Equipe de France

France-Turquie, la preview : alors là Messieurs, il faut vraiment pas se louper

Le délicieux dessert de la journée ! Le match que tout le monde attend depuis si longtemps… Les superlatifs et autres descriptifs de ce match ne manquent pas mais gardons l’esprit focus sur la seule chose qui importe ce soir à 21h. La France doit l’emporter pour éviter la plus grosse catastrophe de son histoire sportive récente, elle doit faire le taf pour rejoindre la Lettonie en quarts et ainsi pousser encore un peu plus loin ses rêves de grandeur. On a pas fini de transpirer les gars…

Bilan du premier tour

Faisons preuve de fair-play et commençons donc par notre invité. Reversés dans le groupe le plus hard de la compétition, les Turcs s’en sont malgré tout sorti grâce à un bilan plutôt favorable. Une victoire importantissime face à l’Italie au premier soir de l’Euro les avait tout d’abord mis sur les bons rails avant une défaite cinglante le lendemain contre des Espagnols déjà sous pression. Un faux-pas cependant vite rattrapé le lendemain face à l’Allemagne grâce à une grosse entame de match. Le plus dur était fait pour des Turcs ensuite logiquement défaits par la Serbie et difficiles vainqueurs des Islandais dans un dernier match aussi utile qu’un Rudy Gay au poste 1. Trois victoires, deux défaites, suffisant pour hériter de la quatrième place mais d’un très gros huitième face à l’un des favoris de la compèt’.

On a déjà pas mal parlé du premier tour victorieux mais compliqué de nos Bleus, donc on va la faire courte. 5 victoires, dont 3 plus ou moins laborieuses. Du bon et du moins bon mais l’essentiel préservé, à savoir la première place et un roster en pleine forme avant d’entamer pour de bon cet Euro. Si certains comme Rudy Gobert, Nando De Colo ou Joffrey Lauvergne ont déjà apporté de belles garanties, on attendra maintenant le réveil des cadres de l’équipe, Tony Parker, Nico Batum et Boris Diaw n’ayant pour l’instant pas encore desserré leur frein à main. On se fait ça aujourd’hui les gars ?

Dernière confrontation

Le dernier match entre les deux pays remonte à 2011, à une époque où Glen Davis était déjà gros. Les Français avaient alors eu toutes les peines du monde à se défaire de leur adversaire au deuxième tour de l’Euro, puisque après avoir mené de 13 points en milieu de troisième quart, les Bleus avaient vu revenir les Turcs à 4 petits points. Quatre comme l’écart final (68-64) pour une victoire qui permettait à l’époque à la bande à Toni Pi (20 points) de se rapprocher grandement des quarts de finale. On connaît la suite et on veut pas en parler.

Les hommes à abattre

Du côté des finalistes du Championnat du Monde 2010, l’homme le plus dangereux à surveiller sera encore une fois Ersan Ilyasova. Récemment tradé en direction des Pistons, l’ailier turc tourne depuis le début de l’Euro à 15,4 points et 3,4 rebonds, et on se rappelle par exemple qu’il avait quasiment ruiné les espoirs allemands à lui tout seul la semaine dernière lors d’un premier quart-temps de feu. Capable d’aller imposer son physique dessous mais aussi de prendre feu directement du parking de Villeneuve D’Asc, il faudra veiller à ce qu’Ersan ne se sente pas trop chez lui ce soir, histoire de s’éviter des problèmes inutiles…

Humm alors… De qui on va pouvoir parler chez nos petits Bleus ? On aurait bien aiguillé les Turcs sur Mam’ Jaiteh mais pas sûr que nos amis nous lisent donc on va rester logique. Plus que Tony Parker que l’on attendra sur les très gros matchs en fin de compétition si jamais ils ont lieu pour nous, c’est plus à Nicolas Batum qu’incombera la tâche d’allumer la flamme française pour cette phase éliminatoire. On en a marre du Nico timide et caché en attaque, on veut du Batman en feu. On veut un mec qui grimpe sur tout ce qui bouge et qui met ses shoots sans les forcer comme un malade. Il sait le faire, il va le faire. Les Bleus ne s’en sortiront pas sans un Nico au sommet alors on ose croire que la révolte commencera dès ce soir. Chiche ?

Prono du rédacteur : +14 France

Un peu comme les collègues espagnols, on a la nette impression que nos Bleus se cachent un peu depuis le début de l’Euro. Et comme nos meilleurs ennemis, on pense ici que Tony, Rudy et tous leurs amis vont enfin nous montrer leur vrai visage aujourd’hui, celui d’un favori pour le titre. Pas de balgue s’il vous plait, on retrousse les manches et on envoie ça comme il se doit. On part sur une victoire assez facile des Français, sans forcément trop de génie mais sans trop flipper non plus. Puissent les esprits du basket nous entendre.

Les litres de transpi commencent déjà à couler sur nos fronts et partout sur notre corps, les odeurs de frite et de bière montent dans l’air lillois et la France du basket est prête. Rendez-vous ce soir 21h pour un choc de titans, évidemment commenté par TrashTalk histoire que la pilule passe encore mieux. A ce soiiiiir !

source : bougetonq.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top