Dossiers NBA

[Draft] Nerlens Noel, colosse au genou d’argile

Le pivot des Wildcats de Kentucky est promis à un bel avenir. Cela fait même bien longtemps qu’on l’annonce sur la plus haute marche de cette cuvée 2013. Perfectible offensivement mais déjà impressionnant sur le plan défensif, le natif d’Everett (Masachusetts) n’est pas certain de truster le haut de cette classe 2013. La raison : une rupture des ligaments croisés survenue courant février, qui va l’éloigner au moins jusqu’à janvier prochain des parquets. Nerlens Noel est-il suffisamment fort pour que Cleveland prenne ce risque ? Réponse le 27 juin. 

Son profil

Pivot, 19 ans (né en 1994), 2,11m, 91kgs.
Statistiques en 2012/2013 avec Kentucky : 10,5 points à 59%, 9,5 rebonds, 4,4 contres
Comparaison : Anthony Davis

Ses qualités

Nerlens Noel est un jeune joueur doté d’un physique hors-norme. C’est un athlète complet, qui aura avant tout un rôle d’intimideur défensif. Ses chiffres parlent pour lui. En effet, lors de son court passage à Kentucky, le pivot plaçait en moyenne 4,4 contres par matches. Gros rebondeur, il est un véritable taulier défensif, prêt à faire régner la loi dans sa raquette, selon de nombreux spécialistes. Du côté offensif, il n’a pas les mains en or d’un Andrew Bynum mais dispose de quelques moves intéressants au poste bas qu’il pourra peaufiner. Son profil vif et mobile fait de lui un poste 4 puissance, capable d’aider son équipe sur le jeu de transition ou de contre-attaque. Rappelons également qu’il est de 1994, et qu’il vient seulement d’avoir 19 ans. De quoi avoir une belle marge de progression…

Ses défauts

Son principal défaut est sa blessure concédée en février dernier, lorsqu’il s’est cassé les ligaments croisés du genou. Les Cavaliers, qui disposent du first pick, vont-ils le sélectionner alors que d’autres joueurs qui possèdent un profil plus adapté aux Cavaliers existent. On pense notamment à des joueurs comme Alex Len ou Otto Porter, que Cleveland a déjà rencontré. De plus, le jeune Nerlens Noel va devoir s’étoffer musculairement pour résister aux physiques de déménageurs de certains intérieurs NBA. Défendre sur un Brook Lopez devrait aller, mais les Pekovic et Randolph l’écraseront s’il n’est pas plus costaud. A tel point qu’on l’imagine débuter au poste 4. Enfin, Nerlens Noel devra améliorer son jeu offensif, assez frustre. Ses moves au poste bas sont friables et il n’a tout bonnement pas de shoot à mi-distance, ce qui se ressent sur son pourcentage plus que moyen aux lancers-francs (53%). Il perd également trop de ballons pour un intérieur (1,9).

Sa position dans la draft

Annoncé numéro 1 par toutes les mocks drafts, Nerlens Noel soulève tout de même de nombreuses interrogations. La principale cause de cette indécision provient de sa blessure, et de sa capacité ou non à pouvoir revenir au plus haut niveau. Une telle blessure laisse des séquelles, des doutes et même des peurs. On l’a vu avec Derrick Rose récemment. Mais d’autres joueurs blessés au genou n’ont eu aucun mal à revenir (Blake Griffin, Iman Shumpert). Difficile aujourd’hui de savoir comment réagira le jeune joueur, même si lui déclare à qui veut l’attendre qu’il se sent bien. Comme nous le soulignions précédemment, Cleveland a rencontré d’autres joueurs qui correspondent à leur profil : Alex Len ou Otto Porter sont les deux joueurs les plus susceptibles d’être choisi par la franchise de l’Ohio. Si tel est le cas, Nerlens Noel a déjà assuré ses arrières en visitant les installations d’autres franchises : le Magic et les Wizards. Les deux équipes disposent respectivement du 2ème et du 3ème choix, elles devraient vraisemblablement le choisir si cela n’a pas été fait plus tôt. 

Et si Nerlens Noel était tout simplement échangé juste après sa sélection en tant que first pick. Chris Grant, GM des Cavaliers, ne s’en cache pas, c’est une possibilité. 

« Vous devez étudier toutes les options et faire le meilleur choix pour l’équipe », résume-t-il à ESPN avant d’ajouter : « On peut ajouter de la valeur à notre groupe que ce soit en gardant le choix ou en le transférant. »

Nerlens Noel arriverait dans une équipe qui compte déjà Tristan Thompson, Tyler Zeller et Anderson Varejao au sein de son secteur intérieur. Cleveland recherche plutôt un scoreur capable d’épauler Kyrie Irving. Le profil recherché par l’équipe de Dan Gilbert ne semble pourtant pas être dans cette draft 2013, alors que faire ? 

Le pronostic de Trash Talk

Nerlens Noel devrait atterrir à Cleveland, sans être drafté. Le jeune pivot n’a que 19 ans, et tout l’avenir devant lui. Son talent et son potentiel sont deux choses suffisamment importantes pour que les Cavaliers prennent ce risque… et au pire la draft 2014, annoncé comme étant de très haute volée, pourrait être une alternative en cas de nouvelle saison blanche dans l’Ohio.

La présentation vidéo de Draft Express

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »7E3ZFRmXo08″]

1 Comment

1 Comment

  1. KB92i

    23 juin 2013 à 12 h 44 min at 12 h 44 min

    Après les images que je viens de voir il me fait de + en + penser à Gerald Green en Pivot sa promet l'année prochaine !

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top