Bucks

Les Bucks espèrent que John Henson sera de retour dans 3-4 mois : la grande liane chauffe le poignet en attendant les Playoffs

Même si il n’est pas le joueur des Bucks dont on parle le plus, John Henson fait clairement partie de l’histoire de la franchise. Il est là depuis sept ans, et c’est à ses côtés que Giannis a découvert la NBA. Comme tous les joueurs de l’effectif, l’arrivée de Mike Budenholzer lui avait fait du bien.Va vite falloir se soigner… s’il ne veut pas manquer une finale NBA. 

Les Bucks sont en train de marcher sur toute la NBA et se positionnent parmi les favoris à l’Est. Mike Budenholzer a confirmé qu’il faisait partie des meilleurs coach du game. A peine arrivé, le mec a transformé une équipe de chantier habituée aux briques en une team de vacanciers lançant des cailloux dans l’océan. L’influence de l’ancien coach d’Atlanta est telle que même John Henson s’est mis à shooter du parking. Alors que pour rappel, lors de ses cinq premières saison dans la ligue, il n’en avait tenté que… ah ben non il en avait pas tiré en fait. L’année dernière c’était déjà un peu mieux, huit shoots pour une réussite. Ouah ! Préparez la médaille d’adaptation du coup parce que cette saison, il en a déjà rentré onze, et à 35 % de réussite s’il vous plait. Se faire mal au poignet quand on commence enfin à tirer du parking, ça ne s’invente pas. En fait, le seul joueur incapable de balancer la sauce à 3-points à Milwaukee, c’est Giannis. Passer de pire équipe de la ligue dans ce domaine à la plus prolifique en un mois de coaching, nos amitiés à Jason Kidd.

Cette année, John Henson découvre donc un nouveau rôle. Habitué à débuter les matchs en 2017-2018, la grande tige est cette fois-ci cantonnée au banc. Mais pourtant son apport statistique reste correct avec 5.6 points, 5.1 rebonds et 0.8 contre en 13.4 minutes. En même temps le mec est là depuis sept ans, son entente avec tous les anciens de l’équipe est incroyable. Combien de fois est ce qu’on a vu Khris Middleton ou Giannis envoyer un alley oop pour le grand dadais, le bail précédant de beaux sourires de Daims en rut. Il est essentiel donc qu’il revienne vite de blessure, les Bucks peuvent facilement compenser son absence sur le terrain, mais son influence dans le vestiaire en tant que vétéran est plus difficilement remplaçable. En son absence de 3/4 mois, selon le porte parole de l’équipe, c’est Thon Maker qui le remplace, lui qui n’avait quasiment pas été utilisé de toute la saison et qui est en train de saisir sa chance avec de bonnes performances.

Attention tout de même. S’il ne revient pas vite, il pourrait vite… se retrouver en situation d’être tradé. la NBA, ton univers impitoyable. Car John Henson touchera 11 millions de dollars l’année prochaine. Ce qui est quand même beaucoup pour un intérieur sortant du banc. Son salaire pourrait être utilisé dans un échange pour dégraisser de la masse salariale en vue de l’intersaison qui arrive. Car oui, cet été, les Bucks vont devoir sortir le chéquier s’ils veulent conserver l’effectif actuel. Eric Bledsoe, Brook Lopez et surtout Khris Middleton auront l’occasion de renégocier leur contrat l’été prochain et ne vous inquiétez pas que ce dernier ne va pas se gêner. Il ne gagne que 13 millions cette saison et être l’un des meilleurs rapport qualité/prix de la ligue, au bout d’un moment bah c’est relou..

On espère donc que John Henson reviendra le plus vite possible de sa blessure. Les Bucks ont l’ambition d’aller très loin cette année en Playoffs et il en ont clairement les moyens. Mais pour ça, ils auront besoin de tout l’effectif. On n’a jamais assez de mecs de 2m10 dans une équipe de toute façon. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top