Cavaliers

Richard Jefferson est formel : « Si on ne gagne pas le titre, alors la saison est un échec »

Richard Jefferson

Encore utile à 36 ans le RJ !

source image : YouTube

Les Cavs se sont bien repris hier en collant une grosse fessée aux Warriors dans la nuit d’hier. Maintenant menés 3-1, le chemin vers le titre risque d’être long et difficile. Mais pour Richard Jefferson, c’est le Larry O’Brien ou rien. 

Il est encore utile le grand père (bientôt 37 ans) ! Alors qu’il avait failli partir à la retraite après le titre de l’année dernière, l’amour du basketball et l’opportunité d’un nouveau titre a donné l’envie à Richard Jefferson de revenir sur les terrains. À 36 ans, on n’avait quasiment pas vu le joueur de tous les Playoffs à l’Est. Mais c’était sûrement pour reposer le vieux qui doit se coltiner Kevin Durant en ce moment contre les Warriors. Un bon move de Tyronn Lue pour une fois. RJ n’a marqué que 8 points dans ce Game 4, mais il a limité Kevin Durant sur des courts passages quand LeBron devait souffler. Bien qu’il soit âgé, il se trouve qu’il convient bien au rôle d’energizer. En tout cas après 16 ans dans la ligue, le bonhomme a toujours la même mentalité. Quand tu fais parti des Cavaliers, le seul objectif est le titre, sinon la saison est considérée comme ratée.

« Je n’ai pas l’impression que nous ayons atteint notre potentiel maximum. On l’a dit toute la saison, peu importe si on perd au Game 7 ou lundi. Si ne nous gagnons pas le championnat, alors la saison est un échec. C’est tout. C’est pareil pour eux aussi. C’est la même chose pour environ trois équipes chaque année. Personne ne serait surpris si on vous dit que les Spurs ont gagné le titre, personne ne serait surpris si on vous dit que les Cavs ont gagné le titre. Donc pour trois voir quatre équipes dans cette position, si vous n’accrochez pas une bannière au plafond l’année d’après, alors c’est un échec. »

Il a raison Richard, il a beau s’amuser tout au long de l’année sur Snapchat, il a quand même un objectif en tête, le titre. Logique quand dans son équipe on trouve LeBron James, Kyrie Irving ou encore Kevin Love. Avec une équipe aussi forte, ils ne peuvent pas se contenter d’être champion à l’Est. Surtout que les Cavs sont les tenants du titre et effectuer un back to back cette année serait le point d’exclamation sur le retour du King à Cleveland. Mais en face, après la désillusion de 2016 et l’arrivée de Kevin Durant, si GS ne gagne pas, le projet est un échec. Les enjeux sont énormes quand on forment des superteams, attention au chamboulement d’effectif dans l’équipe qui perd. Mais nous n’en sommes pas encore là, pour l’instant Cleveland respire encore.

Le titre ou rien ! Voilà la mentalité des Cavs, peu importe s’ils sont menés 3-1 dans la série. Ils ont bien l’intention de tenter de revenir comme l’année dernière ! 

Source : NBCSports

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top