L'avis du Psy

L’Avis du Psy – Episode 30 : Lance Stephenson passe un nouveau palier dans la folie

Lance Stephenson

La saison NBA touche à sa fin mais le psy Trashtalk n’a jamais été autant mis à contribution, notamment à cause d’un certaine Lance S. La preuve encore cette semaine avec un débarquement massif de patients bien tourmentés…

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous propose chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Cette semaine, Lance Stephenson place la barre très très haute, ce qui a le don de faire ressortir du placard un vieil ami du psy. Pour le reste, la part belle revient évidemment aux finalistes de conférence, à travers leurs petits tracas quotidiens et autres comportements étranges. Installez-vous confortablement et profitez-en car le psy sera bientôt en vacances car à force, c’est lui qui pourrait devenir fou…


Place Joueur Commentaire

1 (+4)

  Lance StephensonLance Stephenson On touche au sublime cette semaine avec Lance Stephenson. Le mec est même à 2 doigts de détrôner le titre de patient de l’année à Gérard Smith, c’est dire la performance… On attends d’ailleurs avec impatience le soir où il jettera ses crottes de nez sur LeBron, et ne riez pas il en est capable. 4 ans d’âge mental ou bien rayon de soleil de la NBA, un emmerdeur ou un génie, les avis sont partagés. Tout ce que le psy a pu constater, c’est que « Born Ready » est sacrément dérangé. Une preuve ? Le mec s’est quand même pointé à la clinique à dos de poney, déguisé en Zorro. On vous l’a dit, on touche au sublime…

2 (nouveau patient)

Thabo Sefolosha Thabo Sefolosha Cas typique de dépression pour Thabo cette semaine. Complètement délaissé par son coach depuis 3 matches, le Suisse est au bout du rouleau, halluciné de voir à quel point et à quelle rapidité on l’a mis au placard après des débuts de Playoffs il est vrai complètement foirés. C’est pas comme si le mec se farcissait la superstar adverse tous les soirs depuis des années hein. C’est pas comme si sa défense faisait partie de ce qui a emmené OKC au plus haut niveau non plus… Non franchement, et on est un peu d’accord à la clinique, les mecs abusent avec Thabo. Le pauvre a même émis le souhait de revenir jouer en Saône et Loire, c’est dire l’étendue des dégâts dans son cerveau…

3 (nouveau patient)

Le médecin du Thunder
no doping
Serge Ibaka, annoncé out pour 2 mois, de retour après 1 semaine. Reggie Jackson, cheville twistée, 2h d’arrêt et retour aux affaires. C’est quoi la prochaine étape ? Lance Armstrong en back-up de Russell Westbrook ? Non, sans faire les mauvaises langues, on a quand même voulu vérifier les diplômes et les pratiques du marabout toubib d’OKC, histoire de comprendre la genèse de ces miracles… Malheureusement, rien à se mettre sous la dent et il semblerait bien que le Thunder tienne en ses rangs des joueurs plutôt réceptifs et insensibles à la douleur…

4 (rechute)

LeBron James LeBron James On a bien rigolé cette semaine au cabinet. La raison ? L’arrivée en pleurs du King à la clinique, trop triste de s’être vu siffler pleins de fautes lors du Game 5 face aux Pacers. Que dire à part que le psy a tenté de lui expliquer que dans les règles de ce sport, ce genre de choses pouvait arriver. Mais il est vrai qu’on peut aussi comprendre LeBron, à qui on n’avait sifflé qu’une dizaine de fautes depuis son arrivée dans la ligue en 2003. Maintenant qu’il est au courant que les coups de sifflets ont le droit d’être donnés aussi contre lui, son jeu devrait s’en sortir grandi. Quoiqu’il en soit, un bon moment de détente pour le psy, tout heureux d’apprendre les règles du basket au meilleur joueur de la planète…

5 (nouveaux patients)

Les papys des Spursspurs vieux Gros coup de pression pour les vieux de San Antonio. Ainsi, lors du Game 4 honteusement laissé au Thunder, Gregg Popovich a décidé de frapper un grand coup en mettant ses légendes au piquet. Un camouflet pour les 3 fantastiques, venus demander des comptes et une bonne dose d’anti-dépresseurs à notre psy. Lequel a tenu à les rassurer en avançant l’état psychologique très faible du Pop actuellement (voir plus bas). Tout est bien qui finit bien et ces 3 là n’étant pas non-plus des patients incurables comme d’autres, ils ont pu repartir en sifflotant avant de se venger hier en corrigeant Durant et ses sbires. Un Mars, et ça repart.

