Art

Kendrick Lamar : « C’est pas parce que les Clippers deviennent bons que je vais lâcher les Lakers. »

Kendrick Lamar

Kendrick Lamar est un californien pur et dur. Et même si son père est de Chicago, son coeur à lui bat pour les Lakers de Los Angeles. Non, pas les Clippers, même s’ils sont meilleurs.

On l’avait déjà entendu sur plusieurs pistes comme ‘Control’, ‘Blackboy Fly’ ou ‘Michael Jordan’, Kendrick Lamar aime sortir des punchlines en référence à la balle orange. Interviewé cette semaine par le L.A. Weekly, le porte-drapeau de Compton en a profité pour rappeler son amour envers les Lakers, et non les Clippers qui sont pourtant à la mode.

Le rappeur a réalisé récemment une séance de photos pour le magazine ESPN avec Chris Paul comme partenaire, de quoi soulever quelques questions au sein de la fanbase or et violette. Cependant, pas le moindre doute : à écouter un des meilleurs trashtalkers actuellement sur scène dans l’industrie musicale, son coeur bat pour la maison aux 16 titres.

Que penses-tu des Lakers cette saison ?
Mec, s’il-te-plait ne parlons pas des Lakers si tu veux bien [rires]. J’ai mal… On a tous du mal.

Mais tu es toujours pour eux n’est-ce pas ?
Bien évidemment. C’est fou parce que je viens justement de faire un shooting photo avec Chris Paul pour ESPN et les gens commençaient à me dire, ‘Je sais que toi et Chris êtes très proches, mais on veut savoir qui tu soutiens vraiment’. Je leur dis à chaque fois que Chris est un partenaire, mais ce n’est pas parce que les Clippers deviennent bons que je vais lâcher les Lakers. C’est juste pas honnête. Bien sûr je vais les soutenir parce que les Clippers c’est avant tout Los Angeles, je continuerai à aller aux matchs des deux équipes. Simplement, je ne vais pas commencer à dire que je suis un fan de la franchise depuis son premier jour, ou quand ils avaient Lamar Odom et Danny Manning.

Kobe a toujours été ton joueur favori chez les Lakers ?
Carrément. Mon père venait de Chicago, donc il était à fond derrière les Bulls. En grandissant, je me battais constamment avec lui sur ça, mais je supportais aussi les Bulls : j’étais un fan inconditionnel. Vous voulez suivre les traces de votre père, donc naturellement j’ai commencé à supporter les Bulls. Mais en même temps, je venais de L.A., donc je devais être pour les Lakers. Et c’est à ce moment-là que Kobe est arrivé, et après ça y’a plus eu de débat.

Pas de doute donc pour ce fan honnête qui soutient avec le sourire le succès de toutes les équipes de sa ville, mais qui sait faire la différence entre Clippers et Lakers au niveau de son coeur. Jay-Z pourra-t-il tenir un tel discours concernant les Knicks et les Nets ? On aimerait bien avoir la réponse…

Source : L.A. Weekly

Source image : Lakerholicz

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top