Nuggets

Les Nuggets réalisent le meilleur départ de leur histoire : 25 victoires en 36 matchs, pas mal non ?

Nuggets denver jokic
Source image : NBA League Pass

Clairement à la bourre à Sacramento, les Nuggets ont encore trouvé le moyen de gagner et donc de se conserver en haut de la Conférence Ouest. Avec sa dernière victoire, Denver a aussi redessiné… sa propre histoire.

C’était le genre de match que Mike Malone aurait tout le temps perdu, par le passé. Ce genre de soirée qui démarre mal, avec un comeback plutôt bien entamé, et un craquage au finish histoire de bien démoraliser ses joueurs. Avant, l’entraîneur des Nuggets n’aurait peut-être pas eu la même confiance, le même ton, le même espoir. Mais comme si souvent cette saison, on voit que les choses ont changé, petit morceau par petit morceau, dans le Colorado. Le succès de ce jeudi chez les Kings était un autre exemple allant dans ce sens. D’abord bousculés par Sacramento, les Nuggets n’ont pas paniqué et ont su sur quels boutons appuyer pour se refaire. Un gros Nikola Jokic au scoring et dans les autres aspects du jeu, un Jamal Murray totalement en feu en seconde période (34 de ses 36 points, au calme), une défense un peu plus sérieuse, et rendez-vous dans le money-time pour faire chuter des Kings plus jeunes, plus inexpérimentés. Et qui, dans bien des points, ressemblaient aux anciens Nuggets. Plein de fougue, d’envie, mais de doutes aussi quand les mains suent et la pression monte. Grâce à des bombes monstre de Murray et une gestion sereine du chrono, les visiteurs se sont échappés du Golden 1 Center avec une nouvelle victoire, dans un nouveau scénario. Le 25ème succès pour Denver cette saison, en 36 matchs, ce qui fait tout simplement de ce départ le meilleur dans l’histoire de la franchise.

Oui, il n’y a pas eu d’autre équipe meilleure que ces Nuggets 2018-19, sur les 36 premiers matchs d’une saison. Alors certes, avec ce genre de stat, on peut aussi la modifier comme bon nous semble, en disant que ce sera le cas l’an prochain au bout de 12 matchs. Sauf qu’à la quasi-mi-saison, on a un échantillon suffisamment important pour se poser et regarder cette équipe de Denver avec des yeux un peu moins plissés. Un bilan positif en déplacement ? 10 victoires pour 8 défaites. Être invaincu dans sa lourde division ? 5 victoires, 0 défaite. Récupérer tous ses joueurs importants en ce moment ? Gary Harris et Paul Millsap au rapport. Tout va dans le sens des Nuggets, même une défaite des Warriors au buzzer sur un shoot venu d’ailleurs signé James Harden. Et il faut justement profiter de cet alignement des planètes pour confirmer les belles impressions du début de saison. On l’a vu par le passé, notamment avec la team de George Karl en 2013 qui avait remporté 57 matchs de saison régulière, ce n’est pas qu’une question de ticket pour les Playoffs dont on parle. Les Nuggets n’ont pas effectué cette lente reconstruction pour maintenant traîner une grosse semaine en avril. Il faut que ce groupe crée de vraies habitudes, comme cette nuit, avec des victoires à aller chercher de différentes manières, et des jeunes à former pour qu’ils se fassent les dents. Une chose est sûre, ce groupe est déjà spécial et les joueurs le sentent. Ils sont en train de réaliser une grande saison, tout est envisageable. Mais pour toucher les étoiles, il faudra déjà continuer sur la voie en cours, celle d’une série de 4 victoires, pour reprendre la tête de l’Ouest.

Ces Nuggets sont historiques, même si la méthode n’est pas forcément la plus médiatisée. On ne saurait trop vous conseiller de regarder cette équipe jouer : y’a du jeune, y’a du jeu, y’a du collectif, y’a des résultats, et y’a un projet qui part sur d’excellentes voies. Alors on confirme sur 82 matchs, et que ça saute.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top