Celtics

Boston s’y prend à deux fois pour l’emporter à Washington : 130 – 125 et un tour de magie signé Kyrie Irving

Boston se déplaçait à Washington cette nuit sans Al Horford ni Gordon Hayward, toujours absents. Aucun problème pour l’équipe qui parvient à l’emporter malgré un gros match des Wizards. Le duel des meneurs a tourné à l’avantage de Kyrie Irving, une nouvelle fois bien présent dans le money time.

On avait un peu peur de s’ennuyer devant cette rencontre vu le niveau affiché par les Wizards depuis le début de saison et pourtant… on a eu le droit à un match bien serré, une fin de match dingue et une prolongation encore plus folle : impossible de savoir qui de John Wall (34 points, 13 passes) ou de Kyrie Irving (38 points, 7 passes) allait l’emporter ce soir. Le lead a été partagé tout le match et c’est dans le money time que l’on s’est vraiment enflammé pour le match. Les Wizards sont à -3 et Beal se retrouve sur la ligne : il inscrit le premier avant de foirer le deuxième… qui lui revient dans les mains, panier et prolongation, la salle pensait que c’était mort et pourtant ! Certains diront que c’est de la chance, d’autres du génie, et franchement de notre côté, on a du mal à croire que c’était totalement maîtrisé.

On entre alors dans les cinq minutes les plus passionnantes du match, et oubliez que le basket se joue à 5 vs 5 car c’était Wall contre Irving et Irving contre Wall. Le meneur des sorciers inscrit les six premiers points de son équipe tandis que son adversaire se met en jambes avec un floater avant d’aller sur la ligne. On entre alors dans le Kyrie Show : un premier 3-points pour prendre la tête à 38 secondes du terme… sauf que Wall égalise à peine cinq secondes plus tard. On pense alors à une seconde prolongation mais que dalle… Uncle Drew remonte la balle sans conviction et sans le moindre écran avant de déclencher à deux mètres derrière la ligne, buckets ! Une action qui en rappelle une autre face aux Raptors quelques années auparavant, dans la même situation. Le meneur des celtes a enfilé la cape de Captain Clutch dans l’overtime pour finir avec 12 points en 5 minutes dont les huit derniers points de son équipe et un parfait 10/10 aux lancers.

On avait presque de la peine pour Washington dans ce match sans défense qui les caractérise si bien. Après avoir mené une partie du match et avoir réussi à égaliser pour arracher la prolongation, on aurait bien imaginé le public jouer le sixième homme pour mener son squad à une belle victoire contre une équipe du top de la conférence mais c’était finalement sans compter sur Uncle Drew. On a d’ailleurs pu constater la côte d’amour du meneur dans la capitale fédérale puisque les chants de MVP sont descendus des tribunes pour saluer ses deux lancer francs de la victoire, plutôt inhabituel quand on joue… à l’extérieur.

Un match bien serré, un money time de fou et du gros shoot clutch en fin de match : on a été gâté au Capital One Arena ce soir. Septième victoire consécutive pour les Celtics qui ont enfin lancé leur saison et ironiquement ils n’ont jamais aussi bien joué que lorsque la moitié de l’équipe est blessée. Pour Washington c’est une troisième défaite de suite et les sorciers replongent dans le ventre mou à l’est, poke Glen Davis.

Boxscore Wizards

Boxscore Celtics

1 Comment

1 Comment

  1. Alanders

    13 décembre 2018 à 13 h 16 min at 13 h 16 min

    Alexandre, tu as trop picolé (ou pas assez de café).

    La vidéo n’est pas la bonne.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top