L'avis du Psy

L’ Avis du Psy – Episode 20 : La violence s’empare du cabinet

Devant la recrudescence des craquages et autres coups de speed des quelques énergumènes qui fleurissent notre belle NBA, cette dernière a décidé cette saison d’engager un psychologue spécialisé dans les cas désespérés. Tout au long de la saison, cette sommité du milieu psychiatrique vous propose chaque semaine l’état des lieux cérébral de nos plus grands foufous. Cette semaine, plusieurs convocations de joueurs sur les nerfs à l’approche des Playoffs, la première consultation cette année de Ian Mahinmi et, grande première, aucun joueur des Knicks présent à la clinique!

Place Joueur Commentaire sous peine

1 (cas sensible)

Patrick BeverleyPatrick Beverley Attention cas très sensible. Successivement en embrouille avec Norris Cole et Udo Haslem, Damian Lillard et Russell Westbrook, le meneur est en train de se tailler une jolie petite réputation d’emmerdeur… Pas un match des Rockets actuellement sans que « Patoche » ne vienne mettre le bordel. Premier rencard de la semaine du psy, il lui a été fortement conseillé d’apprendre à maîtriser ses nerfs sous peine d’être envoyé illico dans les années 90 par notre machine à remonter le temps, histoire de lui montrer comment les petits empêcheurs de tourner en rond étaient traités à l’époque… Prochains souffres-douleurs adversaires de Beverley: Mario Chalmers et Norris Cole again, Trey Burke et Ricky Rubio… On leur souhaite bon courage en espérant que les calmants planqués dans sa nourriture par Kevin McHale fassent leur effet…

2 (danger public)

Marcin GortatMarcin Gortat Alors là on tient un cas d’école. Comme son collègue ci-dessus, il semblerait que le « Polish Hammer » vive en ce moment (depuis toujours?) avec un excès non-dissimulé d’hormones… Ses déclarations de la semaine, où il clame ni plus ni moins son envie de pouvoir se mettre sur la gueule avec ses adversaires, vont dans ce sens et le psy a décidé d’entamer avec lui une longue thérapie pour apaiser les tensions qui le submergent… Il faudra bien ça car dans une NBA voulue de plus en plus lisse et vide de toute démonstration sentimentale, le pivot des Wizards risque de gros problèmes s’il met son vieux rêve à exécution… Surveillance rapprochée.

3 (nouveau patient)

Ian MahinmiIan Mahinmi Pauvre Ian. Malgré ses courtes mais bonnes prestations avec les Pacers, on a très peur que le Français disparaisse peu à peu de la rotation au profit de cette brutasse d’Andrew Bynum, aussi efficace quand il est concerné qu’incontrôlable quand il ne suit pas le traitement du psy… Coéquipier modèle au sein de l’effectif de Franck Vogel, le géant pourrait se voir piquer le poste de back-up de Roy Hibbert quand l’heure des Playoffs sera venue et on préfère prendre les devants avec lui afin qu’il puisse affronter cette situation de la meilleure des manières… Le psy a donc enfilé ses plus beaux gants pour lui expliquer que la NBA était un monde impitoyable et que ça ne remettait pas du tout en cause son talent et le travail qu’il abat chaque jour pour aider sa franchise. Un gros câlin, un doudou à serrer fort chaque soir et tout ira mieux mon Ianou…

4 (rechute)

Blake Griffin Blake-Griffin-For-2012-Kia-Optima-UVO-Ad-1024x640 Le Psy n’en a rien à faire des stats de Griffin. Ce qui le dérange au plus haut point, c’est cette façon de se faire sans cesse victimiser par tout ses adversaires. Sans arrêt rudoyé, catché, mis au sol et provoqué par les vrais hommes qui l’entourent, Blake semble à chaque fois tellement flippé de répondre que désormais, il est systématiquement pris à partie afin de le sortir de son match. Et le pire c’est que ça marche. Blake se prend des coups, ne répond pas, mais il se fait quand même dégager par des refs impitoyables eux aussi… Peu habitué à donner ce genre de conseils, notre spécialiste aurait conseillé (ça reste entre nous) de répondre une fois ou deux, de poser quelques bourre-pifs, afin d’être enfin respecté à sa juste valeur, à savoir celle d’un des 5/6 meilleurs joueurs de la ligue. Prescription du psy: un sac de frappes, une cure de red bull et un stage de 3 jours chez « Patoche » Beverley. Aux grands maux les grands remèdes…

