Sixers

Joel Embiid se fait plaisir : 20 kilos pris en 6 mois, 1er choix de Draft chez Burger King ?

Les Sixers encaissent tranquillement les défaites aujourd’hui en regarder leurs talents de demain évoluer à leur rythme. Certains comme Dario Saric mettent des étoiles dans nos yeux, mais Embiid serait apparemment dans un autre registre…

Le troisième choix de la dernière Draft a été sélectionné par la franchise de Philadelphie en ayant des soucis aux pieds, on savait par conséquent que la saison serait jouée en majeure -voir entière- partie sans le voir sur un parquet, de quoi ajouter une nouvelle campagne déprimante du côté de la Pennsylvanie. Malheureusement, les tentations qui sont offertes à de jeunes multimillionnaires peuvent parfois jouer des tours, comme pour Joel qui semblerait prendre du poids à une vitesse assez inquiétante. Trop de farniente et pas assez de boulot ? La notoriété qui joue des tours et un profil de bosseur rangé au placard maintenant qu’il est blessé ? On sait que ces derniers mois n’ont pas été des plus faciles pour le phénomène, qui a dû mettre une croix sur sa première saison et a notamment perdu son frère par la suite. Seulement, les Sixers sont en train de serrer les vis car leur pépite se transforme en croquette, selon Keith Pompey de Philly.com

Embiid aurait des problèmes de surpoids. Aucun chiffre officiel n’a été communiqué par la franchise, mais certaines sources indiquent qu’il atteindrait les 135 kilos aujourd’hui. Son attitude est également remise en question, notamment son éthique de travail. De plus, une légère altercation avec James Davis (préparateur physique et assistant de l’équipe) serait une des raisons qui aurait forcé la franchise à renvoyer le joueur à Philadelphie durant leur trip sur la Côte Ouest. Embiid n’a pas toujours été un grand bosseur face aux entraînements imposés, ne participant même pas à certains selon une source. L’altercation avec Davis ajoutée au fait que Brett Brown (son coach) souhaite le voir dans un cadre plus structuré et stable ont forcé cette décision.”

Si les fameuses sources confirment bien la barre des 135 kilos, cela ferait 20 kilos de plus que sa saison à Kansas, et difficile de croire que ce soit 80% de muscles… Sans le moindre vétéran autour de lui pour le diriger si ce n’est Luc Mbah a Moute, le jeune Embiid est logiquement placé devant des tentations qui sont facilement acceptables quand on est blessé et tout à coup multimillionnaire. Loin de là l’envie de l’excuser, on aimerait d’ailleurs qu’il suive davantage le parcours des Blake Griffin ou Nerlens Noël qui ont passé leur première saison à bosser sur leur corps pour mieux attaquer la Ligue la saison d’après, mais il reste encore du temps pour redresser la barre et ce n’est pas comme si Philly jouait le titre dans les mois à venir.

Voilà ce qui peut se passer quand on pousse le tanking un peu trop loin. Joel a une montagne de talent dans les mains et du temps devant lui, mais attention à ne pas s’attacher l’image d’un joueur flemmard car cette dernière est extrêmement difficile à enlever… N’est-ce pas Beasley.

Source : Philly.com

Source image : USA Today

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top