Raptors

Kawhi Leonard veut toujours rejoindre L.A. dans un an : il va falloir commencer par rejouer au basket avant cela

Kawhi Leonard

Tonton Kawhi en a encore trop dit : son poulain veut toujours rejoindre LA

Source image : Clutchpoints

Kawhi Leonard veut jouer à Los Angeles, ce n’est une surprise pour personne. Malgré son silence de mort, de multiples sources affirmaient déjà sa volonté de rejoindre les Lakers ou les Clippers cet été. Le voilà pourtant dans le froid de Toronto pour au moins une saison. Mais l’ailier ne perd pas espoir, sa préférence sera toujours pour la cité des Anges.

On est loin d’en avoir fini avec cette histoire. Si l’année dernière, le feuilleton s’éternisait sur sa date de retour, puis de son transfert, la prochaine free agency constituera sans doute les prochaines discussions. Les Raptors ont une année pour convaincre leur star de rester dans le nord plus longtemps, et l’opération séduction a déjà débuté avec le recrutement d’un bon pote de Kawhi dans le staff. Son implication dans la franchise serait sur la bonne voie, ce qu’on avait appris à travers le nouveau coach Nick Nurse après une longue discussion avec son All-Star. Et plus loin encore, certaines sources proches du joueur n’excluaient pas une prolongation à Toronto. C’est beau mais ça paraît quand même un peu louche après toutes les revendications du MVP des Finales 2014 depuis quelques mois. Et qui de mieux qu’Adrian Wojnarowski pour relancer le feuilleton Kawhi ? D’après le journaliste d’ESPN, l’ancienne diva des Spurs aurait toujours les yeux rivés sur les Lakers ou les Clippers. Pas vraiment surprenant maintenant qu’on commence à connaître ce « nouveau » Kawhi. Mais nous ne sommes qu’en août 2018, et beaucoup de choses vont de passer d’ici la free agency. Demandez à Paul George, arrivé à OKC avec certes, plus d’envie, qui a déclaré vouloir signer à L.A. l’été suivant. Aujourd’hui, PG a prolongé son aventure aux côtés de Russ, malgré une saison bien décevante. Tout n’est pas décidé et joué à l’avance, si les Raptors ont le réel projet de garder Kawhi plus d’une saison, ils feront tout pour, même si ça passe par ramener ses potos dans le staff.

Mais ce projet de séduction ne pourra passer que par une seule chose : le terrain. L’équipe est compétitive, elle a derrière elle un public qui chaque année essaye d’oublier les désillusions de fin de saison, mais qui revient toujours l’année d’après. La Conférence Est sera une vraie guerre, et un Kawhi Leonard en bonne santé pourrait récupérer le trône du King parti à l’Ouest. Mais en cas de nouvel échec annuel des dinos en Playoffs, Kawhi n’hésitera pas à prendre son avion en ne laissant derrière qu’une petite lettre insignifiante écrite par son tonton. Pour rassurer un peu les fans des Raptors, une piste, pas négligeable, est à suivre dans l’objectif de le faire rester : l’argent. Si Kawhi n’est pas vraiment ce genre de joueur bling-bling, plus rien ne nous surprend désormais. Niveau money, Toronto aura la possibilité de lui proposer un contrat de 190 millions de dollars sur 5 ans, soit dans les 38 millions la saison. Au contraire, les autres franchises ne pourront lui offrir « que » 141 millions sur 4 ans, soit 35 millions la saison. Dans ses quatre premières années, il pourrait donc toucher en tout 11 millions de dollars de plus en restant au Canada, tout en ayant une cinquième saison garantie qui devrait largement dépasser les 40 millions dans le cas d’un contrat progressif. Alors même s’il semble savoir ce qu’il veut (même si on n’est jamais vraiment sûr avec lui), son avis pourrait changer quand les deux contrats seront posés sur la table. Mais tout cela va passer par des bonnes performances sur le terrain. En effet, pas question de nous refaire une saison 2017-18 en gardant le silence comme il sait si bien le faire. S’il veut vraiment avoir le choix l’été prochain, il va falloir jouer au basket, et éviter de retourner le vestiaire. Avec des résultats bien en-dessous de l’objectif Finales NBA et un vestiaire parti en cacahuète, le coupable pourrait être vite trouvé. Kawhi n’est pas en position de force : s’il sait ce qu’il veut, il va falloir qu’il s’en donne les moyens.

Le dossier Kawhi continuera à évoluer tout au long de la saison. Tous ses faits et gestes seront scrutés et analysés : son language du corps sur le terrain, sa relation notamment avec Lowry, un des leaders du vestiaire, ses réponses aux questions de la presse (il va pas falloir se défiler mon gars). Va-t-il prendre exemple sur PG13 et laisser derrière lui ses envies d’Hollywood, ou va-t-il faire de son rêve une réalité ? Dans les deux cas, une chose est certaine : Kawhi est enfin de retour sur un parquet NBA. 

Source texte : NBC Sports, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top