Magic

Nikola Vucevic bombarde les Hawks au buzzer : en manque de champagne, on sort la TNT !

Oh qu’elle fait du bien au Magic, cette victoire in extremis grâce à un coup de poignet magique signé Niko Vucevic : hier soir à Orlando, on est encore passé très près d’un calvaire de dernier quart-temps…

C’est le thème préféré de Scott Skiles cette saison. Ou plutôt, celui de ses joueurs, quand on voit à quel point ceux-ci ont enchaîné les défaites lors des matchs serrés ou en cas d’avance un peu trop confortable en fin de rencontre, comme ce fût également le cas hier soir. Face à des Hawks qu’ils menaient de 11 points à l’entame de la dernière période (71-60), les copains de Vavane Fournier ont encore une fois plongé la tête dans la cuvette en laissant l’adversaire se servir dans le frigo local. Défense hésitante, attaque en galère, manque d’expérience et surtout de leader à suivre, le cauchemar perpétuel du Magic semblait se pointer une nouvelle fois à la maison, avec Atlanta dans le rôle du vilain méchant principal. Mais heureusement, fort heureusement, un joueur en décida autrement et c’était bien ce qu’il fallait pour que le karma bascule du bon côté ce dimanche. Dans une position qui rappelait celle de son tir pour la gagne face aux Lakers en début de saison, Nikola Vucevic récupéra la balle avec Al Horford dans le short et décida de nous lâcher un fade-away d’une propreté rare en tombant vers son propre banc. Le silence est pesant, le public en larmes devant la perspective d’une nouvelle prolongation synonyme de torture, les coéquipiers lèvent déjà les bras et espèrent que le destin sera différent cette fois-ci.

Différent du dagger planté par Durant il y a quatre jours. Différent du tir au buzzer rentré par Westbrook en début de saison. Différent du panier de la gagne signé John Wall autour de la même période. Différent du hook de l’égalisation imposé par Jeff Green il y a quelques jours. Différent du finish imposé par Kemba Walker trois jours auparavant. Honnêtement, on pourrait continuer cette liste et en faire un bouquin, tant le Magic en a chié dans les fins de match cette année. Un matraquage affolant pour une équipe pourtant solide sur ses 36 premières minutes, mais qui a pu compter sur Vucevic hier soir, son move trouvant la ficelle et libérant toute une équipe qui aurait pu encaisser une treizième défaite en quatorze occasions. Le géant était déçu de ne pas figurer dans la sérieuse discussion pour participer à son premier match des étoiles, le début de campagne d’Orlando pointant pourtant en sa direction. C’est justement dans ce type de situation que son statut est à confirmer, lui qui en est à son deuxième tir de la gagne cette année mais doit devenir le point d’encrage numéro 1 du Magic lorsque ça chauffe. Des fois pour Oladipo, d’autres fois vers Tobias Harris, le militaire Skiles aime certes varier les plaisirs mais son armée a besoin de repères. Du moins, sur les fins de rencontres, car pour le reste il y a de quoi envisager du positif après le break.

Avec 22 points dont les deux plus importants de la rencontre, Vucevic a offert un bon ballon d’oxygène à son équipe mais le temps de célébrer sera de courte durée : demain, Orlando joue en back-to-back. Et dans quelle arène au fait ? Celle des Hawks, à Atlanta. Inutile de vous dire que la confirmation est demandée.

couv

Source image : Twitter

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top