Lakers

LeBron James estime que Lonzo Ball est un aussi bon playmaker que lui : la bromance continue à L.A.

Lonzo Ball LeBron James

– Tu le sais pas encore mais dans quelques mois on va accomplir de grandes choses toi et moi.

Source image : NBA League Pass

Il a fallu attendre onze ans mais on a de nouveau vu deux coéquipiers réaliser un triple-double dans le même match. Après Jason Kidd et Vince Carter en 2007, c’est LeBron James et Lonzo Ball qui ont réalisé cette incroyable performance samedi, lors de la victoire contre Charlotte. De quoi mériter un petit compliment de la part de la star des Lakers envers son cadet. 

Lorsqu’on se dit que personne n’avait réussi cette performance depuis onze ans et la paire d’Hall of Famers des Nets, il y a de quoi être fier, c’est clair, et on sait toute la complicité qui lie LeBron James à son jeune disciple depuis le début de saison et même depuis son arrivée dans la Ligue. Néanmoins, le King parvient encore à nous surprendre en louant, semaine après semaine, les mérites de Lonzo Ball, au point qu’il va donner du grain à moudre à papa LaVar, qui n’en a clairement pas besoin lorsqu’il s’agit de l’ouvrir. Invité à s’exprimer sur leur performance commune après le match contre Charlotte par Dave McMenamin d’ESPN, l’ailier a assimilé les qualités de playmaker du sophomore aux siennes.

« Nous essayons juste de faire un peu de tout pour aider notre équipe à gagner. Nous sommes pareils lorsqu’il s’agit de notre capacité à faire jouer les autres. Nous cherchons toujours nos coéquipiers et nous tirons une grande satisfaction lorsque nous les voyons marquer. Nous avons toujours été bon au rebond pour nos postes respectifs, lui en tant que meneur et moi en tant qu’ailier, et bien sûr nous sommes capable de mettre la balle dans le cercle. Nous essayons juste de rester agressif, d’attaquer le panier et de rentrer des tirs extérieurs lorsque l’adversaire nous manque de respect et c’est ce que nous avons accompli ce soir. »

Ce n’est pas la première fois que James sort les fleurs pour son jeune coéquipier mais il n’insiste jamais assez sur le fait de se montrer agressif en attaque et d’attaquer le cercle, un point sur lequel le meneur est encore en apprentissage. On notera au passage que Ball est devenu le premier joueur depuis Magic Johnson en 1989 à compiler un triple-double plus cinq interceptions dans le même match. Une performance digne du meilleur meneur de l’histoire, des compliments du King, de quoi faire plaisir au jeune joueur non ?

« Depuis qu’il [LeBron James, ndlr] est là, c’est un rêve devenu réalité. Je l’ai regardé toute ma vie, il était mon idole en grandissant. Maintenant, nous avons chacun un triple-double dans le même match. Je ne sais même pas si j’avais déjà rêvé d’une telle issue. »

On se doute que James cherche à booster la confiance de Ball en le comparant à lui mais il est clair qu’il n’a pas encore accompli assez de choses dans sa jeune carrière. Attention, les qualités de passeur et la vision du jeu de Lonzo Ball n’ont rien à envier au King, qualitativement parlant, mais on est à un point où le Chosen One nous a épaté des années durant de passes dans le dos, à une main, mais aussi aveugles : le jeunot doit encore se faire la main pour atteindre ce type de catégorie et les passes dans le dos qui passent entre les jambes de son adversaire.

On est bien content de voir que LeBron James a pris Lonzo Ball sous son aile, on sait la relation importante qu’entretient le King avec chacun de ses meneurs. Si LaVar avait vu son aîné se faire maltraiter à la façon Mario Chalmers, on l’aurait sans doute bien entendu, déjà qu’il risque de parler sur la comparaison entre les playmakers des Lakers. Vous vous doutez bien que Lonzo a Magic dans une jambe et James dans l’autre, c’est évident non ? 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top