Warriors

Draymond Green a été cash avec Kevin Durant : on gagnait déjà ici avant que t’arrives

Draymond Green
Source image : YouTube

Après le « salope » lâché par Draymond Green auprès de Kevin Durant ce lundi soir, d’autres détails encore plus marquants sont sortis des coulisses des Warriors, et cette fois c’est Marcus Thompson de The Athletic qui est aux fourneaux.

C’est le bonheur de la pluri-couverture. On a droit à plusieurs sources, donc plusieurs médias, donc plusieurs versions d’une seule et même affaire. Hier soir, nous vous parlions en détail de ce que Chris Haynes de chez Yahoo Sports avait entendu et appris tout de suite après l’éruption des Warriors, maintenant c’est sur The Athletic que davantage de détails ont été donnés. Pour les fans de Golden State, ou simples observateurs de la NBA connaissant le circuit des reporters, Marcus Thompson fait partie de la crème de la crème, ayant accès aux coulisses de la franchise depuis un bail. Autant dire qu’avec lui, on a ce qu’il y a de plus proche de la réalité, et cela tombe bien car l’intéressé a partagé ses informations avec le public. Dans un long article publié sur The Athletic, Thompson revient en détail sur l’importance de cet événement, son potentiel statut de déclencheur de l’apocalypse à Golden State, et ce qui s’est dit précisément sur le banc des Warriors en toute fin de temps réglementaire chez les Clippers. Autant être clair d’entrée, Draymond n’y est pas allé de main morte, fusillant Durant sur plusieurs sujets dont sa future free agency et le fait qu’il est arrivé quand les Dubs étaient déjà au sommet de la NBA. Le genre de sujet ultra-tendu et qui peut pousser un des meilleurs scoreurs de l’histoire à faire ses valises cet été, le genre de sujet qu’on peut aussi entendre dans quelques vestiaires de la NBA et qui se règle autour d’un verre, après avoir baissé d’un ton quelques jours plus tard. Il n’empêche que depuis lundi soir, Draymond Green et Kevin Durant ne se sont apparemment pas parlés selon le GM des Warriors Bob Myers, et on peut comprendre cela en découvrant cette story en détail…

Tout le drame a démarré lors de la fin du temps réglementaire du match face aux Clippers ce lundi. C’est à ce moment précis que Durant a engueulé Draymond pour ne pas lui avoir donné le ballon dans les dernières secondes du match. Le double-MVP des Finales NBA a tapé sur sa chaise par frustration tout en réprimandant le meilleur passeur des Warriors.

Green n’a pas du tout apprécié la façon dont Durant lui adressait la parole. Le dialogue exact n’a pas pu être retranscrit, mais il a commencé avec cette réponse immédiate de Draymond.

Nan mais tu parles à qui là, putain ?

Selon plusieurs sources, Green a alors tenu à rappeler qu’il avait créé un paquet d’actions pour son équipe depuis des années. Il a rappelé à Durant que les Warriors gagnaient déjà avant qu’il arrive, donc qu’il n’accepterait pas que Durant lui parle comme s’il était qu’un simple remplaçant. Draymond a ensuite accusé Durant de faire en sorte que cette saison soit entièrement tournée autour de lui, même s’il partait à la fin de cette saison. Green a enfin exprimé toute sa frustration sur la façon dont Durant a géré sa future situation d’agent-libre, en laissant ses options ouvertes et en gardant l’info en tête d’affiche, mettant une pression sur les Warriors et leur saison avec toutes ces discussions autour de ce que va faire KD l’été prochain.

Cette version est la plus douce. La version originale incluait les « salope » envoyés par Draymond à plusieurs reprises vers Durant, un manque de respect que le management des Warriors a considéré trop important pour le laisser passer.

Damn. Y’a engueulade et engueulade, balancer autant de flammes sur un aussi court moment peut expliquer l’implosion qui a suivi dans le vestiaire suite à la défaite des Dubs. Mais plusieurs éléments sont fascinants dans cette affaire et on peut ici les souligner. Déjà, le fait que Draymond Green a été le premier à recruter KD à l’été 2016. Battus par les Cavs, l’ailier-fort avait supplié l’ailier à rejoindre Golden State, faisant même un effort financier sur son propre deal pour que ce soit possible. Il est donc étonnant de le voir ensuite utiliser comme cartouche le fait que les Warriors gagnaient déjà avant qu’il n’arrive… mais en même temps c’est aussi très vrai. Green est content d’avoir deux bagues de plus en partie grâce à Durant, mais est-il déjà nostalgique de l’époque 2014-15-16, durant laquelle Golden State tournait exclusivement autour du trio Draymond – Curry – Thompson ? Point suivant, la free agency de KD, qui est apparemment un sujet aussi frustrant pour Green que pour ses coéquipiers. Plusieurs sources internes à la franchise indiquent que Draymond aurait exprimé tout haut ce que nombreux pensent tout bas, Durant utilisant son pouvoir d’attraction et son CV pour monopoliser l’attention alors que les Warriors veulent avant tout se concentrer sur un historique triplé. Il faut dire que, de leur côté, Draymond Green et Klay Thompson ont été clairs publiquement, ils veulent rester. D’où leur frustration. Mais l’intérieur est-il allé trop loin dans ses propos ? Ce qu’il pense et aurait confessé à Curry, c’est que cela n’aurait jamais dû avoir lieu sur un banc en plein match serré, et là-dessus on ne peut que le suivre. Mais se concentrer sur le cadre alors que le contenu est aussi intense, c’est une belle tentative d’entourloupe face à laquelle chacun doit choisir son camp…

Majeure, cette altercation entre Draymond Green et Kevin Durant pourrait mener le management de Golden State à prendre de grandes décisions. Une chose est sûre, comme Klay Thompson l’a dit, il faut aller chercher le titre car cela soignera tous les maux. Enfin, tous, jusqu’au 1er juillet 2019…

Source : The Athletic

3 Commentaires

3 Comments

  1. Stan

    14 novembre 2018 à 14 h 10 min at 14 h 10 min

    Est ce qu’on peut dire que Draymond a fait une Mike Tyson? 😀 (il suffit de remplacer, les virgules et les points par « Bitch » 🙂 ). Je pense que le mec dit tout haut ce que les gens pensent tout bas. Ce n’est pas que de la frustration à chaud.

  2. Matthew Colson

    15 novembre 2018 à 22 h 34 min at 22 h 34 min

    Il me fait bien marrer Draymond. Vous gagnez sans KD ? C’est bizarre j’ai pas eu cette impression en 2016. Et quand tu t’es fait dominer en Finales 2017 par Kevin Love t’étais bien content que KD mette 35 points par match et le tir vainqueur dans le Game 3. Quel clown ce mec. Il devrait vraiment apprendre à se taire, parce que là ça va vraiment commencer à lui retomber dessus.

    • Alanders

      17 novembre 2018 à 12 h 02 min at 12 h 02 min

      2016, s’il n’est pas suspendu, les Warriors gagnent peinards.

      Et bonjour le complexe d’infériorité pour les années suivantes chez les Cavs…

      Il a une grande gueule mais sur ce coup, il a raison sur toute la ligne.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top