Heat

[Debrief] Game 6 : Miami sort vainqueur du thriller

On savait que ce match serait particulier mais on n’aurait jamais pensé à un chef d’oeuvre pareil. Il y a tout eu dans ce match : intensité, suspense, retournement de situation et un épilogue magique.

On ne sait pas par où commencer pour vous débriefer ce match mais on ne peut bien sûr pas passer à côté de la première mi-temps magnifique de Tim Duncan. Le pivot de 37 ans a littéralement écrasé la raquette du Heat avec 25 points et 8 rebonds, il fallait remonter au 17 mai 2006 ( 28 points) pour retrouver une telle performance de sa part. Grâce au grand Tim, les Spurs ont terminé la première mi-temps avec un avantage de 6 points par rapport au Heat. Le troisième quart-temps a permis aux texans de prendre un avantage allant jusqu’à 13 points et ce malgré l’intensité défensive mise place par Miami.

Mené de 10 points à l’entame du dernier quart-temps, le Heat a rapidement mis un 5-0 pour revenir sur les talons des Spurs. Ce dernier quart-temps sera marqué par le réveil de Lebron James, en effet le quadruple MVP a mis de côté son bandeau pour inscrire 16 points alors qu’il en avait inscrit 14 lors des 3 quart-temps précédents. Alors que le score était de 89 à 86 en faveur de Miami, Tony Parker a décidé de prendre les choses en main à 2 minutes de la fin du match. Le meneur français a successivement mis un panier à trois points, réalisé un interception et a fini sur un deux points qui a permis aux texans de prendre l’avantage à 1 minute de la fin. On a alors assisté à une fin de rencontre qu’on est pas prêt d’oublier alors qu’on mettait déjà en place les préparatifs pour la remise du trophée aux Spurs. A 20 secondes de la fin du temps réglementaire, 2 shoots à trois de Lebron James et de Ray Allen après deux rebonds offensifs ont permis au Heat d’égaliser à 95 partout à 5 secondes du buzzer final. Le dernier shoot de Parker dans une position très excentrée ne changera rien, une prolongation attend les deux équipes.

La prolongation sera marquée par l’empreinte de Chris Bosh et ce n’est pas une blague. Très fortement critiqué depuis un certain temps, l’intérieur de Miami a répondu aux critiques grâce à deux contres décisifs et Danny Green n’est pas prêt d’oublier l’énorme contre qu’il s’est mangé en toute fin de prolongation. 103 à 100 en faveur de Miami et on en redemande. Ça tombe bien, l’apothéose de ces finales nous attend jeudi soir.

Nous aurons donc le droit à un match 7 et franchement on en salive d’avance. Cette finale est déjà entrée dans l’histoire et on l’a citera dans les finales de légende dans quelques années. Ce match 6 aura concentré tous ce qui fait la beauté du basketball et on espère que jeudi soir on revivra les mêmes émotions.

LE CHIFFRE

1978 : La dernière fois qu’une équipe gagne un match 7 à l’extérieur en NBA finals

LA CONF’

Tony Parker : « Manu et Kawhi  loupent chacun un lancer-franc, ça nous coûte cher à la fin. On loupe aussi deux rebonds… C’est comme ça le basket. C’est dur parfois, tu laisses beaucoup d’énergie sur un match pareil. Et aussi mentalement, car à +5, tu penses y être. Mais on a de l’expérience dans cette équipe. C’est à nous de réagir. »

HIGHLIGHTS 

[youtube width= » » height= »https://www.youtube.com/watch?v=VWIUzECU6cU » video_id= »VWIUzECU6cU »]

LE CALENDRIER

Match 1 : Jeudi 6 Juin, San Antonio @ Miami : Victoire des Spurs 92 à 88.
Match 2 : Dimanche 9 Juin, San Antonio @ Miami : Victoire du Heat 103 à 84.
Match 3 : Mardi 11 Juin, Miami @ San Antonio : Victoire des Spurs 113 à 77.
Match 4 : Jeudi 13 Juin, Miami @ San Antonio : Victoire du Heat 109 à 93.
Match 5
 : Dimanche 16 Juin, Miami @ San Antonio : Victoire des Spurs 114 à 104.
Match 6 : Mardi 18 Juin, San Antonio @ Miami : Victoire du Heat 103 à 100.
Match 7* : Jeudi 20 Juin, San Antonio @ Miami à 3 heures.

 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top