Grizzlies

Dave Joerger prévient le reste de la NBA : « On veut devenir méchants, quasi-insupportables »

Voilà des déclarations qui doivent chatouiller Matt Barnes, Tony Allen et toute la compagnie du Tennessee. Interviewé par NBA TV, le coach des Grizzlies n’a pas hésité à annoncer la couleur pour la saison prochaine.

Jouer au FedEx Forum représentait déjà une belle petite torture pour chaque équipe souhaitant remporter un match de basket, l’antre de Memphis représentant une des salles les plus redoutées pour plusieurs raisons. Avec ses fans déchaînés, son atmosphère irrespirable et surtout son équipe ultra-tenace, c’est peu dire si le bilan des Grizzlies était agréable à la maison : 31 victoires pour 10 défaites. Mais au-delà de cet avantage à domicile qui a notamment permis à Marc Gasol et ses potes d’obtenir l’avantage du terrain pour terrasser Portland au premier tour des Playoffs, c’est surtout cette identité défensive bien connue qui a une nouvelle fois reçu son badge cinq étoiles, avec seulement 95.1 points encaissés dans une Conférence Ouest intenable. Du coup, faisant le point sur la saison à venir en pleine Summer League, le coach de cette armée aux couteaux toujours aiguisés s’est posé quelques minutes sur un sujet sensible, l’attaque. Tous les ans, les Grizzlies assurent dans leur propre moitié de terrain mais ils ne peuvent atteindre les Finales à cause d’un schéma offensif poussiéreux. Mise à jour à venir, ou on reste sur le modèle ancien ?

On aimerait bien rejoindre cette tendance actuelle en NBA, courir un peu plus souvent en attaque, être plus rapides pour obtenir des paniers faciles. Mais on ne jouera jamais à une vitesse incroyable, rien qu’en voyant la façon dont notre effectif est actuellement construit. Il faut simplement que nos gars aient davantage confiance offensivement et rentrent leurs tirs, Courtney Lee a offert de bons Playoffs et je suis persuadé que Vince Carter reviendra en forme. On doit s’améliorer dans notre mouvement de balle, mieux utiliser les ailes et les joueurs qui coupent, ne pas se focaliser uniquement sur la balle donnée à l’intérieur et point barre. J’attends aussi une grosse saison de Jeff Green, il a progressé et offre une belle option avec ses dimensions sur l’aile.

C’est clair qu’on attendait mieux, nous aussi, de la part de l’ex-ailier des Celtics, lui qui n’a pas offert le véritable déclic attendu dans le Tennessee. Mais ce discours pourra plaire un minimum aux fans de la franchise, eux qui adorent quand les Bruise Brothers que sont Zach Randolph et Marc Gasol tabassent leurs défenseurs avec leur jeu au poste. Il faudra simplement vérifier si le rythme offensif de Memphis évoluera dans quelques mois, car la franchise semble louper le train chaque année, celui de l’évolution comme les Spurs, Heat et Warriors ont su faire. Par contre, en défense… Rien ne devrait changer au niveau des fondements puisque Joerger souhaite garder cette capacité à étouffer ses adversaires. Cependant ? L’entraîneur aimerait aller encore plus loin dans son délire SM : avec Matt Barnes à bord, le potentiel d’irritation est pratiquement illimité, et Joerger veut jouer là-dessus.

Les gens savent qu’on est une équipe qui joue dur, mais cette année j’aimerais qu’on devienne presque insupportables. On a ajouté Matt Barnes, on aimerait le mettre à l’aile avec Tony Allen, si on ajoute Zach Randolph ce sont 3 des joueurs les plus durs de toute la Ligue donc on veut devenir méchants voire quasi-insupportables.

Autant vous dire que sur le calendrier des 29 autres équipes NBA, les déplacements à Memphis seront entourés en rouge foncé : ‘ce soir, bien dormir et embrasser ses proches car demain séance de torture’…

Source : NBA TV

Source image : NBA TV

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top