Jazz

Ricky Rubio rallonge son séjour à l’infirmerie : pénurie au poste 1 pour le Jazz, bientôt c’est Rudy qui va mener

Ricky Rubio

Sinon on appelle Tata Nicole pour donner un coup de main.

Source image : NBA League Pass

Décidément, c’est l’hécatombe du côté de Salt Lake City sur le poste 1. En effet, les trois meneurs de la rotation sont bloqués à l’infirmerie : Raul Neto devrait revenir d’ici une semaine, Dante Exum quant à lui ne s’est toujours pas remis de sa blessure à la cheville contre Detroit il y a dix jours et Ricky Rubio, le titulaire, devra encore patienter avant de retrouver les parquets pour cause d’une légère blessure aux ischio-jambiers. L’occasion de faire le point.

Depuis le début de l’année, le Jazz semble enfin avoir lancé sa saison. Après un démarrage un peu cata, la force du collectif et le talent individuel ont su, comme l’année dernière, permettre à Utah de revenir dans la course aux Playoffs à l’Ouest. En effet, le Jazz reste sur quatre victoires de rang et a désormais recollé au classement, pointant à la neuvième place avec le même bilan que les Lakers, huitièmes (24-21). Les leaders de l’équipe ont enfin trouvé leur rythme de croisière. Rudy Gobert, frustré et en dessous de son niveau habituel en début de saison, a remis le bleu de chauffe avec notamment cette dernière prestation monstrueuse lors du dernier match contre les Pistons. Donovan Mitchell qui peinait à confirmer sa superbe saison de rookie jusqu’à maintenant est reparti sur de bons rails tout récemment au point d’être élu joueur de la semaine dernière. Du coup, tout roule dans l’Utah, les résultats reviennent, le spot en Playoffs est à leur portée et les leaders portent l’équipe sur leurs épaules. Malheureusement, la troupe de Quin Snyder doit tout de même faire face à un petit problème : la mène. En effet, plus aucun meneur de métier n’est disponible dans le roster, tous blessés. Notamment Ricky Rubio, le meneur titulaire du Jazz, très performant depuis son arrivée dans l’Utah est absent depuis plus d’une semaine. L’Espagnol avait dû quitter ses partenaires au bout de quatre petites minutes de jeu lors du match à Milwaukee à cause de douleurs aux ischios. Et même si l’équipe tourne pour l’instant très bien sans lui, il ne faudrait pas que son absence dure trop longtemps car l’ancien des Wolves est un élément essentiel du système Snyder. Cette saison, R-double a le troisième plus gros temps de jeu de l’équipe avec 29 minutes en moyenne par match. Niveau statistique, il confirme par rapport à l’année dernière en compilant 12,8 points, 3,5 rebonds, 6,2 assists et 1,3 steal tous les soirs. Cette année encore, il est le métronome de l’équipe à côté du scoreur fou qu’est Donovan Mitchell.

Du coup, son absence couplée à celles des deux autres meneurs de la rotation pousse Coach Snyder à faire avec les moyens du bord, le temps de récupérer tout le monde. En effet, le Jazz doit depuis une semaine assurer ses rotations sans véritable meneur disponible. Dernièrement, c’est naturellement Donovan Mitchell qui dépanne au poste 1. Sa capacité à créer et son jeu de passe tout à fait honnête permettent pour l’instant à son équipe de tenir le coup. Mieux, depuis la blessure du meneur titulaire, le Jazz a gagné tous ses matchs. Bon, ce n’était pas non plus le défi de l’année (Magic, Lakers, Bulls et Pistons) mais ça montre une certaine solidité affichée par l’équipe malgré l’absence de Rubio. Du coup, on imagine que Quin Snyder devrait rester sur ce schéma avec Mitchell à la mène et Royce O’Neale sur le poste 2. Ces multiples absences sur le backcourt nous ont en tout cas permis de pouvoir observer le rookie Grayson Allen. Drafté en 21ème position par les Mormons, il a pu bénéficier d’un peu de temps de jeu sur les deux derniers matchs (13 minutes contre les Bulls et 19 contre les Pistons). Le joueur réputé dirty avait intrigué en Summer League, beaucoup étaient donc curieux de voir ce qu’il pourrait apporter à Utah cette année. Pour l’instant, l’ancienne mascotte de Duke reste discret mais a en tout cas l’occasion de faire ses preuves dans les jours à venir. Parti faire un tour en G League le mois dernier, il est aujourd’hui de retour dans le groupe et a réussi à obtenir la confiance de son coach. Même s’il est clairement un arrière de formation, il parvient à se frayer un chemin dans la rotation, notamment grâce à l’absence du Suisse Thabo Sefolosha (lui aussi touché aux ischio). Décidément, le sort s’acharne sur le backcourt du Jazz.

Pas de quoi s’affoler non plus côté Utah pour l’instant car les résultats suivent, mais une absence prolongée de Tricky Ricky pourrait être plus problématique dans les prochains jours car le Jazz affronte Portland et Denver (respectivement mardi et jeudi prochain) et ne peut plus se permettre de laisser filer trop de matchs. La course aux Playoffs est lancée, et Utah aura besoin de l’Espagnol pour partir au combat.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top