6 (nouveau patient)

Gregg Popovich gregg popovich Gregg Popovich, nous y voilà. Un démarrage canon en l’absence d’Ibaka dans la raquette adverse, puis l’effondrement. De ses joueurs déjà, mais surtout le sien lors du Game 4. Un gros coup de poker pour le Pop, une marque de fébrilité mentale pour le psy. Car on veut bien sublimer un collectif en faisant croquer tout le monde mais laisser 3 Hall Of Famers sur le banc pratiquement toute une deuxième mi-temps dans un match aussi important relève de la faute professionnelle pour le psy. Gros échec d’ailleurs pour notre spécialiste qui, au moment de lui proposer un massage relaxant, s’est vu refuser l’offrande par le coach des Spurs, sous prétexte qu’il n’en voulait pas si Matt Bonner, son nouveau franchise player, n’était pas présent dans la pièce. Foutue bourrique ce Pop.

7 (rechute)

Andray Blatcheandray blatche Mais qu’est ce qui a bien pu lui prendre ? Car si vous avez suivi l’actu, vous devez déjà savoir que le pivot des Nets portera cet été les couleurs des … Philippines au Mondial. La bonne grosse blague. On aime bien ce petit pays hein ça n’a rien à voir, mais le psy a quand même tenu à comprendre le pourquoi du comment de cette subite association. Et le fruit de ses recherches a débouché sur ce que l’on craignait. Obnubilé par l’idée de participer à une Coupe du monde, Blatchounet aurait envoyé des CV à toutes les nations présentes et seule sa nouvelle terre d’accueil aurait accepté. Dure dure la vie de star incomprise… Par contre, petit plaisir au milieu de cet océan d’incompréhension, le joueur aurait reçu l’assurance de prendre la mène de la sélection, puisqu’on sait qu’il aime tout particulièrement s’écarter du cercle… Petit malin.

8 (-7)

Dan Gilbert     Associated press via Cleveland.com Il était leader de ce classement la semaine dernière et il est toujours présent à la clinique cette semaine. Car Dan a toujours aussi peur de se tromper, car Dan est toujours autant au cœur des discussions, tant on a l’étrange impression qu’il va encore se planter. Et puis dans Embiid il y a bide… La thérapie du proprio des Cavs consiste en fait à construire dans le plus grand secret un bunker dans lequel il pourra se planter quand il aura planté sa draft, en sélectionnant soit un joueur blessé, soit un nouveau Anthony Bennett. Car on sait que même avec une cuvée aussi dense, il est capable de nous foirer le truc. Le psy vous aura prévenu.

9 (retour en fanfare)

JR Smith          JR Smith On s’étonnait de ne plus voir à la clinique le patient le plus consulté cette année. Sauf que quand Gérard s’est rendu compte que Lance Stephenson était en train de lui ravir sa place au panthéon des psychopathes, il a déboulé à la clinique comme un fou, bourré, en proférant des insultes en chinois et en faisant des rondades sur le sol avant de boire l’eau de tous les vases de la salle d’attente. Un cas typique de jalousie excessive, lui qui était assuré il y a de ça 1 mois d’être élu patient de l’année. Mais que veux-tu Gégé, c’est le risque quand on part en vacances début avril… Allez retourne au bar ça va passer.

 

Voila Messieurs Mesdames, vous venez de consulter le dernier rapport psychologique du service NBA. N’hésitez pas à réagir, à nous envoyer de nouveaux patients on en est friand chez TrashTalk… Rendez-vous la semaine prochaine avec peut être des changements de comportement, des sursauts ou des rechutes, en somme tout ce qui rythme la vie d’une belle clinique comme la nôtre…

Et pour consulter les archives du psy, rendez-vous ici…

image: believethehypenba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top