Jazz

Dante Exum ou le retour en forme que l’on attendait pas : plus facile d’être bouillant sur ses deux jambes et en bonne santé

Dante Exum

L’Australien boit du sang depuis une semaine.

source image : heraldsun

Personne n’a les mêmes coutumes gastronomiques pour noël. On ne sait pas ce qu’a mangé la famille Exum mais en tout cas, le fils Dante l’a très bien digéré. Depuis trois matchs, le meneur remplaçant du Jazz place de super statistiques et semble enfin retrouver ses jambes de feu. Enfin débarrassé de tous ses pépins physiques, cette année sera-t-elle enfin celle de l’explosion pour l’Australien ? 

En ce moment, il y a un joueur surprenant en forme dans le roster du Jazz et ce n’est pas celui auquel on s’attendait. Dante Exum est chaud comme la braise et montre enfin tout son potentiel. Sélectionné en 5ème position de la Draft 2014 par Utah, le meneur n’a pour l’instant jamais pu jouer à son meilleur niveau. Après une saison rookie tristounette, 4,5 points et 2,8 assists à 34% aux tirs, une blessure aux ligaments croisés lors d’un scrimmage avec la sélection nationale le prive de toute sa saison sophomore. Ce pépin le suivra jusqu’à l’été suivant où il ne pourra pas se préparer correctement. Néanmoins, lors de sa troisième saison, il retrouve la forme, joue 66 matchs et montre de très belles choses en Playoffs. Avec le départ de Gordon Hayward à l’intersaison, la forme olympique de Rudy Gobert et la bonne place de sixième homme à prendre derrière Ricky Rubio, on se dit que le moment est parfait pour exploser.

Malheureusement, Dante doit subir une opération de l’épaule avant d’avoir foulé les parquets NBA une seule fois et après avoir réalisé une superbe pré-saison. Le mec est un véritable poissard et ne reviendra que le 15 mars 2018, à temps pour la post season. Le Jazz se débarrasse du Thunder et se prépare à affronter les Rockets. L’équipe prend une volée lors du Game 1 mais au Game 2, Exum se sublime et a un impact considérable dans la victoire. Sa taille, son envergure et sa vitesse posent problème à Houston et sa défense emmerde considérablement le barbu MVP. Malheureusement, une lésion aux ischio-jambiers privera le « Harden Stopper » du match 5. Un poissard on vous dit. Maintenant que l’on a fait le point sur le parcours de l’homme le plus chanceux du game, intéressons-nous à son année et à ses dernières performances. L’équipe de Quin Snyder continue à être assez irrégulière mais est tout de même plus rassurante ces derniers temps. Donovan Mitchell nous a placé quelque cartons au bon souvenir de son année rookie et Rudy Gobert retrouve peu à peu son influence de glouton. Mais alors quid de Dante ?

« Sur ces derniers matchs je pense qu’il fait la meilleure série de sa carrière par rapport à ce que j’ai vu. Il est vraiment agressif, fait les bons choix. Il défend bien, donc c’est fun à voir. J’aime toujours jouer avec Dante. C’est un très bon passeur, et ce soir il était super. Il nous a vraiment apporté l’étincelle dont nous avions besoin. »

La citation est du géant français au micro du Salt Lake Tribune. Lors du match contre les Knicks, Dante Exum a fini avec 13 points et 13 passes décisives alors qu’il sortait à peine de deux matchs à 15 et 20 points. Quand on regarde les statistiques, l’Australien est en effet en train de réaliser la meilleure série de sa jeune carrière. Quand on sait qu’il a prolongé au Jazz l’été dernier pour trois ans à 33 millions de dollars et que Ricky Rubio arrive en fin de contrat à la prochaine intersaison, on peut se demander si ce n’est pas lui le meneur d’avenir de l’équipe. Encore faut-il qu’il reste en bonne santé. Ses qualités athlétiques font énormément de bien en attaque et il tourne cette année à 43% aux tirs, son duo avec Donovan Mitchell peut être létal. En défense, son envergure fait de lui une sangsue impossible à déloger, il fait parti de ces mecs qui peuvent se gratter les genoux sans se baisser. Il ne lui reste plus qu’à développer un bon tir extérieur et un sens du tempo pour qu’il soit vraiment considéré comme un possible poste 1 titulaire dès cette année. Il n’a pour l’instant loupé qu’une seule rencontre pour 8 points et 3 passes de moyennes : de bonne augure pour la suite !

Et si le meneur d’avenir au Jazz, c’était lui ? Dante Exum est en train de réaliser sa meilleure saison en carrière au meilleur moment possible. Le Jazz a cruellement besoin de lui pour rejoindre le top 8 à l’Ouest. S’il maintient son état de forme, Ricky Rubio peut commencer à flipper pour sa place. Et vu le timing des contrats cet été, difficile de demander meilleure révélation.

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top