Warriors

Warriors-Bucks : La passe de dix pour Golden State, David Lee All-Star ?

Actuellement l’équipe la plus en forme de la Ligue, les Warriors n’ont fait qu’une bouchée de Milwaukee hier au Bradley Center (80-101). Grâce à un David Lee d’une efficacité dévastatrice, les Californiens enchaînent ainsi leur dixième succès consécutif et sont en passe de terminer leur road-trip à l’Est invaincus.

Comme à leur habitude, les Warriors ont longtemps fait chauffer le moteur pour basculer devant à la pause d’une courte tête (50-48). Mais une fois la mécanique californienne lancée, il est alors très difficile de l’arrêter. Grâce à un David Lee en double-double, – son 21ème de la saison – avec 22 points et 18 rebonds, les hommes de Mark Jackson n’ont laissé aucun espoir aux cancres de la Ligue, qui évoluaient pourtant à domicile.

« J’ai toujours dit que Stephen Curry était un All-Star, ça ne fait aucun doute. Mais avec la manière dont David Lee a joué lors des 15 derniers matches, il est All-Star aussi, » lâchera Jackson après la boucherie.

Tout juste élu meilleur joueur de la semaine à l’Ouest, le natif du Missouri a bénéficié du retour d’Andre Iguodala pour pouvoir se concentrer pleinement sur l’attaque, une combine qui semble plutôt bien fonctionner si l’on en croit l’actuel bilan des Dubs. En effet, ce succès permet de les replacer à la quatrième place de leur conférence avec un bilan de 24-13. Plus fort encore, les Warriors n’avaient plus réalisé une série de 10 victoires depuis la saison 1975-76, il y a 38 ans. Cette belle performance pourrait même prendre des allures historiques en cas de victoire ce soir à Brooklyn. Golden State égalerait alors son record all-time de 11 wins successifs. Mais loin de se soucier de toutes ces chiffres, les hommes en jaunes pratiquent actuellement un basketball léché qui peut leur permettre de viser plus loin encore. Car si l’on connaissait déjà tous les Warriors flambeurs, avec les insolents Splash Brothers à leur tête, les guerriers présentent désormais un tout autre visage de l’autre côté du terrain.

« Nous ne sommes pas construits offensivement, nous sommes construits défensivement, » déclarait Mark Jackson. « Vous pouvez avoir des nuits sans offensivement et continuer à gagner des matches [Curry et Thompson ont cumulé un 3/17 derrière l’arc hier, ndlr]. Nous défendons à un haut niveau et quand vous jouez comme ça, de bonnes choses arrivent. »

Hier encore, Andrew Bogut (8 points, 12 rebonds) a protégé la peinture avec autorité face aux intérieurs du Wisconsin. Résultat, un Larry Sanders atrophié en attaque avec 5 petits points et un tout aussi minuscule 2/10 au tir.

Impressionnante d’efficacité, cette équipe des Warriors s’éclate soir après soir à respecter les systèmes de Mark Jackson en défense avant d’aligner les flèches sur le panier adverse. Attention tout de même, cet état d’esprit est tout frais et faisait encore défaut aux Warriors il y a quelques semaines. Un excès de confiance serait donc malvenu, d’autant plus que les Bucks ne sont pas les Spurs, et le mois de janvier n’est pas le printemps. Patience, la route sera encore longue jusqu’aux chaudes soirées de mai.

Highlights

Boxscore

Source texte : ESPN | Source photo : Marcio Jose Sanchez – AP

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top