Bucks

Giannis mis sur le banc par coach Jabari Parker l’an dernier : on connait le mâle dominant de l’enclos

8 avril 2015. Alors que les Bucks sont à la lutte pour conserver leur place en Playoffs, ils reçoivent les Cavs, bien installés à leur première place à l’Est. Étonnamment, Giannis Antetokounmpo n’est pas de la partie et aucune raison ne fuite sur son absence. Aujourd’hui, on apprend que cela vient de Jabari Parker.

Non, l’ailier issu de Duke n’a pas joué à la place de son coéquipier puisqu’il avait toujours le genou en vrac à cette époque. Mais par contre, il n’avait que moyennement apprécié le manque d’implication de Giannis à l’entrainement et il l’avait fait savoir. Peut-être assistant-coach à l’époque de sa convalescence, il avait été suivi par Jason Kidd qui avait donc prié le « Greek Freak » de rester en costard. C’est ce que raconte Zach Lowe d’ESPN :

Tout le monde au sein des Bucks parle de Parker comme d’un bosseur assidu qui se soucie avant tout de l’équipe. C’est Parker qui avait critiqué Antetokounmpo pour se la couler douce durant un entrainement en avril, selon plusieurs source de l’équipe. Jason Kidd, l’entraineur, s’était passé d’Antetokounmpo lors du match suivant de Milwaukee – une décision que l’équipe n’avait jamais justifiée.

Si Jason Kidd a suivi Jabari Parker sur cette décision, cela ne signifie pas que le sophomore est le boss dans le Wisconsin. Juste que sur ce coup, Giannis Antetokounmpo devait certainement mériter sa sanction. Rien de grave, les deux joueurs ne semblent pas avoir de problèmes relationnels pour autant. Le contraire serait problématique puisque les Bucks comptent s’appuyer sur leur duo pour bâtir l’avenir de la franchise, même si pour l’instant, malgré le potentiel certain, aucun des deux n’a encore prouvé être une pierre angulaire, leurs lacunes étant bien trop importantes. Jabari Parker n’a de toute façon pas suffisamment joué pour s’imposer comme un leader technique sur le parquet et sa défense reste problématique même si son implication évite qu’il se transforme en plot. Comme Giannis Antetokounmpo, il doit également augmenter la distance de tir puisque son shoot depuis le parking est tout sauf fiable. Si le Grec a pour sa part progressé chaque saison, on attendait de lui qu’il atteigne un nouveau palier cette année, au point d’être à la lutte pour disputer le All-Star Game. Manqué.

À eux de se sortir les doigts pour se réserver l’avenir doré qu’on leur prête. Et pour cela, Jabari Parker a raison sur un point : il faudra redoubler de travail à l’entrainement. Le message est valable pour les deux.

Source : ESPN

Source image : rantsports.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top