Warriors

Le déménagement des Warriors vers San Francisco : avant tout une histoire de gros sous, quelle grosse surprise

oracle arena warriors

Il va pleuvoir des billets à San Francisco l’année prochaine.

Source image : Benoît Carlier - TrashTalk

C’est dans l’air du temps depuis maintenant des années et des années, mais aujourd’hui ce n’est qu’une questions de mois, les Warriors seraient bel et bien en train de vivre leur dernière saison du coté d’Oakland avant de déménager dans la grande et belle ville de San Francisco pour la saison 2019-20, un nouveau départ synonyme d’abandon pour les Oaklanders, mais très intéressant financièrement pour la franchise californienne.

Ça y est, le déménagement des Dubs de l’autre côté du Bay Bridge n’est désormais qu’une question de temps. Au revoir Oakland, bonjour San Francisco. Un changement qui semble anodin à première vue étant donnée la proximité entre les deux villes (un peu moins de 20 km) mais tellement marquant aux yeux des fans de NBA. En effet, ce déménagement ne signifie pas seulement que les Warriors représenteront désormais San Francisco et non plus Oakland mais sous-entend également une nouvelle salle, le Chase Center, qui viendra donc remplacer la désormais légendaire Oracle Arena, antre de multiples succès et de soirées magiques. Une salle vibrante qui aura notamment accueilli l’une des plus grandes équipes de l’histoire de la NBA et qui restera désormais dans les mémoires de tous. Un déchirement pour les fans qui voient ce déménagement comme pas nécessaire, voire inutile. Et c’est vrai, les Warriors ont l’air très bien où ils sont et n’ont pas besoin de ça. Eh bien détrompez-vous, chers fans de Golden State puisque ce déménagement vers San Francisco pourrait être un facteur important dans l’avenir de la franchise, surtout au niveau financier. En effet, selon Brian Windhorst d’ESPN, les Dubs prévoient en interne une augmentation de leurs revenus de neuf chiffres lorsqu’ils s’installeront au Chase Center la saison prochaine. Oui vous avez bien lu, NEUF CHIFFRES. À ce prix là, l’Oracle Arena, Oakland et tout le tralala, on l’oublie vite. En effet, Golden State ramasse un paquet de pognon à chaque match à domicile et cette augmentation énorme du chiffre d’affaires prévue pour la saison prochaine pourrait à elle seule augmenter le plafond salarial de la Ligue. Bon, ce n’est pour l’instant qu’une estimation et on ne sait pas encore si la franchise devra partager ses revenus avec d’autres acteurs ou encore si elle devra avoir davantage de dépenses à l’avenir, mais ce qui est sûr, c’est que l’affaire est très intéressante financièrement pour la franchise qui fait bien de profiter du fait qu’elle soit au sommet pour réaliser ce genre d’opération.

Cette aubaine financière est donc une superbe nouvelle qui pourrait profiter aux Warriors dans l’objectif de conserver à l’avenir des joueurs importants de l’effectif  comme Shaun Livingston ou encore Andre Iguodala mais également les stars, notamment Kevin Durant et Klay Thompson dont les contrats arrivent à terme à l’issue de l’exercice de 2018-19 (pour ceux que ça intéresse, le tableau complet des salaires de l’équipe ici). Pour rappel, Durantula a une option joueur à 31,5 millions de dollars pour la saison 2019-20 qu’il va naturellement décliner pour tester le marché l’été prochain tandis que le sniper touchera 19 patates cette année avant d’être libre comme l’air durant la free agency 2019 et pourrait commencer à faire la gueule si sa franchise de toujours lui demande une fois de plus de faire un effort financier. En ce qui concerne DeMarcus Cousins en revanche, la franchise s’est déjà positionné en expliquant qu’ils ne resigneront pas le pivot à la fin de la saison. Du coup, si on fait le calcul, les Warriors, qui explosent déjà le seuil de la Luxury Tax avec leurs 145 millions de dollars de contrats garantis en 2018-19, affoleraient encore un peu plus les compteurs la saison prochaine en atteignant les 175 millions de dollars en cas de contrats max attribués à Klay Thompson et Kevin Durant, ce qui pourrait potentiellement les envoyer vers une masse salariale supérieure à 300 millions de dollars, taxe de luxe incluse. Une somme que les Warriors pourraient donc contre toute attente supporter selon ESPN. Les problèmes d’argent à Golden State, ils connaissent pas. Tout cela n’est pour l’instant que spéculation, mais un scénario comme celui-ci serait donc possible pour les Warriors. Pour l’instant, tous les dénouements sont envisageables car personne ne sait ce qu’il se passe dans la tête de Kevin Durant, ni dans celle de Klay Thompson et encore moins dans celle du proprio des Warriors Joe Lacob, mais ce qui est sûr, c’est que cette histoire de déménagement est une manne financière importante dont les Californiens se feront une joie de profiter.

Qui mettra donc fin à l’hégémonie des Warriors ? Ces dernières années, les hommes de Steve Kerr ont tout raflé, ont su former l’une des équipes les plus injouables de l’histoire NBA et se dirigent désormais tout droit vers un déménagement qui pourrait leur rapporter gros, ce qui pourrait potentiellement les aider à régler leurs soucis contractuels. Comme si ils avaient besoin de ça.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top