Knicks

Les Knicks ont un nouveau plan d’enfer

En difficulté, en ce début de saison, et avec un calendrier pas franchement des plus faciles à venir, on aimerait vous dire que les Knicks sont remontés à bloc et prêts à en découdre pour faire de cette année quelque chose de grand. Mais aux Knicks, on pense à tout avant tout le monde, puisqu’on se projette déjà à l’été 2015…

Pas traumatisés par l’épisode qui avait précédé the decision, où les Knicks avaient vidé leur effectif pour tenter de signer LeBron James, pour finalement terminer avec un Amare Stoudemire à 100 million de dollars, malgré un dossier médical déjà bien fourni, les Knicks continuent de faire des plans sur la comète.

La cible de ce prochain coup de maître ? Kevin Love. Le power forward des Wolves, en pleine bourre en ce moment, sera en effet agent libre à l’été 2015, et nul doute que les prétendants s’agglutineront à sa porte avec des chiffres mirobolants. New York, dans son optique de conserver Carmelo Anthony cet été, lui aurait promis de tout tenter pour attraper Love dans son filet, une idée qui sonne pas mal sur le papier, mais qui implique pas mal de conditions:

La première, garder Carmelo Anthony, agent libre l’été prochain. Etranglés par leur masse salariale, les Knicks n’auront aucune chance de renforcer leur effectif cet été, et leur seule pièce intéressante à échanger est Iman Shumpert. Comment faire avaler à Melo le fait d’attendre jusqu’en 2015 pour être compétitif, alors que les Lakers lui feront les yeux doux l’été prochain, eux qui ont la possibilité de reconstruire une équipe toute entière. La bataille sera rude, mais New York part avec l’avantage de pouvoir offrir un contrat maximal à Anthony, à hauteur de 130 millions sur 5 ans, et d’avoir la préférence de Melo, qui se plait bien dans la « grosse pomme ». De plus, les Knicks ont prouvé cet été qu’ils cèderaient à tous les caprices de leur star, puisqu’en plus de reconduire son camarade de croque JR Smith, alors qu’il était blessé, ils ont donné un poste dans la franchise à son assistant personnel, Idan Ravin. Par extension, la signature à un contrat garanti, du frère de JR Smith, Chris, qui selon pas mal de scouts, n’a pas le niveau D-League, montre à quel point les Knicks sont aujourd’hui une république bananière.

Que Melo reste, on a vu que c’était encore probable, la deuxième phase s’annonce plus difficile. Partis comme ils sont, les Knicks garderont à peu de choses prêt, leur effectif actuel, jusqu’à l’été 2015, un effectif,  qui au complet, peut au mieux viser les Playoffs. Par quel miracle les Knicks pourraient ils attirer l’attention de Kevin Love, qui si il continue sur sa lancée, sera l’attraction majeure du marché 2015. D’autant, que Love, natif de l’Oregon, et formé à UCLA, ne sera pas forcément plus sensible que ça à l’appel de NY, comme pourrait l’être un régional de l’étape comme Melo. Par dessus le marché, pas sur que Love se sente chaud pour rejoindre une franchise gérée par un petit dictateur comme James Dolan.

Qu’une rumeur aussi fantasque que celle-ci sorte, alors qu’on a même pas dépassé le dixième de la saison, montre à quel point les décideurs des Knicks sont dépassés par la réalité. Après le proprio, Dolan, qui promet une victoire des Knicks au prochain match tel un prophète, voilà qu’on se projette déjà publiquement sur la free agency de 2015, avant pourquoi pas, la draft 2024 dans quelques semaines.

Source: Yahoo sports

Image: NewYorkdailynews

2 Commentaires

2 Comments

  1. Julo

    14 novembre 2013 à 13 h 24 min at 13 h 24 min

    J'adore les Knicks, mais aussi aveugle que je sois en ce qui les concerne, je suis vraiment pessimiste quand à leur avenir.

    Ce n'est pas en rajoutant des joueurs majeurs chaque saison ( aussi bon soient-ils) que les dirigeants arriveront à donner à cette équipe ce qui lui manque le plus : une âme.

    Et puis ce n'est pas avec l'état d'esprit affiché actuellement ( <<on veux un titre mais on joue comme si on "tankait" pour Wiggins>>) qu'ils vont appâter le gros poisson tant convoité.

    Go Knicks Go! ( putain la loose…..)

  2. Julo

    14 novembre 2013 à 13 h 24 min at 13 h 24 min

    J'adore les Knicks, mais aussi aveugle que je sois en ce qui les concerne, je suis vraiment pessimiste quand à leur avenir.

    Ce n'est pas en rajoutant des joueurs majeurs chaque saison ( aussi bon soient-ils) que les dirigeants arriveront à donner à cette équipe ce qui lui manque le plus : une âme.

    Et puis ce n'est pas avec l'état d'esprit affiché actuellement ( <<on veux un titre mais on joue comme si on "tankait" pour Wiggins>>) qu'ils vont appâter le gros poisson tant convoité.

    Go Knicks Go! ( putain la loose…..)

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top