Thunder

Paul George pourrait zapper les Lakers en faveur du Thunder : trop d’options contractuelles à OKC

Paul George jacuzzi nike pacers trashtalk fantasy league
Source image : YouTube

Chaque jour, une update nous est offerte sur le dossier Paul George. Et la dernière grosse mise à jour nous vient d’Adrian Wojnarowski, qui s’est exprimé sur Sports Center concernant l’ailier d’OKC. L’odeur actuelle serait celle de la prolongation.

Si vous êtes fan des Lakers, il faudrait probablement lire cet article en se pinçant le bras. Non pas que la douleur soit atroce, mais il existe bien un scénario, de plus en plus probable, selon lequel les dires de Paul George il y a un an changeraient pour laisser définitivement place à une prolongation chez le Thunder. Résumons la situation. L’an passé, PG annonçait aux Pacers qu’il souhaitait quitter la franchise pour ne pas la mettre dans la merde en se barrant contre peanuts. Récupéré par OKC, l’ailier avait pourtant bien annoncé que sa préférence était de rejoindre les Lakers, mais qu’il restait ouvert à d’autres options. Un sacré pari de la part du management du Thunder, qui savait pertinemment que Paulo pouvait quitter Oklahoma City et s’envoler vers Los Angeles à l’été 2018, sans avoir de contrepartie. Croisant les doigts pour que la mayonnaise prenne, le GM Sam Presti transpirait forcément en voyant son équipe se crasher au premier tour des Playoffs contre Utah. Frustration chez les piliers, dossier Melo imbuvable, ajoutez à ça des Lakers qui pouvaient potentiellement récupérer un Kawhi Leonard ou un LeBron James et l’ambiance n’était pas prometteuse concernant une prolongation contractuelle de Paulo sur place. Sauf que depuis quelques temps, les rapports positifs tombent un par un autour de l’union PG + OKC, et c’est le Woj qui a donné le dernier son de cloche allant dans ce sens, à seulement quatre jours de la free agency 2018. Pour le reporter d’ESPN, l’état d’esprit dans lequel George était il y a un an a beaucoup changé.

Paul George est de plus en plus à l’aise à Oklahoma City. Il a aimé jouer cette saison dans cette franchise, il aime le General Manager Sam Presti, il apprécie le travail de Billy Donovan, il a pris du plaisir à jouer avec Russell Westbrook. Cela demande du temps, avant de pouvoir s’ajuster au jeu de Westbrook. Et même si la déception a été générale concernant l’élimination au premier tour des Playoffs face au Jazz, George peut retourner au Thunder et choisir : prendre moins d’argent sur le court-terme et créer un contrat courte-durée, ou bien prendre le maximum et créer un contrat longue-durée. Il peut aussi revenir sur le marché des agents libres pendant son prime, et il ne faut oublier que d’autres équipes comme les Sixers vont tenter de le recruter. Il y a un an, Paul George pensait rejoindre les Lakers. Sa manière de penser a depuis changé, son esprit est ouvert à bien plus d’autres options.

La flexibilité contractuelle, voilà ce qui pourrait faire la différence et permettre au Thunder de garder la majorité des cartes entre ses mains. Merci Indiana, pour les Bird Rights ! Expliquons justement cette situation. Déjà, d’un point de vue purement salarial, personne ne peut filer autant d’argent qu’OKC à Paul George, puisque c’est un contrat max de 176 millions de dollars sur 5 ans qui pourrait lui être avancé sur la table des négociations. Les Lakers ? Disons « seulement » 130 millions sur 4 ans. Mais comme Wojnarowski l’indique bien lors de son dernier passage télévisé, c’est le nombre d’options proposées par Oklahoma City qui titille l’ailier All-Star. En effet, à l’approche du mois de juillet, un scénario prend de plus en plus de poids et verrait PG prendre un contrat type « 1+1 », lui permettant de garantir cette saison avec un salaire correct puis redevenir agent-libre l’été prochain. Un sacré risque, quand on peut recevoir un contrat longue-durée avec un tel montant garanti, mais un qui pourrait permettre à George de garder toutes ses options ouvertes. Est-ce que le Thunder peut se battre pour le titre avec un an de cohésion en plus ? Est-ce qu’un des gros comme LeBron ou Kawhi va oser aller à Los Angeles ? Et dans un an, que vont faire les potos Kyrie Irving ou Jimmy Butler par exemple, qui seront eux aussi disponibles, sans parler de Leonard ? Face à cette demande de flexibilité, le Thunder pourrait difficilement dire non. En effet, perdre Paul George représenterait un cauchemar qui foutrait définitivement en l’air le plan long-terme de Sam Presti. Mais avec un an de plus en poche, qui sait ce que Westbrook et son GM pourront faire pour séduire Paulo ? Les options sont là, et elles favorisent clairement OKC aujourd’hui.

Si LeBron James attend peut-être que Paul George aille à Los Angeles pour se décider, l’ailier du Thunder n’a aucune raison de se presser. Il le sait, OKC se mettra à plat ventre pour le conserver. Alors pourquoi ne pas jouer l’horloge et se donner potentiellement un an de plus pour réfléchir…?  

Source : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top