Grizzlies

Les deux gifles du soir : plutôt Jeff Green sur Nick Young ou JaMychal Green sur Lou Williams ?

Jeff Green

L’accueil réservé aux Lakers n’était pas des plus agréables hier soir dans le Tennessee, avec une défaite 112 à 96 mais surtout deux énormes contres côté Memphis…!

On savait depuis longtemps que l’accueil pouvait manquer de chaleur en cas de visite à Memphis, mais hier soir les Grizzlies ont vraiment fait du sale face aux Lakers. Une victoire 112 à 96, derrière des actions défensives tout simplement sublimes…!

Difficile de faire de ce succès une énorme étape dans la saison des hommes de Dave Joerger quand on voit le niveau de jeu de Los Angeles et surtout le magnifique temps de jeu distribué par Son Altesse Byron Scott, mais lorsqu’une leçon est déroulée avec la manière, on est bien obligé de se lever pour applaudir à deux mains. Ce fût le cas justement, hier soir, dans un match qui commençait pourtant bien pour Kobe (14 points dans le 1er quart). De passage par le Tennessee, le numéro 24 avait droit à plusieurs dédicaces, entre Matt Barnes en défense individuelle dès le début de la rencontre, Tony Allen envoyé par la suite après avoir entendu Bryant lui faire des louanges, et le public qui scandait justement le nom de la légende vivante car souhaitant le voir jouer pour sa dernière saison pro. Malheureusement, le reste de l’équipage ne suivra pas hormis Larry Nance Jr (17 points et 11 rebonds en 25 minutes), ce qui permettra à Memphis de dérouler devant leurs fans. Et en parlant de dérouler, justement, c’est en défense que le show commencera, notamment grâce à deux hommes qui ne souhaitaient pas vraiment laisser passer de paniers facile ce dimanche…

JaMychal Green et Jeff Green. Pas forcément les deux protecteurs d’arceaux les plus réputés de la planète basket, mais de la bonne TNT dans les mollets et un bel instinct défensif qui leur a permis de se faire une grosse autopromotion hier soir. Le premier s’occupera de Lou Williams avec tellement de violence qu’on cherche encore la balle catapultée en dehors du stade sur cette tentative de tomar à deux mains, de nombreux témoins affirmant qu’ils ont rarement vu un scotch aussi violent : du volley-ball. Le second ira cueillir Nick Young sur contre-attaque pour faire lever tout le FedEx, l’arrière des Lakers montant comme une vraie fleur vers le panier. Dommage, Jeff s’occupe du chasedown et écrase le cuir contre l’arceau, de quoi dégoûter ‘Swaggy P’ du match et de la moindre pénétration. La faute venait-elle de Vince Carter, l’ancien montant au dunk quelques secondes plus tôt pour faire chauffer l’ambiance ? Ce match était une bien belle mixtape pour conclure cette semaine en beauté et lancer 2016 dans les meilleures conditions, surtout côté Grizzlies puisque cette rencontre fût une des premières de leur saison avec l’avantage maintenu du tout début à la fin. On espère simplement que l’accueil sera un peu plus chaleureux dans les prochaines semaines, car avec ce genre d’action on n’a pas vraiment envie de passer notre 31 chez Elvis…

La prochaine fois que vous croisez un Green à Memphis, faites-lui la bise pour nous.

Source image : NBA League Pass

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top