Ja Morant éteint les Kings : 35 points à 13/23 au tir, voilà le leader dont les Grizzlies avaient (et ont encore) besoin

Le 02 janv. 2023 à 06:06 par Arthur Baudin

ja morant 1er décembre 2022
Source : NBA League Pass

Petit classique de l’Ouest qui sent le début des années 2000, les Grizzlies ont parfaitement géré leur réception des Kings avec un Ja Morant dans son meilleur rôle, celui de l’Ourson qui tire, court, distribue et fout le barouf dans la défense adverse, sans jamais s’emmêler les pinceaux. Débrief.

La jolie boxscore maison, c’est par ICI !

On n’a pas douté de lui, simplement que Ja Morant nous avait habitué à mieux que mieux. Après son exercice 2021-22 de standard MVP, le meneur des Grizzlies a redémarré un poil plus doucement, avec des performances qui oscillaient entre le bon et le moins bon. On est quand même sur du 27 points de moyenne hein, pas de disrespect, mais avec davantage de sous-performances à 35% au tir et 5 ballons perdus. Un registre risqué dans lequel se perd facilement le All-Star de 23 ans. Mais voilà : cette nuit, pour la réception de Sacramento, Ja Morant a pioché dans la meilleure de ses deux poches (pire analogie) pour nous gratifier d’une VRAIE prestation de leader. Sa feuille de match ? 35 points à 13/23 au tir, 8 rebonds, 5 assists et “seulement” 3 ballons perdus. Ses coéquipiers n’ont pas tiré l’équipe vers le bas avec un Tyus Jones de gala, clinique dans la grande majorité de ses choix, auteur de 18 points à 50% au tir et 8 assists. Du basket-ball de scientifique comme diraient nos grands-parents (ils n’ont jamais dit ça). Et alors le boulot de Steven Adams sous les cercles… 11 points et 23 rebonds de forgeron, comme si Domantas Sabonis n’était que le fils pistonné d’un Hall of Famer qui a ses entrées. Un peu dur, mais vous saisissez l’idée.

a special Ja 1 delivery from @JaMorant 💙 pic.twitter.com/6WPf0sIUHJ

— Memphis Grizzlies (@memgrizz) January 2, 2023

Et les Kings alors, les derniers des abrutis ? Po du tout ! Performance honorable d’une équipe qui a manqué de réussite. Seulement 40.6% de réussite au tir avec des offensives pourtant abouties, mais encore un déséquilibre trop marqué entre les deux collectifs. Tu fous Steven Adams et Jaren Jackson Jr. dans la même raquette que Domantas Sabonis, ce n’est pas pour aider le Lituanien. On a même eu le droit à une minute de Kenneth Lofton Jr. qui n’avait pas joué depuis le match du 12 décembre contre Atlanta. Ce que ça a donné ? Rien du tout, un petit 0/1 au tir, mais on l’adore donc ça va. Avec ce succès, les Grizzlies s’accrochent au très haut de tableau et conservent la 2e place de la Conférence Ouest. Les Kings ne prennent qu’une toute petite écharde dans le pied. Le bilan est toujours bon et positif, à charge de revanche.

On joue au basket et on se quitte bons amis. Grizzlies et Kings se recroiseront le 24 janvier prochain à Sacramento pour confirmer – ou non – la hiérarchie installée entre les deux équipes de l’Ouest. L’une vise le titre. L’autre renaît tout juste et doit encore taper du poing.