Hawks

Hyper-extension du genou gauche pour DeMarre Carroll finalement : les fans des Hawks respirent à nouveau…

A l’unisson, la planète NBA craignait le pire en observant l’ailier des Hawks d’Atlanta, autrement dit DeMarre Carroll, se tordre de douleur à même le parquet, à 5 minutes de la fin du Game 1 remporté in fine par les Cavaliers de J.R. Smith LeBron James. Or, le verdict du corps médical de la franchise, rendu publique aujourd’hui, s’est avéré plus rassurant que prévu…

Soulagement aux quatre coins de l’Etat de Georgie ! Se faisant un sang d’encre suite à la chute dramatique de leur poulain, les hommes de Mike Budenholzer allaient jusqu’à imaginer de ne plus jamais revoir l’ami Carroll porter leurs couleurs. Agent-libre cet été, le natif de l’Alabama s’était imposé jusqu’ici comme l’un des meilleurs éléments de son escouade sur ces Playoffs 2015 (16,2 points à 51,3 % au shoot, 6,4 rebonds et 2,2 passes de moyenne en 13 confrontations). Sur une contre-attaque mal engagée à la base, Carroll retombe de tout son poids sur son genou et s’écroule tragiquement sur le sol. Le reste de la série face à Cleveland alors en péril, les examens approfondis d’aujourd’hui ont montré qu’aucun ligament n’avait été touché ni qu’aucune torsion quelconque n’avait été décelée. « Juste » une hyper-extension du genou qui pourrait ainsi lui permettre de retourner au combat dans les prochains jours, bien qu’une participation au Game 2 de vendredi soir serait dorénavant à oublier. Tant mieux, plus de peur que de mal en somme, surtout pour son coéquipier Kyle Korver qui n’a pas été en mesure de fermer l’œil de la nuit après coup…

« C’était difficile à regarder », rapporte le sniper de la Philips Arena. « On aime DeMarre Carroll comme un frère. »

Prisé pour ses qualités défensives en homme-à-homme sur le « King » de l’Ohio, « The Junkyard Dog », comme on le surnomme à présent, a un rôle clé à jouer dans les plans stratégiques de son équipe. En conséquence, son avenir dans cette série n’est pas vraiment compromis et il pourrait revenir prêter main forte à ses camarades de lutte dès le Game 3 ou 4. Voire dès le Game 2 prévu demain soir à 2h30 si le Docteur Fuentes erre dans les parages… Bref, le garçon en a vu d’autres et cette « bonne nouvelle » en provenance de l’infirmerie ne devrait pas éteindre son hardeur ni celle de son écurie pour le reste des débats.

Allez courage, on serre les dents et on y retourne : du suspense et un soupçon de drama, c’est tout ce qu’on voulait dans ces Finales de Conférence à l’Est !

Source texte : ESPN

Source image : USATSI

1 Comment

1 Comment

  1. SAÏDANE mohamed

    21 mai 2015 à 21 h 03 min at 21 h 03 min

    Heuresement qu’il s’en sort bien il ne peux qu’aider les Hawks. Un vrai artilleur

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top