5 (prix de groupe)

les fans des Suns Goran-Dragic-1-and-P.J.-Tucker-17-of-the-Phoenix-Suns-660x330 Spectateur de l’un des jeux les plus attrayant de la ligue depuis le début de saison, le public des Suns s’apprête à vivre une jolie injustice. En effet, dans la zone Playoffs depuis le premier soir de la saison grâce à un collectif soudé et une attaque de feu, les pauvres Suns ont de grandes chances de se voir souffler la qualif par des Mavs plus expérimentés et une équipe de Memphis enfin au niveau auquel on l’attendait. Et c’est vraiment dommage. D’autant plus quand on voit le niveau de certaines équipes qui disputeront la post-season à l’Est… Bref, passons sur ce sujet, qui n’a rien à faire là d’ailleurs… Le boulot du psy étant de rassurer les gens, de les faire relativiser, il a eu la merveilleuse idée de passer au public de l’US Airways Center un condensé de la saison des Lakers avec en message de fin toujours ce mot: Relativiser…

6 (nouveau patient)

Jimmy Butler Jimmy Butler Le contrôle antidopage hebdomadaire est cette semaine pour l’arrière des Bulls. Le psy a transmis son dossier à la cellule médicale de la clinique après avoir visionné les derniers matches du chien de garde Chicagoan. Muselant tour à tour Lebron James, James Harden tout en contribuant à la marque des siens, le tout en passant plus de 40 minutes sur le parquet, il semble en effet sur une autre planète actuellemnt… Le mec est tellement partout à la fois qu’on se pose forcément des questions à la clinique, le pire étant que si consommation d’excitants il y a, on dirait bien que Butler fait régulièrement tourner à toute l’équipe, tant les Bulls jouent avec la dalle en ce moment… Dans l’attente des résultats d’analyse, on vous conseille cependant de mater Chicago en ce moment car ces mecs sont tout simplement fous à défaut d’être chargés…

7 (nouveau patient)

Jodie Meeks Jodie Meeks L’invité surprise de la semaine. Au milieu d’une soirée qui n’était pas prévue être la sienne, l’arrière des Angelinos a complètement explosé face au Thunder, en antenne nationale s’il vous plaît, avant de retomber dans l’anonymat le plus complet depuis. Une performance taxée de schizophrénique par notre spécialiste des cas sensibles. Malgré des fouilles approfondies au plus profond du cerveau de Jodie, personne à ce jour n’est en mesure d’expliquer ce qu’il s’est passé ce jour là. La preuve aussi que la médecine n’est pas une science exacte et que notre psy n’a pas les réponses à tout, malgré le flot de lettres de fans qu’il reçoit chaque jour…

8 (rechute)

Nando De Colonando On l’avait malheureusement prévenu il y a quelques semaines et la prophétie du psy s’est réalisée… Débarqué au Canada pour relancer sa carrière, le Français n’a pour le moment aucunement saisi la « chance » de s’être retrouvé dans le roster des Raptors. Le pauvre Nando a ainsi débarqué complètement ravagé au cabinet, gravement atteint par le peu de considération de son Coach, qui ne lui offre que quelques minutes tous les 36 du mois pour se montrer… Un destin pour le moment bien triste pour le combo français, qui s’éloigne chaque jour un peu plus de la carrière qu’il imaginait vivre en débarquant dans la grande ligue… Espérant toujours être de la fête en Playoffs, il garde cependant un léger entrain grâce aux différents conseils du psy, un psy bien aidé pour le coup par son expérience avec Alexis Ajinca ou Kevin Seraphin…

9 (guest)

Phil JacksonPhil Jackson est pressenti pour prendre la suite d'Avery Johnson chez les Netsd Comme annoncé depuis plusieurs jours, le Zen Master va rejoindre les Knicks afin de tenter de ressusciter la franchise, au point mort cette saison. On sait le génie de cet homme mais on connaît aussi le CV des Knicks cette saison. Le psy a tenu à rencontrer cette sommité cette semaine. Tout d’abord pour le faire signer sur son livre d’or (ça fait une sacrée pub), mais surtout pour l’avertir du merdier dans lequel il mettait les pieds en débarquant à N-ouaille-scie. Pour lui faire prendre conscience de l’état de certains membres au sein même de la franchise, il l’a très poliment invité à jeter un coup d’œil à toutes ses consultations cette année, pour qu’il puisse vraiment évaluer l’ampleur du chantier… Nouveau coup de génie d’un des personnages les plus influents de toute l’Histoire ou nouvelle victime de la décrépitude actuelle de la franchise? Faîtes vos jeux…

 

Voila Messieurs Mesdames vous venez de consulter le dernier rapport psychologique du service NBA. N’hésitez pas à réagir, à nous envoyer de nouveaux patients on en est friand chez TrashTalk… Rendez-vous la semaine prochaine avec peut être des changements sur les bancs, des sursauts, des retours, des départs, en somme tout ce qui rythme la vie d’une belle clinique comme la nôtre…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top