Lakers

Kyle Kuzma pense que les Lakers ne sont pas l’équipe d’un seul joueur : le bilan n’est pas d’accord

kyle kuzma

Tu te calmes.

source image : lakeshow

Enfin, ça y est ! Les Lakers ont gagné un match sans LeBron James. A peine le champagne ouvert, Kyle Kuzma ne s’est plus senti. On avait pourtant dit que la cuite c’était le 31, Kyle, pas le 30. Faut vraiment tout leur apprendre à ces jeunes…

C’est le passage obligé pour toutes les équipes dans lesquelles joue LeBron. Le King est un tel glouton dans les stats et est si important dans un collectif qu’en son absence, gagner est un sacré défi. A partir du moment où il y a un gars dans ta team qui tourne en 27-7-7 tous les soirs, peu importe l’adversaire, le remplacer s’avère être une mission quasi-impossible. La preuve, lors de ses 13 dernières absences, ses équipes n’ont gagné que… ah ben elles n’ont pas gagné en fait. Dernière win en date sans Bronbron : le 16 mars 2016, à l’époque ou Kevin Love faisait du 25-15 tous les soirs. Les Cavs pouvaient compter en plus sur Kyrie Irving, ou Gérard bien sûr, pour prendre le relais, et le Heat disposait de Dwyane Wade dans ses rangs. On ne part pas sur la même limonade que celle distribuée à Los Angeles. De plus, Rajon Rondo est également out pour quelque temps. Ne vous étonnez donc pas si, désormais, on s’appuie uniquement sur Kyle Kuzma ou Brandon Ingram pour gagner des rencontres, en plus des efforts de Lonzo Ball ou de Josh Hart. Néanmoins, on peut douter tant qu’on veut, les hommes de Luke Walton ont remporté cette nuit un succès important face à leurs voisins/ennemis jurés de Sacramento. Et il n’a pas fallu attendre longtemps pour que le Staples s’enflamme, les joueurs avec.

« Nous ne sommes pas l’équipe d’un seul homme, nous devons éliminer les petites erreurs et nous aurions pu gagner les trois derniers matchs. Il faut qu’on continue à être meilleurs et meilleurs jusqu’à ce que ces gars reviennent et alors on pourra se lâcher. »

C’est en ces mots que Kyle Kuzma s’est exprimé au micro d’ESPN. Il faut bien reconnaître que gagner face aux Kings cette année n’est pas aussi évident que par le passé. Le renard-dragster et ses potes ne sont jamais bon à prendre avec une équipe diminuée, il fallait les battre et la team L.A y est arrivée. Le principal problème que rencontrent les Lakers, en l’absence de LeBron James et Rajon Rondo, semble se situer dans la gestion du money-time. Mais pour le coup, celui de cette nuit était admirablement géré. Les jeunes ont porté leurs couilles, ont sorti les brouettes, et ont réussi à passer un 18-4 aux hommes de Dave Joerger en fin de match pour finir le travail. Quand on regarde les stats, on a un peu de mal à croire que les meilleurs scoreurs soient KCP, Josh Hart et Brandon Ingram. Mais autant s’y habituer dès maintenant, LeBron a fêté ses 34 ans hier et même s’il se rapproche plus d’un téléphone Nokia que d’un humain, il n’est pas éternel. Il ne faut pas que les Lakers soient uniquement son équipe s’ils veulent chatouiller l’espoir d’une belle campagne de Playoffs. Kylz Kuzma l’affirme, le bilan des équipes de LBJ disent le contraire, et Anthony Davis se demande où se positionner.

Allez, on profite de la victoire, on se met une mine au réveillon et on repart sur les même bases. Le 2 janvier, les petits jeunes reçoivent le Thunder. S’ils gagnent cette rencontre, on pourra peut-être confirmer que les Lakers ne sont pas l’équipe d’un seul homme. Mais jusqu’à preuve du contraire, une win face aux Kings n’est pas suffisante pour affirmer ça, et ce malgré une très belle fin de match le soir de Noël chez les Warriors. Donc molo sur le champagne, cher Kyle Kuzma. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top