Bulls

La Matinale : on prolonge le plaisir dans chaque série !

Chaque matin, retrouvez La Matinale sur TrashTalk : un condensé rapide de ce qu’il ne fallait pas louper la veille en NBA. De l’action du jour à la statistique, en passant par le joueur et la citation, touillez votre café dans une atmosphère flash info, en direct sur vos écrans !

Le joueur du jour : Josh Smith

Alors qu’on le voyait doucement sombrer lors de ses deux premiers matchs à Indiana, Smoove s’est rappelé que son contrat arrivait bientôt à terme et qu’il devait montrer combien de zéros sont à inscrire sur ses futurs chèques. L’intérieur des Hawks s’est donc démené comme un diable pour faire le service plus communément appelé couteau-Smith, avec lime à ongle, ciseaux, pince à épiler, micro-onde et tournevis : 29 points, 11 rebonds, 4 passes et 3 interceptions, le tout sans parler de son énorme défense sur Paul George qui a dû transpirer chaque seconde pour mériter ses points. Grâce à ses récentes performances, Smith permet aux Hawks de rêver un instant à Indiana, pour créer la surprise cette semaine en tentant de l’emporter chez les Pacers. Possible ? Bien évidemment, surtout quand il joue à un niveau pareil.

Le fraudeur du jour : Serge Ibaka

Si sa domination défensive est impossible à remettre en cause, la capacité du congolais de l’espagnol à dominer offensivement laisse à désirer. Orphelins de Russell Westbrook, les jeunes joueurs du Thunder devaient compter sur leurs éléments majeurs pour prendre le relai et assurer un sweep des plus réconfortants. Seulement, c’est pas en proposant 8 points et 5 rebonds en 34 minutes de jeu que les chances de l’emporter vont décupler. Avec un Kevin Durant doublé voir triplé sur la couverture défensive texane, Ibaka était censé montrer l’évolution de sa palette offensive et jouer suffisamment agressivement pour mettre Houston dans l’embarras. Il n’en fût rien, Omer Asik s’est gavé d’un double-double monstre, et les Rockets ont pu s’offrir un autre jour pour mourir. A la limite, son apport numérique faible peut encore passer pour différentes raisons, mais le panier de l’égalisation loupé que même le fils de Chris Paul arriverait à mettre, c’est mort on a pas d’excuses pour lui.

L’action du jour : Apprenons le basket ensemble

[youtube width= »600″ height= »400″ video_id= »oVxTgJcgB_k »]

Le chiffre du jour : 19

Quand une équipe se rend à l’extérieur avec l’intention de l’emporter en PlayOffs, il est indispensable d’avoir dans son effectif un ou deux joueurs venant du banc pour faire péter le scoring en cas de coup de mou collectif. Les Pacers n’ont apparemment pas compris ce concept hier soir : leur banc a cumulé 19 points sur 4 joueurs en 47 minutes de jeu, pendant que Kyle Korver bombardait… 19 points à lui seul en 31 minutes. Pas tout à fait le type de scénario que l’ont peut attendre d’une équipe qui souhaite retrouver New York en demi-finale…

La citation du jour : Gerald Wallace

« Pour nous, on est la meilleure équipe. Maintenant ce qui nous a pénalisé récemment c’est de ne pas jouer 48 minutes. Si on reste agressif et réguliers, on l’emportera à Chicago au prochain match. » L’heure de stresser côté Bulls ?

La news du jour : Coming-out and Staying-in

Grosse journée hier pour le petit monde que représente la NBA ! Un grand pas a été effectué dans le sport majeur américain lorsque Jason Collins a effectué publiquement son coming-out, devenant le premier athlète actif à le réaliser. S’il serait surtout agréable qu’on n’en fasse pas non plus un sujet de polémique, on apprécie le courage du vétéran qui ouvre de ce fait les portes de nombreux futurs professionnels homosexuels. Pendant ce temps-là à Sacramento, pas de mouvement justement ! Après des mois de stress et de sentiment d’injustice concernant leur franchise, les fans des Kings pourront se rassurer : le 13 Mai prochain, les propriétaires de la NBA devraient unanimement prononcer leur souhait afin que l’équipe de Keith Smart reste en Californie. Seattle devra attendre encore quelques années…

La french touch du jour : Johan Petro

Et si Jojo s’était enfin trouvé un toit ? Bien plus confiant dans son rôle de tour de contrôle chargée des missions défensives et de quelques jumpers ici et là, le français se régale depuis quelques semaines à Atlanta et pourrait se voir offrir un petit contrat bien sympa pour rester dans la rotation géorgienne. Hier soir, ses chiffres n’ont pas été ronflants (4 points, 8 rebonds et 3 passes), mais sa taille emmerde vraiment un Roy Hibbert qui n’arrive pas à dominer la série comme il le devrait. Excellent complément du duo Smith / Horford, Johan a également connu le bonheur de voir la naissance de son enfant il y a quelques jours ! Un heureux évènement qu’il aimerait parfaitement ponctuer par une victoire à l’extérieur. C’est con à dire, mais après s’être régulièrement foutu de sa gueule ces dernières années, on commence à vraiment être contents pour lui !

L’image du jour : Birdman the Dopeman

Apparemment, Brandon Jennings n’aurait pas été le seul à entendre des voix lors de ce premier tour de PlayOffs. Chris Andersen a possiblement reçu un appel d’une divinité inconnue, qui lui demanderait de se tatouer le visage. L’effet de la drogue certainement.

1 Comment

1 Comment

  1. @Vizionnaire

    30 avril 2013 à 7 h 15 min at 7 h 15 min

    RT @TrashTalk_fr: La Matinale : on prolonge le plaisir dans chaque série ! http://t.co/GdUGnrsfIW

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top