Nets

KG réssuscite et les Nets brisent la série des Warriors

L’espace d’un quart-temps, hier, Kevin Garnett a semblé redevenir « The Big Ticket ». Ce joueur qui sait diriger une défense, ce joueur qui donnerait son âme pour faire gagner son équipe, ce joueur auquel tout coach voudrait confier la balle en attaque dans les moments chauds d’un match.

Avec 11 de ses 13 points dans le 4ème quart et une interception cruciale – à 15 secondes de la fin alors que les Nets menaient de 3 points – ce bon vieux KG a été décisif pour Brooklyn et a permis aux siens d’enchaîner une 4ème victoire d’affilée tout en empêchant les Warriors d’un Steph Curry encore bouillant (34 points, 7 passes décisives et 3 interceptions) de gagner leur 11ème rencontre consécutive.

« Ce soir, offensivement, il (KG) semblait avoir 21 ans. »  Jason Kidd

Coach Kidd a de quoi être satisfait de ses troupes et de ses choix. En l’absence de Brook Lopez, J-Kidd avait essayé de multiples compositions d’équipe pour tenter de trouver l’équilibre et avoir enfin un 5 performant. La nuit dernière il a aligné, pour la première fois un 5 assez petit en décalant Paul Pierce au poste 4, en positionnant Garnett au pivot et en alignant une triplette extérieure composée de Shaun Livingston, Alan Anderson et Joe Johnson. Hormis pour le cas Anderson (2 points seulement), ce 5 a plutôt bien fonctionné. Kidd a pu compter également sur les apports de ses joueurs venus du banc comme Andray Blatche (17 points, 5 rebonds et 3 passes) ou Mirza Teletovic qui avec ses 8 points dont un shoot au buzzer à la mi-temps et ses 10 rebonds a pesé sur le match. Et puis, Andrei Kirilenko commence à retrouver des sensations et c’est une très bonne nouvelle pour Brooklyn. Au delà des stats (8 points, 6 rebonds, 2 passes et 1 interception hier), le Russe amène sa polyvalence, sa capacité à défendre tous types de joueurs et ses longs bras sur les lignes de passes. D’ailleurs, lui aussi a réussi une interception cruciale en fin de match. AK47 est de retour…

« Je ne suis pas le messie. Ne me regardez pas comme ça. Il se passe beaucoup de choses. Une nouvelle année commence, une opportunité pour nous de repartir de zéro. »  Andrei Kirilenko juste après le match

Au final, les Nets ont battu des Warriors qui étaient l’équipe la plus chaude de la ligue depuis 2 semaines. Le tout en les tenant sous les 100 points ce qui n’arrive pas souvent à Curry et sa bande et sans vraiment développer un jeu collectif léché (seulement 13 passes décisives). Mais c’était sans Deron Williams et on sait ce que D-Will peut apporter au niveau fluidité dans le jeu… Pour couronner le tout, Brooklyn se retrouve à la 8ème place de l’Est aujourd’hui. Une année 2014 qui démarre, décidément très bien pour Kidd et sa troupe de vieux. 

Source : nydailynews

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top