Les Français en NBA

Killian Hayes en double-double face aux Pelicans : le Frenchie commence à bien tracer sa route

On ne sait pas si Killian Hayes est inspiré ou non par les performances actuelles de son homonyme du côté du Qatar, toujours est-il que, du fait de la longue absence de Cade Cunningham, le meneur tricolore a su prendre ses responsabilités pour guider au mieux ces Pistons malgré les défaites.

‘Enfin !’, serait-on tenté de dire. Alors qu’à l’entame de sa troisième saison dans la Ligue, l’ancien Choletais semblait galérer et filer tout droit dans la catégorie des Josh Jackson, Kevin Knox et autres Jarrett Culver incapables d’assumer leur statut de top 10 de draft, cela semble aller bien mieux depuis quelques semaines. Certes, on n’est pas dans la team conclusion hâtives ici, et on se gardera bien de tirer des enseignements définitifs sur une si courte période (Jeremy Lin on te voit), mais ce que montre le Français depuis plusieurs rencontres est néanmoins très encourageant. Il faut tout de même noter que Hayes avait signé quelques performances intéressantes en pré-saison, mais après un début de régulière encore plus calamiteux que les pourcentages de DeAndre Jordan aux lancers (aucun match à plus de 5 points sur les onze premiers de l’exercice !), l’enthousiasme était vite retombé du côté de Motor City

Depuis, il y a eu cette défaite à Boston au cours de laquelle Cade Cunningham sort blessé (à ce jour, rien n’indique un retour prochain du first pick de la Draft 2021 sur les parquets). Un coup dur pour Detroit qui semble cependant… avoir libéré le Frenchie, qui a depuis dépassé la barre des 15 points à sept reprises en seize rencontres, avec une pointe à 22 lors d’une victoire contre Dallas au début du mois. Hier soir donc, malgré la courte défaite des siens à New Orleans (104-98), le meneur a remis ça en plantant 17 pions, tout en profitant de la réussite de ses coéquipier, Saddiq Bey le premier (25 points), pour agrémenter le tout de 12 caviars (career high égalé). Alors que son prochain adversaire direct n’est nul autre que Ja Morant, et que De’Aaron Fox et Kyrie Irving sont également au programme ces prochains jours, Kiki serait bien inspiré de garder sa bonne dynamique pour continuer à aider les Pistons.

Killian Hayes n’est certainement pas un franchise player dans cette Ligue, et ne sera peut-être jamais All-Star. Cependant, le natif de Lakeland (Floride) commence à démontrer de plus en plus sa capacité à être un joueur plus qu’utile à son équipe, et par rapport à ses débuts, c’est déjà une sacrée progression. Pourvu que ça dure !

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top