcus Cousins aime les Warriors, les Warriors aiment gagner, on appelle ça le Triangle des Bermudes.

Source image : YouTube/NBA

Pendant que tout le monde s’intéresse au fut d’Anthony Davis, les Warriors eux n’en ont rien à secouer puisqu’ils ont déjà tout ce qu’il faut dans l’effectif, notamment au poste 5. En effet, DeMarcus Cousins a désormais fait son retour il y a peu et le pivot n’a toujours pas goûté à la défaite sous le maillot californien, donc le gars est évidemment plutôt satisfait.

Qui pour arrêter les Warriors en 2019 ? L’armada de Steve Kerr détruit tout sur son passage en janvier et reste sur onze victoires de rang. Les automatismes sont léchés, le talent est partout et la concurrence n’a qu’à courber l’échine. Après un mois de décembre mitigé avec « seulement » dix victoires en quinze matchs, les champions en titre ont remis le bleu de chauffe et avec le retour de blessure de DeMarcus Cousins, l’équipe a encore progressé. Oui, c’est possible. En effet, les qualités all-around du pivot permettent aux Warriors de jouer un basket encore plus créatif, plus juste, plus imprévisible et personne n’y résiste. Pour l’instant, l’ancien joueur des Kings n’a participé qu’à cinq rencontres mais ses débuts sont ultra prometteurs : 15,2 points, 7 rebonds, et 3,6 assists à 49% au tir dont 54,5% de loin en seulement 22 minutes de jeu par match. Tout doucement, il retrouve des sensations et son talent incroyable est intact. Ses coéquipiers sont ravis du nouvel apport assuré par DMC dans la raquette, surtout Steve Kerr qui a insisté au micro d’ESPN sur l’importance de l’intérieur dans le jeu de son équipe depuis son retour de blessure.

« C’était bien. Je pense qu’il nous a personnellement permis de traverser une bonne période qui aurait dû être plus difficile. Voyons les choses en face, nous avons vécu des jours compliqués plus tôt dans la saison, entre blessures et drama. Ce n’est pas un mois de janvier normal. On a l’impression d’être beaucoup plus frais et c’est grâce à DeMarcus. »

Quand les victoires s’enchaînent en janvier et que tu récupères un pivot comme DeMarcus Cousins au milieu de tout ça, difficile en effet de se porter moins bien. L’intégration du joueur a été parfaite et il parvient à s’exprimer de la meilleure des manières, petit à petit. Aujourd’hui, le cinq majeur est tellement fort que même si deux ou trois joueurs sont dans un mauvais soir, les autres sont capables de de hausser leur niveau de jeu et de faire gagner tout de même l’équipe. Le principal intéressé est également ravi de sa situation actuelle et cette dynamique de victoires n’est pas pour lui déplaire, bien au contraire. Lui qui a galéré pendant des années à Sacramento à essayer de tirer tout seul son équipe se retrouve aujourd’hui dans un groupe où il n’a même pas besoin de forcer son talent pour gagner. De plus, il joue aujourd’hui au milieu de stars et pratique avec ses coéquipiers le meilleur basket de toute la Ligue. Le moins que l’on puisse dire, c’est que même s’il va devoir rebondir ailleurs à l’issue de la saison, il prend pour l’instant son pied dans l’effectif pléthorique des Warriors. Les options se multiplient sur le terrain et l’intelligence de jeu est décuplée, ce qui rend l’équipe quasiment injouable, au plus grand bonheur du pivot. Il l’a d’ailleurs affirmé tout en avouant le travail qu’il a dû réaliser en amont pour pouvoir revenir à la compétition.

« J’ai bossé comme un dingue. C’est aussi simple que ça. Je viens de revenir et j’essaie de jouer juste. Je suppose que lorsque tu joues correctement, des bonnes choses arrivent. […] C’est amusant, mec. C’est amusant de partager les responsabilités. C’est amusant de jouer avec autant de talent. C’est amusant de jouer avec des gars aussi talentueux que toi. Le jeu devient beaucoup plus facile pour tout le monde sur le terrain. Je ne suis pas le seul joueur sur qui il faut se concentrer. Du coup, il est rare de voir des équipes doubler ou tripler sur moi. C’est amusant. […] Je pense que c’est une équipe au QI très élevé. Lorsque vous assemblez une équipe avec de gros QI, il est assez facile de rester d’être réguliers et de pratiquer du beau jeu. Je crois que c’est une bonne sensation, une bonne situation, tout va bien en quelque sorte. On ne va pas dire que c’est parfait, mais c’est plus propre, beaucoup plus facile que ce à quoi les gens s’attendaient je suppose. »

Tout va alors pour le mieux chez les Warriors. Est-ce une nouvelle ? Pas vraiment. Les haters auraient aimé une intégration foirée de DeMarcus Cousins et comptaient éventuellement sur le tempérament sulfureux du joueur pour mettre le désordre dans la maison Golden State. Ce ne sera pas le cas. Au contraire, il se sent bien et prend du plaisir. Du coup, autant prendre un peu d’avance : bravo aux Warriors pour leur titre de champions NBA 2019.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top