News NBA

[Débrief] Game 1 – Les Nuggets se sont faits peur !

Au terme d’un match engagé et rempli de bonnes intentions de part et d’autre, les Denver Nuggets l’emportent au buzzer sur les Golden State Warriors grâce à un ultime lay-up salvateur du vétéran André Miller. Retour sur les faits marquants qui ont ponctué cette rencontre annonciatrice d’une série partie sur les chapeaux de roues.

Les Tops >> Golden State Warriors

L’application: même si on ne doutait pas de leur combativité, les Warriors se sont montrés à l’écoute de la science stratégique de leur entraîneur, Mark Jackson, et ont bien exécuté leurs systèmes, tout en essayant de ralentir le tempo infernal imposé par les Nuggets et en générant plus de passes décisives (27 contre 16 pour Denver) de par l’altruisme de Stephen Curry (9 passes), bien épaulé par son coéquipier et remplaçant Jarrett Jack (10 offrandes). A noter tout particulièrement l’exécution défensive d’une zone déstabilisante et agressive qui a contrecarré les plans offensifs des hommes de George Karl à différents instants de la partie.

L’impact de Klay Thompson: pour son premier match en Playoffs, le natif californien termine avec 22 points et 3 rebonds au compteur, à 10/19 aux tirs dont 2/5 à trois points, et 3 rebonds. Sans crainte aucune, il est parvenu à se défaire du marquage en lisant intelligemment et en tirant profit des « switchs », autrement dit des changements défensifs au poste à la suite de picks and roll, effectués avec son comparse Stephen Curry.

Une présence au rebond supérieur: s’ils n’ont pas briller par leur complémentarité sur le plan offensif, la paire d’intérieurs composée d’Andrew Bogut et David Lee s’est imposée très efficace au rebond en compilant 28 prises à eux deux (55 contre 45 au total), dont 7 offensives, synonymes d’opportunités supplémentaires à marquer pour leur équipe, soit autant que tout l’effectif des mercenaires du Colorado réunis.

Les Flops >> Golden State Warriors

– Un Stephen Curry trop irrégulier: sans doute gêné par l’altitude ou tout simplement stressé par l’enjeu en disputant son premier match de Playoffs en carrière, le nouveau recordman du nombre de trois points inscrits en saison régulière a mis du temps à trouver son rythme dans ce match. Bien qu’il finisse la rencontre avec un ratio de 7-20 aux tirs avec un 4-10 à longue distance, le meneur de jeu fétiche de la Baie d’Auckland a bien trop laissé seul Klay Thompson s’occuper du scoring, chose qui a été préjudiciable aux visiteurs qui n’ont pas su accentuer leur avance et prendre davantage confiance au fil des possessions.

Trop de pertes de balle: aux moments cruciaux de pouvoir creuser l’écart, les Warriors ont, à l’inverse, balbutié leur jeu en cédant à la pression de Nuggets qui tentaient fermement de revenir au score. Ainsi, 17 pertes de balle commises (5 pour Curry à lui seul) ont permis à Denver de revenir au score petit à petit, jusqu’à passer devant à la fin du troisième quart-temps en trouvant des tirs de plus en plus ouverts et en multipliant les contre-attaques.

Les Tops >> Denver Nuggets

Une solidarité à tout épreuve: sans superstar, on joue encore mieux dans le Colorado ! Tour à tour, et cela même dans la plus grande difficulté à inscrire un panier, l’aide est venue de plusieurs endroits; d’une part, grâce à l’intensité défensive véhiculée par des boosters, véritables relais de l’hystérie communicative du public sur le terrain, tels que McGee (9 points et 6 rebonds), Will « The Thrill » Chandler (11 points et 13 prises quant à lui), et, d’autre part, Corey Brewer, auteur de 2 trois points cruciaux, mais surtout Andre Miller, joker de luxe de cette équipe en devenir qui a crucifié les Warriors avec l’action exceptionnelle de la gagne (28 points, 5 passes et 3 rebonds). A relever le match très correct en temps que titulaire de notre français, Evan Fournier, agressif dans la peinture en début de partie, signant une fiche statistique de 11 points et 2 passes décisives en 22 minutes passées sur le parquet, également efficace dans sa défense sur Stephen Curry.

Les Flops >> Denver Nuggets

Un Ty Lawson peu emballé: tout comme Curry, Lawson n’a été incisif que par séquence, si bien que ce soir il s’est fait voler la vedette par son back-up d’un tout autre style, en la personne d’Andre Miller. 12 points, 5 rebonds et 4 passes pour la mobylette de Denver qui n’a pas retrouvé tout à fait ses sensations.

Une adresse pitoyable derrière l’arc: 18,8% ! Autant dire que les tirs primés se sont faits attendre au Pepsi Center, symboles d’un momentum peu souvent converti, souligné à sa juste valeur.

Les lancers-francs: 10 lancers perdus en route par Denver sur l’ensemble (18-28) qui auraient pu leur coûter cher dans les dernières minutes de ce match curieusement défensif et disputé.

En somme, Golden State n’a vraiment pas démérité et peut certainement s’en vouloir d’être passer à rien de créer l’une des premières surprises de ces Playoffs 2013 face à des Nuggets actifs certes, mais pas suffisamment mordants et irrésistibles. Un manque de constance de la part des deux équipes qui sera surement comblé dès la prochaine rencontre où il sera l’heure des ajustements. 

 

1 Comment

1 Comment

  1. @BenaribiRostom

    21 avril 2013 à 9 h 32 min at 9 h 32 min

    RT @TrashTalk_fr: [Débrief] Game 1 – Les Nuggets se sont faits peur ! http://t.co/DcgSIZMJlY

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top