Nets

Joe Johnson pense qu’il y aura du changement à Brooklyn : et si ça commençait par lui ?

Même s’ils ont plutôt réalisé une belle série face à Atlanta, le Nets auront globalement déçu cette saison en ne terminant qu’à la huitième place à l’Est avec un bilan négatif en prime. Du coup, des changements sont probablement à venir du côté de Brooklyn cet été. C’est en tout cas ce que pense Joe Johnson.

49 victoires en 2012-2013, 44 en 2013-2014 puis 38 cette saison. A ce rythme-là, Brooklyn joue le first pick de la draft dans trois ans. Malgré l’arrivée de l’excellent coach Lionel Hollins il y a un an, les Nets ont donc continué à régresser en réalisant une saison très décevante. Du coup, pour Joe Johnson, il faut s’attendre à beaucoup de changements dans l’effectif cet été et le visage de l’équipe devrait être bien différent la saison prochaine :

Quelque chose va arriver mais je ne sais pas quoi. Je ne pense pas que nous reviendrons avec la même équipe. C’est ma troisième année ici. J’aurais vu si nous nous étions améliorés chaque année, mais c’est plutôt l’inverse. Le fait de ne même pas être à 50 % de victoires est décourageant. Je pense que chaque personne dans le vestiaire est incertain par rapport à son futur. Donc nous verrons ce qui se passe cet été.

Et si ça commençait par lui ? Dans sa dernière année de contrat, Joe Johnson pourrait bien se faire transférer même si ça sera difficile pour les Nets de le refourguer à quelqu’un avec son salaire de 24 millions de dollars. De toute manière, la priorité pour Brooklyn concerne Brook Lopez, qui devrait tester le marché cet été (il a une player option). Une autre incertitude concerne Alan Anderson, auteur de bons Playoffs et qui devrait lui aussi opt-out de son contrat pour devenir agent libre. Concernant Thaddeus Young, il possède également une option joueur mais il resignera sûrement étant donné qu’il ne refusera jamais les 10,2 millions de dollars qui lui sont promis.

Si l’heure du changement est probablement arrivée chez les Nets, leur marge de manœuvre reste relativement limitée étant donné que les énormes contrats de Joe Johnson et Deron Williams polluent toujours le salary cap. A eux deux, ils valent quand même 45 millions de dollars. Ouch ! Pas mal pour un backcourt vieux et dépassé…

Source : New York Daily Nets

Source image : sportsworldreport.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top