Cavaliers

Jeff Green en sortie de banc : la recrue oubliée qui pourrait changer la donne à Cleveland

Jeff Green

A 31 ans, Jean-François Vert veut découvrir les Finales NBA.

Source image : YouTube

Souvent oublié lorsque l’on évoque l’été des Cavaliers, Jeff Green a pourtant une belle carte à jouer cette saison. Et si le jeune trentenaire était le 3-and-D qui manquait à Cleveland pour titiller les Warriors en juin prochain ?

On n’en est encore pas là, mais Koby Altman avait forcément en tête la match-up avec Golden State au moment de réaliser son recrutement express cet été. Nommé tardivement à la place de David Griffin, le GM a plutôt bien négocié sa première free agency dans l’Ohio. Le package récupéré de Boston en l’échange de Kyrie Irving était un joli coup, mais l’été avait en fait commencé bien avant sa désignation à la tête du projet sportif des derniers finalistes. Si les arrivées de Jae Crowder et surtout d’Isaiah Thomas occupent tout l’espace médiatique du côté de Cleveland, il ne faudrait pas oublier la signature plus discrète de Jeff Green au début du mois de juillet. En perdition du côté d’Orlando la saison dernière, le vétéran va personnellement s’offrir une cure de victoires mais il pourrait également s’avérer très utile pour les Cavs. Car derrière LeBron, c’est un peu la dèche sur les ailes. Richard Jefferson n’a pas changé de tête depuis sa saison rookie et a encore bluffé du monde en martyrisant le cercle en Playoffs mais 20 minutes semblent être le bout du monde pour le préretraité. A 31 ans, Jean-François Vert a de quoi devenir le septième ou huitième homme de la rotation de Tyronn Lue.

Habitué à sortir du banc depuis son passage au Magic, il pourrait former avec J.R. Smith un duo détonant en sortie de banc si la titularisation de Jae Crowder est confirmée. En effet, Cleveland pourrait contrer la mode du small-ball avec un grand cinq composé de Derrick Rose (puis IT à son retour de blessure), Jae Crowder, LeBron James, Kevin Love et Tristan Thompson. Oser sortir Gérard du starting five est un blasphème presque inexcusable mais cette configuration pourrait permettre à notre sniper préféré et à Jeff Green de s’éclater à la tête de la second unit. Son profil de 3-and-D manquait à Cleveland la saison dernière et il pourrait s’éclater dans ce rôle extrêmement précis pour permettre de soulager LeBron au sein d’une escouade candidate au titre. Habitué à côtoyer des débutants à Orlando, il s’apprête à découvrir une toute nouvelle ambiance qui n’est pas franchement pour lui déplaire. Il est toujours en quête d’une bague alors que les années passent. De plus, il rejoint une équipe déjà rôdée aux grands rendez-vous et pourra uniquement se concentrer sur les missions qui lui sont confiées sur le parquet : grand et physique, il pourrait être ponctuellement désigné pour défendre le meilleur marqueur adverse à la culotte. En février 2016, un autre vétéran du Magic avait déjà réalisé le chemin vers l’Ohio avec beaucoup de succès. Channing Frye a immédiatement apporté aux Cavs dans un rôle clairement défini en amont avec le staff. Il pourrait en être de même avec Jeff dans quelques semaines.

A 2,3 millions de dollars la saison, Cleveland aurait eu tort de s’en priver. Auteur de ses pires moyennes en carrière la saison dernière (9,2 points et 3,1 rebonds à 27,5% au tir), Jeff Green avait clairement besoin de changer d’air. Sa taille et sa défense pourraient offrir un peu de flexibilité aux Cavaliers lorsqu’il faudra reposer LeBron James et Jae Crowder en même temps. Une mission taillée pour lui, qui pourrait lui permettre de vivre ses premières Finales NBA.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top