Thunder

Billy Donovan est déjà concentré sur la prochaine saison du Thunder : quelqu’un lui dit ou pas ?

Billy Donovan

On serait pas si serein à sa place.

Source image : YouTube

Après leur élimination en six matchs contre le Jazz de l’étonnant Donovan Mitchell, il est malheureusement temps pour le Thunder d’être plus attractif en conférence de presse que sur un parquet. Les déclarations stupides de Carmelo Anthony hier, c’est maintenant au tour de Billy Donovan de s’exprimer sur l’avenir.

Cela fait maintenant trois saisons complètes que ce bon Billy est coach du Thunder. Après une première saison à échouer aux portes des Finales NBA avec une défaite en sept matchs face aux Warriors, le quiqua devait faire face au départ de Kevin Durant pour le rival de l’Ouest. Celui qui avait montré de beaux ajustements tactiques en Playoffs, avait pour objectif de reconstruire autour de Russell Westbrook. Avec un effectif moyen mais un Russ en tripe-double de moyenne et MVP de la saison, le Thunder a réussi à accéder à la postseason avec un bilan bien plus qu’honorable (47 wins – 35 losses). Éliminés au premier tour par des Rockets plus complets, l’année de transition dans l’Oklahoma était tout de même réussie. Tous les espoirs étaient même permis pour l’exercice 2017-18 avec l’arrivée de deux nouveaux All-Stars en les personnes de PG13 et Melo. Avec un Big Three, un collectif bien athlétique et des role players comme Steven Adams ou encore Andre Roberson, OKC et Billy Donovan étaient de réelles prétendants à la baguouse cette année. Que nenni ! Une régulière en dents de scie avec des victoires solides face à des gros parfois et des défaites bien crades à d’autres moments, le Thunder était attendu en Playoffs pour sauver sa saison. Face au Jazz, les coéquipiers de Monsieur Triple-Double avaient pourtant bien commencé la série en l’emportant au forceps au Game 1. Dès lors, la machine s’est enrayée et Utah en a profité. Trois défaites d’affilés pour le Thunder qui seront irrémédiables pour les hommes de Billy Donovan. Un Game 5 pour sauver la face avec une deuxième mi-temps dantesque suivi d’un Game 6 trop faible, et voilà le Thunder défait 4-2 et en vacances. Une élimination bien décevante dans la manière qui pourrait radicalement remettre en cause le coaching de Donovan. Mais quand on lui pose dans la question dans les colonnes de The Oklahoman, le natif de New York n’y pense pas :

« Question : Vous attendez-vous à être de retour sur le banc en tant qu’entraîneur l’année prochaine ?

Billy Donovan : Laissez moi vous dire que je suis enthousiaste vis-à-vis de l’organisation. J’aime travailler avec Sam (Presti) et les gens ici. Je n’y ai pas pensé. Mon attention est centrée sur nos points de progrès pour continuer à nous améliorer. »

OKC n’a pas vécu de saison dramatique, ils sont en PO chaque année, mais c’est plus dans le contenu et l’impression laissés par le coach que cela pose problème. Avec un effectif alléchant capable de concurrencer les autres superteams de la Ligue, Billy Donovan n’a jamais réussi à gérer les égos ni installer de véritable plan de jeu. Quand on voit les déclarations de Carmelo Anthony sur son rôle et l’attitude de Paul George qui avait sans doute la tête à Los Angeles au cours du Game 6, difficile sans doute pour Billy de réussir dans l’Oklahoma. Mais les lacunes du Thunder sont nombreuses et souvent imputables à son coaching. En effet, le jeu est trop centré sur Russ, le numéro 0 du Thunder est un monstre mais cela empêche les autres joueurs d’être plus impliqués et dès lors que le MVP sortant est moins bon, ça se voit et ça fait très mal. La saison prochaine, le coach s’y voit sans doute, mais avec le départ probable de PG13 et l’avenir en suspens d’un Melo en net déclin cette saison, le prochain exercice ressemble à un retour à la case départ. L’occasion sans doute pour Sam Presti de reconstruire un projet autour de Westbrook et d’un nouvel entraîneur. Cependant l’avenir du coach qui est encore sous contrat jusqu’en 2020 pourrait être intimement lié à celui du Carmelo Anthony. En effet, la décision de Melo de rester à OKC pour 28 millions de dollars pourrait empêcher le front office de payer les 12 millions indispensables pour se séparer des deux dernières années de contrat de Billy. Il est donc sous doute l’heure du grand ménage dans l’Oklahoma mais il faut faire attention au prix du balai.

C’est l’heure du bilan pour Billy Donovan, après le fiasco de sa troisième saison l’entraîneur se voit poursuivre l’aventure. Avec l’été qui se profile au niveau des joueurs, il serait sans doute bon pour Sam Presti de profiter de l’occasion pour tout nettoyer et reconstruire autour d’un Russell Westbrook trentenaire et plus que jamais en quête de bague. Encore une fois c’est le portefeuille et le salaire de Carmelo Anthony qui pourraient bloquer les manœuvres d’une franchise NBA…

Source texte : The Oklahoman, Twitter

Les visiteurs ont tapé :

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top