Los Angeles Clippers

Chris Paul écœure les Rockets

Impressionnants offensivement et emmenés par un Chris Paul injouable, les Clippers sont repartis hier du Texas avec leur quatrième victoire de la saison sur les Rockets et une troisième place de la conférence Ouest renforcée. Même sans Blake Grifffin – qui n’est resté que 6 minutes sur le parquet et a du abandonner ses coéquipiers pour cause de vives douleurs dans le bas du dos – les Californiens ont passé 118 points à Houston sur son terrain ! 

Il est vrai que les hommes de Kevin McHale ne sont pas non plus des monstres en défense et qu’en plus, il leur manquait Dwight Howard et Patrick Beverley qui sont leurs deux meilleurs éléments dans ce secteur du jeu. Le match a d’ailleurs pris une tournure assez surprenante dans un premier temps. Dans les premières minutes, les deux équipes se sont rendues coups pour coups puis ce sont les Rockets qui ont passé un gros run à leurs hôtes profitant de la déconcentration certainement provoquée par le retour de Griffin au vestiaire et de l’embrouille entre le Doc et le Big Baby en tout début de deuxième quart. Dans le sillage d’un James Harden tranchant et inspiré – qui a encore signé un très gros match avec 32 points, 7 rebonds et 6 passes décisives – et d’un Chandler Parsons qui a pris ses responsabilités (28 points, 9 rebonds), les Rockets ont même eu jusqu’à 15 points d’avance en milieu de 2ème quart avant de subir un énorme run de la part des Clippers, de finir le quart avec 38 points encaissés et de se retrouver menés de 3 points à la mi-temps (61 – 58).

Les troisième et quatrième quarts furent accrochés mais maîtrisés par les visiteurs dans l’ensemble car Doc Rivers possède en Chris Paul un joueur exceptionnel qui, quand il joue comme la nuit dernière, devient vite un cauchemar pour l’équipe adverse. Le meneur californien a non seulement envoyé du très lourd d’un point de vue individuel avec 30 points à 10/16 au tir, 12 passes décisives, 5 rebonds et 3 interceptions mais il a aussi tiré tous ses coéquipiers vers le haut, faisant en sorte que chacun donne un peu plus pour combler le vide laissé par Blake Griffin. CP3 a magnifiquement dirigé la manœuvre et géré le jeu des siens. Deandre Jordan et Matt Barnes ont été déterminants également avec chacun un double double : 15 points et 10 rebonds pour l’ailier, 20 points et 12 rebonds (+ 6 contres) pour le pivot pendant que Jamal Crawford y allait d’une bonne petite contribution depuis le banc avec 22 points en 26 minutes sur le parquet. Darren Collison a été, comme souvent, inconstant au tir (11 points à 4/14) mais il apporte 5 passes décisives, 5 rebonds et 4 interceptions.

Quand on voit Chris Paul évoluer à ce niveau technique et tactique, on prend conscience de l’armada offensive dingue dont dispose Doc Rivers. Cette attaque californienne peut et pourra briser n’importe quelle défense quand le temps des playoffs sera venu. Il n’y pas de question à se poser sur ce point. En revanche, on peut se demander comment ces Clippers vont se comporter défensivement car, hier, on ne peut pas dire qu’ils ont été très convaincants (une fois encore) dans ce domaine face à des Rockets diminués et obligés de s’appuyer sur une rotation courte et sur un meneur rookie en back-up d’un Jeremy Lin qui a été horrible au tir (1/9). Nous aurons bientôt des réponses surtout si le premier tour oppose Chris Paul et sa bande aux très offensifs Blazers, ou pire, aux Warriors…

Source image : nba.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top