Lakers

Timofey Mozgov est en pleine forme : ça tombe bien, il faudra faire les poubelles aux Lakers

Signé cet été pour les 4 prochaines saisons en Californie, à hauteur de 64 millions de dollars, le géant russe sait qu’il sera fondamental dans le quotidien des Lakers. La bonne nouvelle ? C’est qu’il est en forme. 

Et après ses dernières Finales, celles qu’il avait dû passer en majeure partie sur le banc à cause de pépins physiques liés également à des rotations changeantes dans l’Ohio, c’est plutôt rassurant. Il y a un an, Mozgov avait subi une assez grosse opération au genou droit, qu’il avait su digérer avec professionnalisme puisqu’il était arrivé au top chez les Cavs pour attaquer la nouvelle saison. Plus de 75 matchs joués sur 82 (76 pour être précis), voilà qui permet de souffler un coup lorsqu’on a des doutes sur la solidité de ses cannes. Mais avec seulement 17 minutes de jeu par soir et surtout des pépins ressentis pendant les Playoffs, ses options se limitaient ensuite à 6 minutes de moyenne au printemps, dont un total assez déprimant de 25 minutes… sur les 336 proposées par les Finales NBA face aux Warriors. Du coup, les fans des Lakers accueillaient leur nouveau pivot titulaire avec crainte, mais comme ce dernier l’a confirmé auprès du Orange County Register, tout va bien avant la reprise. Non seulement le corps répond positivement, mais tout est au vert dans la tête et Timo est prêt à faire le sale boulot du côté de Los Angeles.

“Je peux faire tout ce que j’ai pu faire pendant 6 ans en NBA. Je vais bosser dans la raquette, montrer ma taille, rentrer mes tirs contestés et contrer ceux des adversaires. […] Avant la saison passée ? Bien sûr que je pouvais être efficace, mais ce n’est pas qu’une question de blessure. Être à l’aise pendant les matchs, parfois cela peut prendre des semaines. Il faut juste jouer, et jouer dur. Plus vous avez de minutes, mieux vous vous sentez. […] Je sais qu’on voudra être agressifs en attaque, on veut courir et pousser le plus possible en contre-attaque, on veut faire tourner le cuir. Mais il ne s’agit pas que de moi, ce que je vais essayer de faire sur le terrain, c’est rendre mes coéquipiers meilleurs. Ils vont obtenir leurs tirs ouverts, ma philosophie reste la même, je veux aider tout le monde. Laisser les adversaires venir vers moi, mes gars doivent savoir que je suis derrière eux, et je serai là.”

La bonne nouvelle pour Mozgov, c’est que la concurrence ne sera pas énorme à son poste avec seulement Zubac comme potentielle menace, et on parle ici d’un rookie. Si les Lakers ont aussi donné une blinde à Timofey, c’est parce qu’il peut rentrer dans le moule des pivots actuels, ces immenses athlètes qui galopent et ferment leur gueule, tout en contrant des tirs pour lancer leurs extérieurs. Le pari est osé, car sur le papier Mozy n’est pas de la crème des meilleurs, mais c’est aussi un signe de changement à Los Angeles et celui-ci doit être accueilli avec ambition. On espère simplement que les genoux du garçon tiendront, car si les fans se retrouvent devant un copain payé une blinde mais qui ne peut pas tenir plus de 60 rencontres, on connaît un certain Mitch Kupchak qui va commencer à se faire bombarder de tomates pourries sur son bureau.

Et si Timofey Mozgov nous remontrait sa version Nuggets, durant laquelle il offrait du double-double solide sans faire trop d’erreurs ? C’est ce que les Lakers souhaitent, il faudra simplement que la bécane ne surchauffe pas.

Source : Orange County Register

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top