Hornets

LaMelo Ball s’est (re)tourné la cheville gauche : ce n’était que son troisième match de la saison, situation d’apnée à Charlotte

LaMelo Ball

LaMelo a dansé le twist avec des fans, mais pas pour le meilleur…

Source Image : NBA League Pass

Encore une sale nouvelle en Caroline du Nord. Décidément, le sort s’acharne sur les Hornets : entre démêlés avec la justice, dramas hors terrain et blessures en série, les Frelons vivent un début de saison compliqué. Dernière cata en date cette nuit avec LaMelo Ball qui se reblesse à la cheville…

Si les Hornets ne semblaient pas promis à de grandes ambitions avant le début de saison, ils ne s’attendaient sûrement pas à autant de déboires. Ça a commencé par LaMelo Ball, victime d’une lourde entorse à la cheville qui lui avait fait manquer les 13 premiers matchs de régulière. Si Terry Rozier a rapidement pris la place du jeune fils Ball à la mène, Scary Terry s’est rapidement vu contraint et forcé d’aller rejoindre son coéquipier… à l’infirmerie. Lui aussi victime d’une blessure à la cheville, T-Ro cédait sa place à… Dennis Smith Jr.

Depuis ? Rozier a récupéré et joue maintenant au top de sa forme, mais LaMelo n’a pas eu la même chance. De retour samedi dernier face au Heat, la jeune star Nord-Carolinienne n’a pas étincelé. Maladroit au shoot, Ball semblait nécessiter un peu de temps pour se remettre en marche : en deux matchs, le big Guard affiche un 5/24 de loin. Après les deux déplacements en Floride, à Miami puis Orlando, les Hornets rentraient hier à Charlotte pour la réception des Pacers. Et quelle ne fut pas la joie pour les fans des frelons de voir leur meneur reprendre des couleurs et s’épanouir à 100% sur le terrain… Mais ce bonheur fut de courte durée : à une minute trente du terme, alors même qu’Indiana venait d’infliger aux Hornets un run reléguant Charlotte à neuf points, LaMelo se jette pour sauver un ballon et là, c’est le drame :

La cheville du meneur a bel et bien tourné, et le compte relations publiques des Hornets parlait rapidement d’une entorse de la cheville gauche pour le frère cadet de Lonzo. La même cheville gauche qui lui a fait manquer les trois premières semaines de régulière. D’autant plus rageant que LaMelo semblait au mieux sur ce match, qu’il quittera avec 26 points, 6 assists et 2 interceptions, le tout à 10/17 au tir et 5/8 à longue distance. On attend encore d’en savoir plus sur la gravité de la blessure, et notamment d’avoir une estimation de la date de retour probable de LaMelo. Steve Clifford lui aussi attend des nouvelles de son créateur :

“J’espère que ce n’est pas grave. Nous n’aurons pas les résultats avant jeudi”

Le ROY 2021 sortait pourtant d’une magnifique saison sophomore, tant du point de vue statistique (20,1 points, 6,7 rebonds et 7,6 assists de moyenne, et quasi 39% de réussite derrière l’arc) qu’au niveau des highlights : passes impossibles, finitions improbables, 3-points deux mètres derrière la ligne, et même quelques gros dunks. Sélectionné pour le All Star Game, LaMelo LaFrance (oui, c’est vraiment son deuxième prénom) avait même porté les Hornets vers leur premier bilan positif depuis l’exercice 2015-16. Cette année est décidément bien compliquée pour les protégés de Michael Jordan.

La saison des Hornets n’est décidément pas un long fleuve tranquille. Blessures en cascade et défaites à la pelle, on va vite les mettre dans la colonne des favoris pour accueillir Victor Wembanyama à ce rythme. 

Source texte : The Sporting News

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top