Heat

Heat – Nets, Analyse du Game 2 : un Mirza en feu ne suffit pas… Miami mène 2-0 !

Brooklyn y a cru pendant au moins une mi-temps ! Les joueurs de Jason Kidd ont réussi à faire déjouer le Heat dans ce Game 2 mais l’ogre floridien est trop habitué aux situations difficiles pour s’écrouler. Miami fait une fois encore la différence en fin de match (94-82) et s’envole pour la banlieue de New-York City avec deux victoires d’avance. Analyse.

Ce qu’on attendait

Après la fessée reçue mardi soir lors du Game 1, Brooklyn se devait de réagir pour cette deuxième opposition à South Beach. Une nouvelle défaite et les joueurs de Jason Kidd seraient en très mauvaise posture à leur retour au Barclays Center. Pour faire la différence face à une équipe de Miami très incisive, Deron Williams avait l’obligation de sortir son A-Game ! LeBron James & Co. avaient, eux, l’occasion de prendre un peu plus les commandes de la série. Si la formation d’Erik Spoelstra se présentait avec la même rigueur qu’au premier match et un apport identique de ses « joueurs de l’ombre« , la tâche deviendrait particulièrement difficile pour Brooklyn !

Ce qu’il s’est passé

Dwayne Wade avait prédit un match bien plus intense que le Game 1 et peut-être même « une longue nuit » pour le Heat. Les premières minutes de la rencontre lui donnent raison avec une grosse défense de Brooklyn et beaucoup de déchets des deux côtés. Miami doit patienter quatre minutes avant d’inscrire son premier panier. Les deux équipes réajustent un peu leur adresse au tir et s’échangent coup pour coup. Puis les Nets creusent l’écart en fin de quart-temps grâce, notamment, à un Shaun Livingston inspiré (15 points).

Le Heat rattrape très vite son retard avec un banc productif mais Mirza Teletovic (20 points, 6/9 derrière la ligne) prend feu et enquille trois 3-points consécutifs ! La défense floridienne est aux abonnés absents et Brooklyn reprend le large. Paul Pierce (13 unités, 4 rebonds) et ses coéquipiers se baladent jusqu’au retour de Chris Bosh (18 pts, 6 rebonds). L’intérieur ramène Miami dans la rencontre. LeBron James se réveille enfin et entre dans un duel avec Joe Johnson (13 pts). Les Nets tiennent bon jusqu’à la pause et débutent la seconde période avec un petit avantage (45-46).

Le début du troisième quart-temps n’est pas plus brillant pour les joueurs d’Erik Spoelstra. Miami peine à tenir le rythme mais reste à portée de Brooklyn. Deron Williams (0 point, 6 passes décisives) est incapable de trouver le cadre mais distille de très bons ballons pour ses coéquipiers. Les Nets ne parviennent pourtant pas à s’écarter et Ray Allen (13 pts, 8 rebonds) surgit pour redonner une petite avance au Heat. Malgré un retour du Mirza Show, le vétéran donne une bouffée d’air à son équipe qui reprend les rênes de la rencontre à douze minutes de la fin (69-67).

À l’image du Game 1, Miami cherche à faire la différence dès l’entame du dernier quart-temps. Beaucoup plus véloce en deuxième période, D-Wade (14 points, 7 assists, 4/11 au tir) prend le contrôle et creuse l’écart. Allié à King James (22 pts, 9/18), le duo bataille quelques tentatives de comeback de Brooklyn mais finit par établir tranquillement un avantage de dix points à deux minutes de la fin. L’expérience des doubles champions en titre fait le reste et Miami remporte son second match à domicile (94-82). Les Nets n’ont absolument pas démérité mais le Heat était tout simplement meilleur dans le Money Time. Habitué des moments Clutch, Ray Allen a réalisé un quatrième quart-temps décisif !

 Il a abusé : Deron Williams

Deron Williams a réalisé ce soir le pire match en PlayOffs de sa carrière ! Attendu comme l’un des facteurs-clés de la révolte new-yorkaise, le meneur de jeu n’a tout simplement jamais trouvé la marque durant la rencontre. S’il a tout de même aidé son équipe avec 6 passes décisives et 7 rebonds, il termine avec une statistique assez embarrassante : 0 point à 0/9 de réussite au tir. La dure épreuve de South Beach est pour l’instant terminée, D-Will va pouvoir retrouver le soutien du Barclays Center. À lui de se racheter dès samedi prochain !

Il a assuré : Mirza Teletovic

Sans leur gâchette bosniaque, les Brooklyn Nets auraient très bien pu concéder un deuxième blow-out en trois jours ! Mirza Teletovic était en feu dès la première période, calant un 3-point en toute fin du premier quart-temps. Il démarre le second sur la même lancée avec trois three-pointers d’affilée ! Il conclue les hostilités avec 20 points et 6/9 de réussite derrière la ligne. Un joli retour en lumière pour l’intérieur.

La citation du match : Ray Allen

« Je suis super content, tout a bien fonctionné pour moi ! Ils sont venus pour jouer ce soir et nous ont causé beaucoup de problèmes. Mais, dès qu’on a pu mettre notre rythme de jeu en place, c’était fini ! »

Et maintenant ?

Brooklyn n’a pas démérité dans la rencontre mais cette seconde défaite n’est vraiment pas une bonne opération pour les New-yorkais. Les Nets ont désormais l’obligation de remporter leurs deux matchs à domicile avant de redescendre à South Beach. Plus facile à dire qu’à faire ! Pour le Heat, la franchise est sur une série de six victoires consécutives dans cette Postseason

Source Photo : Issac Baldizon, Getty Images

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top